Sang d'encre

FUNKE, CORNELIA

livre sang d'encre
EDITEUR : HACHETTE
DATE DE PARUTION : NC
LES NOTES :

à partir de
20,01 €
5 personnes en parlent

Voici la suite d3173955343_1_3_8MWeaPA8e Cœur d’Encre le roman à succès de Cornélia Funke. Alors que Mo et Meggie ont réussi à triompher de Capricorne et à retrouver Résa, un seul problème subsiste : Doigt de Poussière se retrouve coincé dans ce monde. Mo refuse de l’aider de peur de perdre à nouveau sa femme. Mais accompagné du jeune Farid, le cracheur de feu est bien décidé à trouve une solution pour retourner parmi les siens dans le Monde d’Encre. La solution s’appelle Orphée, une jeune homme qui possède lui aussi le don de « langue magique ». Très imbu de sa personne et dénué de scrupules, il est prêt à relever le défi. L’histoire va se compliquer lorsque Meggie, après avoir entendu à maintes reprises les récits de sa mère, n’a elle aussi plus qu’une envie : découvrir ce fameux monde peuplé de fées et de kobolds.Dans le premier tome, nous n’avions pu qu’apercevoir le Monde d’Encre à travers les souvenirs de Doigt de Poussière ou bien à travers quelques passages du livre. Pourtant, j’avais déjà évoqué les magnifiques descriptions qui, comme pour Meggie, nous donne à nous aussi l’envie d’y plonger. Cornélia Funke, dans ce seconde opus, réalise notre rêve puisque la majeure partie du récit se passe à l’intérieur même du livre, dans cet univers médiéval et coloré. Nous découvrons enfin les saltimbanques qui manquaient tant à Doigt de Poussière, ainsi que chacun des personnages qui peuplent les pages de l’histoire. Une question se pose d’ailleurs souvent dans ce genre de livre : que se passe-t-il lorsque nous fermons le livre ? Qu’arrive-t-il aux personnage lorsque nous tournons la dernière page ? Continuent-ils de vivre ou restent-ils figés en attendant le prochain lecteur ? Ici, nous nous apercevons que l’histoire continue, qu’elle prend en quelque sorte son indépendance. Fénoglio lui-même ne reconnait plus son oeuvre. Et loin d’être un royaume idyllique malgré la chute de Capricorne, il réserve bien des mauvaises surprises à nos amis. Cette expérience va les changer, profondément. Meggie, tout comme Farid, va par exemple beaucoup gagner en maturité car beaucoup de choses dépendent d’elle.Le livre est épais, plus épais que le premier. Mais ne craignez pas sa longueur car il est aussi meilleur que le premier ce qui, il faut l’avouer, est rare pour une suite. Si vous avez aimé le premier tome, vous vous devez de lire celui-ci. Les chapitres sont relativement courts et toujours introduits par une citation qui donne l’ambiance. Parmi les écrivains cités, beaucoup sont des « classiques » de la littérature jeunesse (Rowling, Pullman, Twain…) mais on trouve aussi beaucoup de poètes allemands (Trakl, Rilke …). Enfin bref, cette petite « mise en bouche » avant chaque chapitre m’a particulièrement plu et elle renforce la mise en abîme, l’histoire dans l’histoire, le livre dans le livre.

Naurile
01/04/15
 

Les personnages principaux ont évolué dans le bon sens, d'autres, secondaires, mais néanmoins fouillés, ont fait leur apparition, le récit se durcit, gagne en intensité. Je suis pas déçue ! J'ai même eu la sensation que l'histoire avait mûri... Les choses changent, une année s'est écoulée depuis la fin des aventures de Mo et Meggie dans Coeur d'Encre. Dans ce deuxième tome, il fallait donc apporter un peu de sang neuf pour éviter que le lecteur ne se lasse... Cornelia Funke l'a parfaitement compris ! Dans Sang d'Encre, la part du fantastique est plus présente, l'univers plus noir et plus sombre; quant au rythme, il est toujours aussi délicieusement enlevé et l'écriture d'une fluidité toujours aussi déconcertante ! L'imagination de l'auteur est également intacte. L'aventure et les rebondissements sont toujours au rendez-vous ! Mais on y trouve aussi un suspense plus soutenu, du sang et quelques scènes de combat tout à fait bienvenues ! Cornelia Funke a su se renouveler. C'était la principale difficulté de cette suite.

Je ne saurais dire depuis combien de temps ce livre m'attendais dans ma bibliothèque. Honte à moi de ne pas l'avoir pris plus tôt, d'autant plus que j'avais adoré le premier, que j'avais même dévoré. Il faut être honnête, l'histoire est on ne peux plus originale, et pour n'importe quel fan de littérature, c'est un plaisir de lire cette saga, rien que pour les sublimes citations sur l'amour des mots et leur pouvoir. Notons aussi qu'à chaque début de chapitre on retrouve une citation issue d'un autre ouvrage, et toujours bien choisie. En fin de chapitre, l'auteur nous a réservé, comme pour le premier tome, de belles petits illustrations. Le tout pour plaire, en fin de compte.Pour l'histoire en elle-même, je regrette une certaine absence des faits qui se sont déroulés dans le premier tome. En effet, cela faisait un moment que j'avais lu le premier, et - certains d'entre vous le savent - j'ai une mémoire de poisson rouge... Du coup, je me sentais un peu perdue, et malgré le grand appel lancé à ma mémoire, ce fut dur. Bon, après ce n'est qu'un détail, parce qu'on retrouve tout de même un rappel des personnages, d'autant plus qu'ils sont nombreux, à la fin du livre - en tout cas dans mon édition. Ce n'était donc pas dramatique en soit. Tant qu'on en est au reproche, j'ai trouvé qu'il y avait un peu trop de description, et que parfois c'était un peu lourd. Notez aussi que j'ai trouvé le rythme assez lent, et que le démarrage a eut du mal à se faire, mais il y a une raison à cela. Comme pour le première tome, les chapitres regroupent les aventures de certains personnages. Ici, ils étaient tous plus dispersés que dans le premier tome. Du coup cette longueur au démarrage reste compréhensive.Niveau personnage, mon préféré depuis le début étant Doigt de Poussière je fus on ne peut plus heureuse d'en apprendre plus à son sujet, et surtout sur son passé. C'était aussi agréable de le voir dans son monde, retrouver ses proches, ses repères, son mode de vie, mais aussi et malheureusement ses ennemis et ses problèmes. En découvrant le Prince Noir, et son ours de compagnie dirons-nous, j'ai tout de suite accroché. C'est un personnage qui m'a énormément plu, de part son comportement et ses valeurs. Fenoglio, l'écrivain de Coeur d'encre, m'a au contraire insupporté. Il veut tout le temps arranger les choses, ce que je peux comprendre, mais ne les fait malheureusement qu'empirer... Maggie, quant à elle est toujours aussi attachante, voire même plus. Farid aussi d'ailleurs. Je ne vous parle même pas de leur relation. En fait, j'ai beaucoup aimé retrouvé tous ces nombreux personnages - vous vous doutez bien que je ne les ai pas tous cités.Mais le top du top, c'est que je n'ai rien pu prédire. On se laisse emporter par tout ce qui se passe, et parfois on en reste bouchée bée. Je ne vous cache pas que je me suis exclamée - toute seule, comme une andouille - suite à certains évènements. Autrement dit, on se laisser aller au rythme des surprises. Accrochez-vous pour la fin de cette histoire ! Frustration garantie, si comme moi, vous n'avez pas le dernier tome sous les pattes.En somme : un peu en dessous du premier tome, mais tout aussi fascinant. Askmetoread

askmetoread
18/09/12
 

Pour une raison que j'ignore, il m'a fallu une centaine de pages avant de rentrer à nouveau dans l'histoire de Cornelia Funke... Mais quel plaisir de retrouver les héros laissés à regret après la lecture du premier tome ! Sang d'Encre était vraiment la suite que j'attendais: les personnages principaux ont évolué dans le bon sens, d'autres, secondaires, mais néanmoins fouillés, ont fait leur apparition, le récit se durcit, gagne en intensité. Je suis pas déçue ! J'ai même eu la sensation que l'histoire avait mûri... Les choses changent, une année s'est écoulée depuis la fin des aventures de Mo et Meggie dans Coeur d'Encre. Dans ce deuxième tome, il fallait donc apporter un peu de sang neuf pour éviter que le lecteur ne se lasse... Cornelia Funke l'a parfaitement compris ! Dans Sang d'Encre, la part du fantastique est plus présente, l'univers plus noir et plus sombre; quant au rythme, il est toujours aussi délicieusement enlevé et l'écriture d'une fluidité toujours aussi déconcertante ! L'imagination de l'auteur est également intacte. L'aventure et les rebondissements sont toujours au rendez-vous ! Mais on y trouve aussi un suspense plus soutenu, du sang et quelques scènes de combat tout à fait bienvenues ! Cornelia Funke a su se renouveler. C'était la principale difficulté de cette suite. Espérons qu'elle réussisse encore à surprendre ses lecteurs dans le troisième volet de sa trilogie...

ingridfasquelle
10/05/12
 

Manque un peu de rythme, idées intéressantes, écriture sans surprise ni saveur, et pas super prenant. .............................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................

sabinefaure
09/06/11
 

Format

  • Hauteur : 21.50 cm
  • Largeur : 13.50 cm

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition

Dans la même catégorie