livre sefarade
EDITEUR : SEUIL
DATE DE PARUTION : 25/01/03
LES NOTES :

à partir de
22,30 €

SYNOPSIS :

Séfarade, c'est la patrie de tous les accusés, exilés, bannis, chassés de leur quotidien, de leur maison, de leur terre et qui, oú qu'ils se trouvent, sont à jamais des étrangers. Séfarade, c'est la patrie de la mémoire, celle des disparus, morts ou vivants, personnages réels ou imaginaires réunis par la fraternité et la solidarité d'un écrivain. séfarade, ce sont dix-sept chapitres racontant chacun une histoire différente, toutes traversées par des motifs, phrases, personnages qui assemblent un discours dont le thème central est la persécution. a travers la voix émouvante et forte d'antonio munoz molina résonnent
celles de primo levi, franz kafka et milena jesenska, willi münzenberg, evguénia guinzbourg, margarete buberneumann, mais aussi l'attente d'une femme qui ne revit jamais son père, les nostalgies de mateo le cordonnier, la folie amoureuse d'une nonne ou encore le souvenir d'une rescapée des geôles argentines. Autant d'êtres détruits au plus intime d'eux-mêmes par l'histoire. ce livre magnifique brise les limites de la fiction en même temps qu'il les transcende. et comme toujours sous la plume de ce grand écrivain espagnol, matière humaine et matière narrative se fondent en des pages d'une beauté inouïe.
2 personnes en parlent

17 nouvelles poignantes d'une écriture d'une précision saisissante.Un ouvrage qui exige qu'on lui accorde du temps, ... et c'est heureux ainsi. Il me semble impossible d'enchainer les chapitres/nouvelles. Il nous faut relever la tête. S'écouter un peu, laisser prendre le texte en soi. L'entendre. Y revenir. Poser, puis s'engager dans la nouvelle suivante...Au bout, la vie des hommes et finalement , au regard des événements actuels, on se demande quand saurons-nous véritablement hériter de l'enseignement des (de nos) atrocités passées. On se sent un peu lâche et honteux. Un manifeste d'humanisme !

cameregarde
21/08/12
 

Se heurter aux portes closes du temps. Sentir les esquilles des souvenirs pénétrer sa peau. Partir à la rencontre du passé, vecteur de sensations intimes et lourd de la mémoire collective.Dans Séfarade, Antonio Muñoz Molina invite le lecteur à marcher sur les traces d'inconnus ou d'illustres figures ayant marqué leurs époques. Un thème récurrent semble réunir ces êtres : l'exil. Et c'est avec la même empathie que l'écrivain évoque les vies de Franz Kafka, Primo Levi, Evguénia Ginzbourg ou de narrateurs apatrides, dépossédés de leurs cultures, privés de repères par la folie des hommes.L'exil...Un fil conducteur liant ces nouvelles les unes aux autres sans atermoiements excessifs mais avec une pudeur et une justesse transcendant l'espace de la page. Exilés volontaires, enfants blessés de la guerre se côtoient ici tandis que leurs chants plaintifs vibrent jusqu'à la déraison.La haine, le génocide, les geôles, l'oppression, les camps...Un lourd héritage transmis de génération en génération. le temps s'écoule mais les persécutions sont les mêmes. Nombreux sont les descendants des séfarades à connaître les mêmes tourments que leurs aïeuls tombés en disgrâce sous l'Espagne des Rois Catholiques. Portée par une écriture ciselée dans la peine et la nostalgie, cette oeuvre exsude la souffrance des déracinés. Et les phrases démesurément longues de l'auteur font écho aux douleurs incessantes des personnages et à leur perpétuel mal de vivre. Leurs difficultés à « être » et à exister au-delà de la mort de leurs proches, de leurs identités bafouées ou du carcan dans lequel ils se trouvent englués les retranchent au rang d'exilés. Exilés de leurs familles, exilés de leurs terres et exilés de leurs propres existences.Un recueil terrible et éprouvant. Une galerie de portraits peints dans les larmes et le sang versés par L Histoire. Rebelde

Rebelde
23/09/15

Format

  • Hauteur : 22.00 cm
  • Largeur : 14.60 cm
  • Poids : 0.54 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition