Sans laisser d'adresse

COBEN, HARLAN

EDITEUR : POCKET
DATE DE PARUTION : 03/03/11
LES NOTES :

à partir de
7,80 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Ancien sportif reconverti dans les relations publiques, Myron Bolitar tombe des nues quand il reçoit l'appel de Terese, dont il est sans nouvelles depuis sept ans : « Rejoins-moi. Fais vite... ». A peine arrivé à Paris, le cauchemar commence... Le mari de Terese vient d'y être assassiné, et l'ADN de sa fille, morte il y a des années, aurait

été relevé sur les lieux du crime. Qui en veut à la vie de Terese ? Quels secrets lui a-t-elle cachés ? Pourquoi le Mossad, Interpol et la CIA les traquent-ils sans relâche ? Enlèvements, manipulations génétiques, meurtres, menace islamiste, complots internationaux... Pour Bolitar et ses alliés de toujours, la chasse est ouverte.

2 personnes en parlent

Harlan Coben vient de nous écrire un nouveau thriller, Sans Laisser d'Adresse (Long Lost en VO). On y retrouve Myron Bolitar est un américain qui a l'air plutôt normal, mais en fait, il s'avère que c'est ancien basketteur, ex-agent du FBI, reconverti en agent sportif. Terese, une de ses ex qui l'a aidé dans une sombre affaire, le supplie de venir la rejoindre à Paris pour lui filer un coup de main pour un truc mystérieux.C'est très mystérieux tout ça, non ? Eh bien, vous n'êtes pas au bout de votre questionnement... Ce thriller distille volontairement les indices au compte-goutte. Le héros sait se battre, et pas qu'un petit peu. Mais on ne sait pas comment il en est arrivé à un tel degré d'excellence en cassage de gueule (du moins à la lecture de ce seul bouquin, vu qu'en fait, ce n'est pas sa première aventure). Son meilleur ami est riche à millions, et sait se servir aussi bien de ses poings que d'un fusil à lunettes. Tout ça fait que, forcément, à la fin du livre, ils gagnent.Harlan Coben connaît bien son affaire quand il s'agit de tenir un lecteur en haleine. Comme il le cite assez souvent dans son roman, à l'instar des Sherlock Holmes, le mystère est à première irrésoluble. Une disparition, une ré-apparition impossible, ça flingue dans tous les sens, mais il y a aussi du bon sentiment, de l'humour... et du sexe. Finalement, les ingrédients indispensables à une lecture effreinée !Maintenant que les roses ont été balancées, je vais vous parler de ce qui m'a chagrinée dans ce thriller.Tout d'abord, je n'aime pas des masses les rediffusions. Vous prenez "Ne le dis à personnes", vous changez deux ou trois trucs, et vous obtenez "Sans laisser d'adresse". L'énigme de départ est quasiment la même, la fin sur la même lancée.Ensuite, les facilités : au moment où le héros est dans de beaux draps, où il n'a aucune chance de s'en sortir, il y a toujours son copain, pété de tunes qui débarque : il lui prête son jet pour se rendre à Londres sans passer par la douane, il descend ceux qui osent lui faire bobo ou le menacer, il a forcément une copine dans les services secrets pour trouver l'identité du mystérieux inconnu...Le personnage principal : au début, je m'imaginais un beau gosse d'une trentaine d'années, mais finalement, il est plus proche de la retraite, ce qui ne colle pas tout à fait avec sa manière d'agir, ses propos, l'âge de ses conquêtes... Et dieu qu'il m'énerve à se vanter de pouvoir péter la tronche à n'importe qui, lui qui est si mystérieux ! Et il se plaint de tout en France (là c'est mon côté patriotique qui s'énerve devant ce type blasé).En tout cas, j'ai dévoré ce livre et l'ai beaucoup apprécié malgré les petits défauts que je lui reproche ! Je ne manquerai pas de me procurer les autres aventures de Myron Bolitar.

Emmab666
29/01/16
 

Myron Bolitar vient plus ou moins de se faire larguer par sa compagne, et risque des ennuis avec la police américaine suite à une bagarre. Aussi, quand une de ses ex, Terese, lui demande de le rejoindre à Paris dans les plus brefs délais, il obtempère aveuglément. Il va alors se retrouver plongé dans une affaire hallucinante de meurtres, disparitions, qui lui donnera l'occasion de se servir de ses poings à loisir, et accessoirement de cogiter... le tout en compagnie de son grand ami Win, imbuvable macho doté de super-pouvoirs...Cela faisait plusieurs années que je n'ai pas lu d'ouvrages de Harlan Coben. J'ai beaucoup apprécié les 3-4 thrillers que j'ai lus de cet auteur... mais je me demande aujourd'hui comment mon enthousiasme a pu être sans réserves. Certes, l'intrigue est plaisante, elle devient même captivante, on ne s'ennuie pas. Mais le côté "film d'action américain" où ça tire et castagne violemment à tout va est lassant et peu crédible. J'aime trouver dans les livres à suspense un minimum d'épaisseur psychologique dans la description des personnages, plutôt que de longs et fréquents épisodes sur leur art du combat. Ce polar offre néanmoins un bon moment de lecture grâce à une écriture fluide et une intrigue intéressante. Les clins d'oeil à l'adaptation cinématographique de l'ouvrage Ne le dis à personne sont amusants. Canel

Canel
03/02/14
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 11.00 cm
  • Poids : 0.22 kg
  • Langage original : ANGLAIS (ETATS-UNIS)
  • Traducteur : ROXANE AZIMI