Shadowman

MCFADYEN, CODY

EDITEUR : ROBERT LAFFONT
DATE DE PARUTION : 06/02/08
LES NOTES :

à partir de
12,99 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Smoky Barrett, agent au FBI, pensait avoir connu le pire de l'horreur. Traumatisée par l'assassinat de son mari et de sa fille, qui s'est déroulé sous ses yeux, elle ne peut plus exercer son métier. Mais la démence d'un abominable tueur la force à reprendre du service. Il a torturé, violé et éviscéré sa dernière victime, laissant la petite fille de cette dernière, vivante, attachée à son cadavre. Il a filmé la scène puis envoyé la vidéo à Smoky et à son équipe,
chargées des enquêtes sur les tueurs en série, les mettant au défi de l'arrêter... Prétendu descendant de Jack l'Éventreur, génie tordu défiant toutes les tentatives de compréhension, le monstre qui se fait appeler Shadowman - ou fils des ténèbres - impose à Smoky un défi lugubre tandis qu'il s'engouffre dans un délire de meurtres et de perversion... Peu à peu, la soif de justice va ramener la jeune femme à la vie. Et l'obliger à affronter ses plus grandes peurs.
5 personnes en parlent

Là, médameuzémessieu, nous avons du lourd, du très très lourd. Le résumé en dit long sur l’ambiance qui nous attend.La narratrice, Smoky Barrett, agent du FBI au passé récent plutôt chargé nous aspire dès le début du livre dans son univers. Rien ne nous est épargné, ses émotions, sa douleur, ses doutes, tout est remarquablement évoqué, avec une sensibilité rare et un réalisme non moins éclatant. On comprend vite à quoi à on va avoir à faire. Il ne s’agit pas seulement d’une histoire de tueur en série, mais d’une plongée dans l’âme humaine dans ce qu’elle a de plus noir, de plus intime. Les personnages nous sont dépeints avec précision et affection. Car si Smoky Barrett a perdu sa famille, son équipe constitue pour elle une seconde famille à laquelle elle se raccroche, et elle transmet son attachement au lecteur. Sa narration est d’autant plus troublante que l’auteur est un homme, et il réussi merveilleusement à se mettre dans la peau de Smoky, a parler des ses sentiments avec une incroyable et touchante justesse.Le contexte et le décor sont donc très vite plantés, l’action est efficace, le tueur particulièrement méchant et sadique. Sa démarche va très loin, ses méthodes sont perverses, il joue avec Smoky et le lecteur. Je suis rarement dans tous mes états quand je lis un livre de ce genre, je peux être fascinée et absorbée, mais pas forcément totalement empathique, car justement la plupart du temps l’action ne m’en laisse pas le temps. Or là, on a le temps, car l’auteur a trouvé un équilibre entre action et psychologie, on a le temps de ressentir de l’empathie envers les personnages, leurs états d’âmes, leurs souffrances. J’ai beaucoup apprécié le parallèle entre le tueur et Smoky, ils sont tous les deux dans une démarche de traque, l’appel du sang se fait entendre aussi bien par le tueur que pour Smoky.À un moment donné j’ai réalisé que finalement l’intrigue n’était pas si tordue que ça, car elle s’est révélée relativement commune dans son développement, et pourtant on reste scotché, on ne s’ennuie pas, on s’attache à Smoky et à ses acolytes, on veut connaître le coupable, car bien sûr, le final est vraiment bluffant.Un beau coup de cœur en ce qui me concerne, un premier roman pour Cody McFadyen, et je m’apprête à lire la suite, La mort en face, récemment sorti chez Robert Laffont, où l’on retrouve Smoky barret dans une nouvelle enquête. Notez qu’un troisième volet, The darker Side est sorti en version US et UK et qu’un quatrième, Abandoned, est prévu pour octobre 2009.Auteur à suivre de très très près !

un flyer
09/07/09

Ce que j’en ai pensé :Tellement d’éloges lues sur ce livre ont attisé ma curiosité, si bien qu’il a atterri dans ma wish-list et que Le Mammouth me l’a offert lors d’un swap (Merciii !).Non pas que je ne l’ai pas aimé, mais je trouve qu’il ne mérite pas tant de superlatifs ! Je m’attendais à un réel chef-d’oeuvre et il m’a paru assez classique, avec des ficelles mal dissimulées. Pour preuve, j’ai trouvé bien vite le coupable et n’ai donc pas été subjuguée par les révélations finales.Les aventures de Smoky, la super-woman, agent du FBI et brisée par une histoire dramatique, m’ont semblé réchauffées. Et la focalisation sur son personnage m’a agacée. J’ai donc trouvé la première moitié de ce roman assez lente et assez fade. C’est peut-être parce que le narrateur est l’héroïne elle-même et que je n’ai pas été assez sensible à ses états d’âme. Oui, elle est malheureuse, oui, elle a vécu un drame abominable, mais elle va de l’avant, elle affronte se démons, elle reprend du service malgré sa peur, et gnagnagna. Bref, vous aurez compris que ce cliché m’a quelque peu irritée. Ca m’a semblé un peu trop égocentrique.N’empêche, je me suis retrouvée prise dans l’histoire malgré ses défauts. Dès la deuxième moitié du livre, les rebondissements s’enchaînent, le rythme s’accélère, et il n’est plus question de lâcher le livre avant la fin.Un avis en demi-teinte donc, mais je ne pense pas lire le deuxième opus (La mort en face), d’autant plus que les fans le trouvent un cran en-dessous.Si vous hésitiez à vous lancer, ne vous fiez pas à mon seul avis, allez fouiner chez les autres blogolecteurs, car j’ai bien l’impression que la majorité l’a a-do-ré !

MamzelleMelo
24/09/10
 

Je ne sais ce qui terrifie le plus dans ce livre entre l'amoncellement de clichés et d'invraisemblances et la psychologie de pacotille de tous les personnages,Le degré zéro de la "littérature" policière.

padre
03/12/13
 

J'ai commencé par "Shadowman", son premier thriller. Il m'a suffit de quelques jours pour littéralement dévorer ce livre, l'intrigue est très prenante, c'est la première enquête de l'agent spécial Smoky Barrett qui peine à sortir d'un épouvantable drame personnel. Son portrait est bouleversant, la paletted'émotions est riche et l'attachement à ce personnage indéniable, en dépit d'une intrigue peut-être un peu simpliste, j'ai été passionnée par les aventures de Smoky et de son équipe au FBI. Inévitablement, la dernière page refermée j'ai attaqué la lecture de "La mort en face" du même auteur hier et j'ai déjà lu un tiers du livre, qui me semble encore plus palpitant que "Shadowman". Cody Mc Fadyen entre de plein droit dans ma petite liste personnelle des auteurs de polar "à suivre".

LAPESTE
28/05/13
 

Gros coup de cœur pour ce premier roman de l’Américain Cody McFadyen. Dès les premières pages, il réussit à nous faire sentir totalement en empathie avec son héroïne, Smoky Barrett : on partage immédiatement sa souffrance et sa lutte contre ses démons intérieurs. On se prend également très vite d’amitié pour l’équipe qu’elle dirige et qu’elle considère comme une seconde famille, notamment pour l’agent Callie Thorne, dont le franc-parler est réjouissant. Et notre cœur saigne pour l’horreur qu’a vécue la petite Bonnie dont Smoky, qui en est la marraine, se retrouve en charge.Même si l’on peut regretter qu’il soit aussi facile de deviner l’identité du meurtrier dès le premier tiers du livre, grâce à un indice que nous donne l’auteur, l’intrigue est réellement captivante car d’une part, on a envie de savoir si l’on a effectivement raison et de l’autre, comment ce personnage en est arrivé là. De plus, au-delà d’une énième histoire de serial killer, Shadowman nous offre une véritable plongée dans les mécanismes de la traque d’un psychopathe – j’ai vraiment beaucoup apprécié la métaphore du train noir. Rien de spectaculaire, simplement un don – celui de Smoky et de son collègue James – pour entrer dans la tête du tueur, mais diablement efficace. Enfin, l’incroyable machination mise en place par l’assassin afin d’atteindre son but est tout bonnement terrifiante.Dernier point à signaler : la réelle qualité d’écriture de ce roman, ce qui est assez rare pour un thriller. Les émotions de Smoky sont traduites de façon très justes – comme lorsqu’en apprenant la mort d’Annie, elle explique qu’elle est « à court de souffrance » – et il y a quelques belles phrases, comme celle-ci : « C’est bien ce que sont les larmes, non ? Des saignements de l’âme ».

ElizabethBennet
14/03/10

Format

  • Hauteur : 24.10 cm
  • Largeur : 15.60 cm
  • Poids : 0.55 kg
  • Langage original : ANGLAIS (ETATS-UNIS)

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition