Sans parler du chien

WILLIS, CONNIE

livre sans parler du chien
EDITEUR : J'AI LU
DATE DE PARUTION : 11/02/03
LES NOTES :

à partir de
8,20 €

SYNOPSIS :

Au XXIe siècle, le professeur Dunworthy dirige une équipe d'historiens qui utilisent des transmetteurs temporels pour voyager dans le temps. Ned Henry, l'un d'eux, effectue ainsi d'incessantes navettes vers le passé pour récolter un maximum d'informations sur la cathédrale de Coventry, détruite par un raid aérien nazi. Or c'est à ce même Henry, épuisé par ses voyages
et passablement déphasé, que Dunworthy confie la tâche de corriger un paradoxe temporel provoqué par une de ses collègues, qui a sauvé un chat de la noyade en 1888 et l'a ramené par inadvertance avec elle dans le futur. Or l'incongruité de la rencontre de ce matou voyageur avec un chien victorien pourrait bien remettre en cause... la survie de l'humanité !
4 personnes en parlent

Je connaissais Connie Willis de nom, notamment pour toutes les chroniques positives que j'ai pu lire sur sa série Blitz. Sans aucun esprit de contradiction, je me suis donc décidé à lire... Sans parler du chien.L'histoire jongle, voyage temporel aidant, entre trois époques. En 2057, le présent, la cathédrale de Coventry est en train d'être reconstruite. En 1940, date de destruction de la cathédrale lors d'un raid nazi, les historiens cherchent ce qui est advenu de la potiche de l'évêque. En 1888, l'époque principal du récit, un chat a été sauvé : paradoxe temporel en vue.[la suite sur 233°C] Baroona - 233°Chttp://233degrescelsius.blogspot.fr/

Baroona
26/06/15
 

Un bijou de fantaisie. Le livre bouclé, l'envie de le relire se fait ressentir. Un livre à conseilleraux amateurs d'uchronie, et même aux autres. De l'humour, du style, rien à jeter. Gurb78

Gurb78
02/07/14
 

Des années après avoir lu "sans parler du chien", il reste encore un de mes coups de coeur. Les personnages sont attachants, les situations de quiproquo sont nombreuses et rendent l'ambiance agréable, quelques renvois à la littérature et à l'histoire, un bon suspense (ce n'est pas simple de résoudre un paradoxe temporel !) et une fin que j'ai trouvée extraordinaire tant elle donne tout son sens à de nombreuses scènes du récit.J'ai n'ai dû relire que 2 ou 3 romans dans ma vie, celui-ci en est un ! Médiathèques du Mélantois

Sans parler du chien Ne vous fiez pas à la couverture de ce roman qui semble annoncer une sombre histoire de revenants. Il s’agit en fait d’un joyeux mélange de science-fiction (pour le voyage dans le temps) et de comédie victorienne parsemée de clins d’œil à Jerome K. Jerome. Connie Willis expose avec la même facilité la théorie du continuum espace-temps et les quiproquos burlesques et autres malentendus qui peuvent avoir pour conséquence la destruction de l’humanité… tout cela sous les yeux emplis de sagesse d’un bouledogue philosophe et d’une chatte un peu trop amatrice de poissons pour son bien.Un roman à ne pas réserver aux seuls amateurs de science-fiction donc, et qui vous donnera envie de prendre de toute urgence des vacances en canot sur la Tamise, au 19ème siècle de préférence.

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 11.00 cm
  • Poids : 0.27 kg