Le silmarillion

TOLKIEN, J.R.R.

livre le silmarillion
EDITEUR : POCKET
DATE DE PARUTION : 08/11/01
LES NOTES :

à partir de
6,95 €

SYNOPSIS :

Quatrième de couverture Les Premiers jours du Monde étaient à peine passés quand Fëanor, le plus doué des elfes, créa les trois Silmarils. Ces bijoux renfermaient la Lumière des Deux Arbres de Valinor. Morgoth, le premier Prince de la Nuit, était encore sur la Terre du Milieu, et il fut fâché d'apprendre que la Lumière

allait se perpétuer. Alors il enleva les Silmarils, les fit sertir dans son diadème et garder dans la forteresse d'Angband. Les elfes prirent les armes pour reprendre les joyaux et ce fut la première de toutes les guerres. Longtemps, longtemps après, lors de la Guerre de l'Anneau, Elrond et Galadriel en parlaient encore.

1 personne en parle

On a tendance à dire que Le Silmarillion est un livre compliqué à lire, car très complexe et avec plein de personnages. Il est clair qu’il faut être un peu plus concentré que lorsqu’on lit l’Accro du shopping. Notamment au début, lorsqu’on fait la connaissance des premiers personnages, que l’on découvre les lieux, etc. Cependant, il ne faut pas d’arrêter à cela. Et si l’envie vous prenait de vouloir absolument tout comprendre du premier coup de qui est la fille de qui, qui est marié avec qui, alors ce n’est pas forcément la meilleure idée. Car vous allez plus vous embrouiller qu’autre chose. En fait, vous verrez que les choses les plus importantes à retenir vont s’imposer d’elles-même. L’histoire est pensée pour cela. Donc oui, Le Silmarillion peut faire peur, mais osez faire fi de cela et tout ira bien ! ^^.Passées ces considérations, et bien Le Simarillion fut pour moi une très très belle lecture.J’ai aimé le fait que chaque chapitre se concentre sur un ou plusieurs personnages seulement. Cela renforce l’idée des petites histoires qui font la grande histoire. La construction du livre fait plus penser à un ensemble de récits qui vont trouver leur place dans l’histoire au fur et à mesure, qu’à un grand récit unilatéral.Au début de ma lecture, j’avais tendance à considérer ce livre comme un ouvrage documenté plutôt que comme un roman. Mais rapidement, je me suis rendue compte que finalement ce n’était pas une bonne idée, car en fin de compte, ce n’est pas un documentaire dont il s’agit, mais bien histoire que l’auteur nous raconte : L’histoire du commencement de la Terre du Milieu. Et c’est peut-être tout bête, mais le simple fait d’appréhender ce livre autrement m’a permis de mieux l’apprécier. Je n’avais plus en tête cette espèce d’exigence à vouloir tout saisir sur la généalogie, le rôle de chacun, etc…. Juste l’envie de lire une bonne histoire de Fantasy.Alors voilà, j’ai découvert l’histoire des elfes, pas toujours aussi enchanteresse que l’on pourrait s’imaginer. J’ai été émue par l’amour entre Luthien et Beren. J’ai tremblé lors de certaines scènes de bataille. J’ai maudit les hommes d’avoir été si faibles face à Sauron.En clair, j’ai pris un énorme plaisir à lire cette histoire, à découvrir tout ce qui s’est passé avant la naissance de Frodon Saquet.Et si la langue peut paraître un peu archaïque (même dans sa traduction française), et bien c’est tant mieux car cela colle parfaitement au récit. Une telle histoire ne pouvait pas être écrite de manière trop contemporaine, c’est indéniable.En conclusion, je ne peux que vous inviter à sauter le pas et à vous essayer au Silmarillion.

Nelcie
28/04/15
 

Format

  • Hauteur : 18.00 cm
  • Largeur : 11.00 cm
  • Poids : 0.27 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition