Ses yeux comme des miroirs

ISSELIN, ANGELIQUE

livre ses yeux comme des miroirs
EDITEUR : BOUT DE FICELLE
DATE DE PARUTION : NC
LES NOTES :

à partir de
18,00 €

SYNOPSIS :

Jenny, jeune américaine de 17 ans, vient de perdre l'être qu'elle a le plus aimé de toute son existence. Sa grand-mère s'est éteinte avant même qu'elle ait pu accomplir sa mission envers elle : lui lire les «Lettres de mon moulin» en français. Pour surmonter l'épreuve de cette disparition, Jenny décide de partir en France pour mener à bien sa mission au-delà du chagrin et de
la mort. C'est au coeur de Fontvieille qu'elle va découvrir les traditions locales et les splendeurs qu'offre la Provence à ses visiteurs. Au milieu d'une arène, elle va apercevoir Julian pour la première fois. Course camarguaise, raseteur, cocarde, autant de mots qu'elle n'aurait jamais entendus prononcer si elle ne s'était éprise du beau jeune homme au premier regard...
2 personnes en parlent

Un roman certifié 100% français, j'ignore si c'est mon côté terroir, mais ça fait du bien ! lol. Je vais donc commencer par remercier l'auteur pour sa gentille dédicace et la féliciter pour son beau travail. Malgré ses petits défauts, ce livre est un pur délice, et je l'ai beaucoup apprécié. La preuve, je l'ai fini en quelques heures à peine :)Jenny, 17 ans, est une jeune américaine qui vient de perdre sa grand-mère, avec qui elle entretenait une très forte complicité. Afin de faire son deuil et de ne pas se laisser abattre par cette perte, elle décide de partir dans le sud de la France et de tout faire pour apprendre le français et ainsi pouvoir lire « Lettres de mon moulin » à sa défunte grand-mère. Sa destination ? Fontvieille, le fameux village du Moulin d'Alphonse Daudet.Ce qui m'a le plus charmé dans ce roman, c'est l'ambiance. Je me serais presque cru au milieu des champs de lavandes, entourée d'oliviers et cernée par le chant des cigales (en vérité, j'étais juste sur ma terrasse à écouter les grillons, pas vraiment pareil mais agréable quand même ^^). J'ai vraiment été conquise par le visuel, la senteur que dégage le récit. Le paysage est presque comme un personnage à part entière du roman, personnage dont je serais tombée complètement amoureuse. Les descriptions ne sont pas lourdes, mais contiennent le nombre de détails suffisant pour se faire une bonne image du décor. Tout simplement parfait.Le personnage de Jenny m'a tout de suite charmé, je me suis instantanément attachée à elle. J'ai souvent rigolé face à certaines de ses réactions et surtout face à ses répliques, et ce dès le départ (quand, par exemple, elle met en avant ses superbes aptitudes en français :p). C'est quelqu'un de simple, de sensible, de très discret mais un bel humour ressort de sa narration et c'est très appréciable. Les autres personnages sont divers et plus ou moins attachants : la mère de Jenny, que j'ai beaucoup apprécié et qu'on sent très aimante ; Manon, sympathique mais un peu effacée ; Marie, plus complexe et agaçante ; puis bien sûr Julian. Beau gosse renfermée, il attire de suite l'œil mais paraît dans un premier temps froid et antipathique. On se rend vite compte que ce comportement cache de nombreuses blessures et il en devient touchant, énigmatique mais adorable. C'est un personnage très craquant, surtout lorsqu'on apprend à le connaître. Ses « yeux comme des miroirs » ne manquent pas de nous charmer ;)La relation que développent Jenny et Julian est touchante, mais (et oui, malheureusement y'a un petit « mais »...) je l'ai trouvé un peu trop rapide. Non pas que je sois contre les coups de foudre, mon côté romantique a même tendance à y croire, mais j'ai trouvé que Jenny se considérait bien trop vite « amoureuse ». J'ai trouvé peu crédible que leurs sentiments soient aussi forts et aussi intenses en quelques jours seulement, notamment au point de faire ce qu'ils s'apprêtaient à faire (ceux qui ont lu le roman devinent sans doute là où je veux en venir). Ce côté un peu rapide est sans doute le seul point négatif que j'ai trouvé dans ma lecture, et même, je ne peux pas dire que ça m'ait réellement gênée... leur relation a beau être un peu trop intense et un peu trop soudaine, elle reste quand même très bien écrite et j'ai adoré leurs petits moments ensemble. Leur couple est adorable.A l'instar de l'ambiance, les courses camarguaises tiennent une grande place dans ce roman et j'ai été séduite par le principe. Là encore les descriptions sont telles qu'on a l'impression d'y assister et c'est très intéressant. Je ne connaissais absolument pas ce sport et j'ai ressentis avec Jenny l'intensité que lui procurait le spectacle : l'excitation, la fascination mais aussi la peur, l'inquiétude. C'est à la fois beau et terrifiant, et le tout s'ancre vraiment dans la réalité : le vocabulaire utilisé est précis, adapté et surtout expliqué, permettant aux ignorants de mon gabarit de suivre les scènes, et même de s'y intéresser. C'est à la fois beau et terrifiant et l'auteur arrive à retranscrire tout ça avec justesse. On sait, et on sent que l'auteur maîtrise parfaitement le sujet, et ça ne rend le livre que plus prenant.J'ajoute que la fin est vraiment émouvante et que le dernier chapitre fait parti de mes préférés, notamment pour sa « particularité » (j'en dis pas plus pour pas gâcher la surprise). J'ai hâte de lire la suite !En résumé, c'est un livre qui a ses défauts mais qui a un charme fou, provençal ; un roman qui nous fait voyager et découvrir les traditions locales au point de vouloir y goûter réellement ; et une romance vraiment intense qui, même si elle est rapide, ne peut que nous faire rêver ! Si vous avez l'occasion, vraiment, n'hésitez pas :)

Lauraahh
15/06/13
 

Ce livre est tout simplement sublime, j'ai hate de lire le tome 2 pour savoir comment va évoluer la relation de Jenny et Julian. De plus l'auteur nous fais ressentir très bien les sentiments des personnages (angoisse, hamour, colère, haine mais aussi la stupeur) sev62330

sev62330
16/07/11
 

Format

  • Hauteur : 21.00 cm
  • Largeur : 14.80 cm