Le cycle de fondation t.3 ; seconde fondation

ASIMOV, ISAAC

livre le cycle de fondation t.3 ; seconde fondation
EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 26/03/09
LES NOTES :

à partir de
7,70 €

SYNOPSIS :

Conçue par le psychohistorien Hari Seldon pour restreindre l'ère de chaos résultant de la décadence de l'Empire galactique, la Fondation est désormais aux mains du Mulet, un mutant imprévisible capable de manipuler les esprits et d'imposer sa volonté à quiconque. Avec ses pouvoirs et les immenses ressources que lui procurent
la Fondation, il s'est donné pour objectif d'étendre sa domination aux ultimes vestiges de l'Empire défunt. Mais déjà une nouvelle légende prend forme : il existerait une seconde Fondation, consacrée aux sciences mentales, oeuvrant de façon occulte pour garantir l'accomplissement des desseins du légendaire Hari Seldon...
4 personnes en parlent

Le dernier vraiment bon livre du cycle à mon avis.

fzilbermann
13/01/09
 

Quelques siècles après la mort de Hari Seldon, le psychohistorien qui a mis au point une prévision basée sur les mathématiques la création d'une fédération mettant fin au chaos, le Mulet, un personnage atypique puisque doté naturellement de pouvoirs mentaux puissants fait son apparition.Est ce que Seldon avait prévu l'arrivée du Mulet ? Le Mulet, pourvu de ses facultés, souhaite retrouver la Seconde Fondation, dont la seule trace laissée par Seldon est une simple allusion.La deuxième partie se déroule près d'un siècle plus tard. Une jeune fille, Arcadia Darell, se retrouve sur les traces de la Seconde Fondation. Elle se retrouve finalement à fuir, non pas les ennemis habituels de la Première Fondation, mais en ayant connaissance de l'implantation de cette Seconde Fondation, elle fuit donc cette Seconde Fondation.Isaac Asimov, dans ce troisième tome du Cycle, arrive à renouveler l'attrait de l'idée originale du premier roman. L'histoire est relancée grâce à l'apparition de la Seconde Fondation, nous permettant d'apprendre un peu plus sur le plan de Seldon. Cette Seconde Fondation ainsi que les pouvoirs du Mulet nous lancent dans une nouvelle aventure faite de rebondissements, a priori, prévus et prévisibles.L'écriture du Maître de la Science-Fiction est toujours aussi efficace. Son style semble être naturel, comme si la lecture se faisait avec une extrême facilité, sans accroche de quelque sorte, ni de lourdeur. Les notions et le vocabulaire, pour un roman de Science-Fiction est des plus basiques et largement accessibles.Il est toujours impressionnant de remarquer les détails qui parsèment ses romans sur sa vision du futur quand on sait quand ses romans ont été écrits.En somme, un Cycle qui se poursuit et qui se lit avec toujours autant de plaisir, sans la moindre trace de lassitude.

Skritt
09/06/13
 

Suite de ma lecture d'Asimov...Le Mulet a conquis les mondes grâce à un exceptionnel pouvoir mental. Il peut convertir les hommes. Le nouveau maître de Fondation cherche la seconde fondation d'Hari Seldon, un monde qui ne regrouperait pas des physiciens mais des psychologues, des hommes susceptibles de lui nuire voire de l'influencer mentalement. Après la quête du Mulet commence celle du docteur Darell et de sa fille, jeune aventurière un peu trop influencée par ses lectures (!). On apprécie ici la place laissée aux personnages. Ceux ci n'étaient souvent qu'esquissés dans les tomes précédents mais gagnent ici en profondeur. De simples objets dans l'histoire, dont l'identité restait indifférente, ils deviennent de véritables sujets comme si l'apparition des psychologues permettait alors de prendre en compte l'univers intérieur des personnages.

Praline
07/04/11
 

J’ai choisi de lire le cycle dans l’ordre chronologique, en commençant donc par Prélude à Fondation et L’aube de Fondation. Et j’ai adoré ces deux premiers tomes, que j’ai lus presque d’une traite tant j’étais captivée par l’histoire de Hari Seldon et de son élaboration de la psycho-histoire dont les prédictions mèneront à la création des deux Fondations.J’ai eu en revanche beaucoup plus de mal avec les trois tomes originels. Dans ces romans, on saute en effet d’une époque à l’autre et d’un groupe de personnages à un autre, ce qui fait qu’il m’a été plus difficile d’entrer dans l’histoire et de m’attacher à ses multiples protagonistes. Cette progression elliptique peut s’expliquer par le fait que Fondation, Fondation et Empire, et Seconde Fondation étaient au départ une série de nouvelles destinées à être publiées dans un magazine de science-fiction et qui n’ont été réunies sous forme de romans que quelques années plus tard.De plus, les intrigues, souvent politiques ou militaires, m’ont parfois carrément ennuyée, surtout dans le premier tome. Néanmoins, le mystère que constitue le personnage du Mulet ainsi que celui d’Arcadia Darell – une ado drôle et ingénieuse issue de la Première Fondation, et dont l’histoire occupe la seconde et majeure partie de Seconde Fondation – rachètent les défauts de cette trilogie !Mon enthousiasme pour ce cycle est définitivement revenu avec les deux derniers tomes, Fondation foudroyée et Terre et Fondation. Cette quête de la Terre entreprise par deux Premiers Fondateurs m’a totalement embarquée, on ne s’y ennuie pas un seul instant. De plus, on a droit à de nombreuses révélations qui répondent à des questions posées dans les précédents volumes, notamment en ce qui concerne la véritable origine du Mulet.Un seul regret toutefois : j’ai trouvé la fin du dernier tome un peu abrupte, j’aurais aimé plus de détails sur la suite des évènements ! En effet, le cycle s’achevant cinq cent ans après l’établissement du plan Seldon c’est-à-dire à mi-chemin du millénaire prévu avant l’avènement du Second Empire, on ne saura donc pas si ce dernier pourra bel et bien être fondé.

ElizabethBennet
14/03/10

Format

  • Hauteur : 17.90 cm
  • Largeur : 10.90 cm
  • Poids : 0.22 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition