Seul ce qui brule

SINGER, CHRISTIANE

EDITEUR : LGF
DATE DE PARUTION : 25/03/09
LES NOTES :

à partir de
4,60 €

SYNOPSIS :

Ce roman épistolaire s'inspire d'une nouvelle de L'Heptaméron de Marguerite de Navarre. XVIe siècle. Sigismund d'Ehrenburg, ayant surpris sa femme avec son page, l'a condamnée à un châtiment exemplaire.
Cheveux rasés, elle est cloîtrée dans sa chambre où aucune lumière ne filtre, et doit chaque soir descendre dîner avec son époux et boire dans le crâne de l'amant qu'il a tué.
1 personne en parle

Prenant pour base une nouvelle de l'Heptaméron, Singer la dilate dans un court roman.Cette nouvelle ne m'avait pas particulièrement marquée à la lecture. Une jeune femme est condamnée par son mari à être tondue tous les trois jours et à boire dans le crane de son (supposé) amant. Un étranger de passage, Monsieur de Bernage, observe ce terrible rituel et demande à son hôte de pouvoir discuter avec l'infidèle. Cela fait naitre une véritable amitié de la part de l'époux et l'amène à s'épancher et à conter son histoire. Une première lettre décrit la naissance et la croissance d'une passion violente pour la belle Albe. Son châtiment est à l'image de cet amour. Suit une lettre d'Albe à Bernage qu'elle considère justement comme son sauveur. Elle lui rédige une épitre sur l'amour et le devoir qui la lie à son époux. Suivent deux lettres plus courtes sur la fin de la vie des personnages.Un superbe exemple de pardon et d'abnégation porté par une belle langue.

Praline
21/01/11
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 11.00 cm
  • Poids : 0.11 kg