Skully fourbery

LANDY, DEREK

EDITEUR : GALLIMARD-JEUNESSE
DATE DE PARUTION : 06/03/08
LES NOTES :

à partir de
16,25 €

SYNOPSIS :

Détective sarcastique, magisien puissant, expert en coups fourrés et roi de la cambriole (tout ça pour la bonne cause, bien sûr!), Skully est aussi très élégant et ne roule qu'en Bentley. Un détail: il est le squelette vivant d'un magicien mort quatre cents ans plus tôt! Ses aventures
et celles de sa jeune protégée de quatorze ans, Stéphanie, sont un régal et sont traduites de l'anglais dans plus de vingt langues. Suivez les aventures de ces personnages irrésistibles dans une histoire aussi sombre et palpitante, au ton caustique et aux dialogues savoureux.
6 personnes en parlent

Je me rappelais l’avoir lu quand j’étais jeune (donc quand j’avais 13-14 ans), mais ça a été un vrai plaisir de le redécouvrir. D’autant plus, que, étrangement, je me rappelais bien du début. Je me rappelais aussi de certaines choses, comme par exemple de [spoiler : qui pouviat trahir Skully, en tout cas, je me rappelais de l’un d’entre eux, wouhou ]J’ai donc redécouvert un univers hyper intéressant fait de magies et de danger, et d’un squelette que j’ai adoré, surtout quand il parlait avec Stéphanie. D’ailleurs, je dois dire que je préférais Skully quand il était avec la jeune fille, parce que vraiment, leurs dialogues étaient ce qu’il y avait de mieux dans ce livre. On découvre donc les méchants, le but des méchants, et le twist est pas si mal. Ca reste assez basique comme histoire, mais ce n’est pas trop manichéen, et c’est hyper intéressant. Que ça soit sur le fonctionnement du monde, que ça soit pour les rebondissements, pour ce qu’il s’y passe, vraiment, j’ai beaucoup aimé. Le style d’écriture me convenait parfaitement, et les personnages également. Stéphanie et son évolution étaient plutôt sympathiques, Tanith m’a plu pour son caractère de guerrier. J’ai bien aimé Hideous et China également. Pour le méchant…Et bien je l’ai trouvé pathétique. J’avais juste envie de rire de lui, mais il n’était pas si mal au fond. Je pense sincèrement me procurer le livre deux pour lire la suite.

yuukichanbaka
23/04/15
 

L’action démarre sur les chapeaux de roues, et se termine abruptement. Entre les deux, les péripéties auront été nombreuses, suffisamment pour que je termine ce livre, mais pas totalement abouties.Prenez les deux héros, Stéphanie et Skully. Quatre cents ans les séparent mais la jeune adolescente n’est pas aussi choquée que l’on pourrait s’y attendre de découvrir que le meilleur ami de son oncle est un squelette – pardon, LE squelette d’un magicien torturé à mort des siècles plus tôt. Il a de l’humour, ce squelette. Il a aussi appris à ne s’attacher à personne, afin de ne plus être vulnérable. Sa femme et son enfant sont morts à cause de lui, chacun devrait mourir pour soi. Je paraphrase ce qu’il dit, et j’approuve à demi : ras-le bol de ses personnages qui sont crées et n’ont pour seule utilité que d’être assassinés atrocement. Je me reprends : ils ont été assassinés atrocement avant le début du récit.Stéphanie aussi a une famille, des parents notamment, et un père qui m’a exaspéré à chacune de ses apparitions. Son oncle, sa tante, ses cousines sont les archétypes des "méchants" que l’on rencontre dans les contes – antipathiques et bornés. Notez également qu’ils ont un léger excédent de poids, alors que l’héroïne est mince comme un fil. Cela m’exaspérait étant enfant, cela m’exaspère toujours autant (cf : les cousins Karlsson de Katarina Mazetti, pour lire une héroïne sympathique et "en forme"). Skully a des amis, des ennemis, et les personnages rencontrés changent parfois de catégorie. J’ai eu l’impression que l’auteur en gardait sous le coude pour les tomes suivants – six composent la série, quatre sont traduits en français. Pourquoi pas ? Seulement pourquoi se débarrasser très rapidement d’une des composantes principales de l’intrigue.Skully Fourbery est une lecture facile, divertissante, un peu inaboutie mais j’ai tout de même emprunté le tome 3 à la bibliothèque – ce sont des lectures parfaites pour les vacances.

Sharon
15/07/14
 

La première chose qui m'a marquée à la lecture de roman c'est l'âge de l’héroïne. En effet celle-ci n'a que douze ans mais possède une maturité que bien d'autres pourraient lui envier ! Moi qui n'avais lu le résumé qu'en diagonale en passant outre ce détail, j'étais persuadée être face à une héroïne de seize ou dix-sept et ai été plus que surprise lorsque ce détail s'est imposé à moi. Le fait est que Stephanie est maligne et surtout bien moins dépourvue qu'on pourrait se l'imaginer. Alors qu'elle est plongée un peu malgré elle dans ce monde de magie, elle ne se laisse que peu dépasser par les événements et fait preuve d'une admirable détermination. On s'identifie donc très vite à elle et on entre avec beaucoup de facilité dans le récit.Le personnage de Skully, squelette vivant d'un magicien mort des centaines d'années auparavant, est savoureux, très drôle et sarcastique. Il a beaucoup de répartie, toujours le bon mot au bon moment, et nous régale de plusieurs remarques décalées à chacune de ses interventions. A mon sens c'est le côté le plus intéressant du roman, d'autant plus que c'est un humour efficace quelque soit l'âge du lecteur. Les adolescents, public de cible de ce roman conseillé à partir de onze ans, et les adultes y retrouveront ainsi tous leur compte et seront tout autant charmés par ce personne bien singulier.Au delà des personnages Derek Landy imagine un monde original et riche. Tout ce qui est créé autour des magiciens, de leurs coutumes ancestrales, ou de leurs différentes allégeances, est très bien mis en place et promet beaucoup de potentiel pour développer l'ensemble de la saga. Si savoir que nous sommes avec le premier tome d'une saga en comprenant à ce jour 8 pourrait effrayer, ce n'est pas le cas ici. Le potentiel est tellement évident qu'il n'est pas compliqué d'imaginer que les histoires de Stephanie et du détective squelette s'étaleront sur autant de volets. Skully Fourbery est un excellent premier tome frais et original. Derek Landy nous immerge dans un univers riche en compagnie de personnages intrigants et originaux, et ce même au delà des deux principaux. Le style d'écriture est fluide, l'humour fin et bien distillé, le rythme soutenu et surtout le mystère bien cousu. Une fois commencé cette lecture il est bien difficile de la reposer avant d'en être arrivé au bout et lorsque c'est le cas il ne reste plus qu'une envie : lire le second tome afin de découvrir la suite des aventures de Stephanie et Skully !

Althea
27/06/14
 

Stéphanie Edgley, 12 ans, hérite a la mort de son oncle de sa vaste propriété et lors de la lecture du testament elle fait la connaissance avec un drôle d'individu au visage caché par des lunettes noires et un chapeau. Cet individu mystérieux s'appelle Skully Fourbery ,il est de son état détective privé mais aussi ... squelette! Il lui apprend que son oncle n'est pas mort d'une mort naturelle mais qu'il a été assassiné. Commence pour Stéphanie une nouvelle existence où les aventures et les combats sont légions.Un roman jeunesse bien sympathique avec un héros et une héroïne attachants qui nous entraînent dans des aventures rythmées a défaut d'être innovant. Les atouts principaux de ce roman réside dans les répliques et l'humour noir des protagonistes mais aussi dans le duo détonnant formé par Skully et Stéphanie. Les personnages secondaires sont intéressants et prometteurs pour la suite de leurs aventures. Le bémol que l'on peut apporter est les phases de combat un peu trop nombreuses pour moi mais qui raviront sans doute les adolescents.Un livre, qui une fois la dernière page retournée, donne envie que connaître la suite des aventures de Skully et sa petite bande et qui remplit parfaitement sa mission de divertir.A partir de 11 ans. http://desgoutsetdeslivres.over-blog.com/

Zembla
27/11/13
 

J'ai adorer ce livre et surtout l'histoire. J'ai lu tous les tomes (de 1 à 4). Ce squelette qui est détective avec une jeune fille pour enquêter ensemble sans trop mettre de fantastique, c'est pas facile mais bien associer, ça donne ce livre magnifique. Dommage qu'il y en a pas d'autres !

vincent95610
17/12/12
 

Une chose est sûre, on n'a pas le temps de s'ennuyer vu que les évènements s'enchaînent sans temps mort. J'ai trouvé Skully et Stéphanie attachants et quant aux autres personnages, on ne sait jamais trop quoi en penser : gentil ou méchant ?

Catoche24
23/04/10
 

Format

  • Hauteur : 23.70 cm
  • Largeur : 15.30 cm
  • Poids : 0.45 kg
  • Langage original : ANGLAIS