Solanin t1

ASANO, INIO

livre solanin t1
EDITEUR : KANA
DATE DE PARUTION : 01/11/07
LES NOTES :

à partir de
10,20 €

SYNOPSIS :

Meiko qui exècre son boulot de secrétaire d'une grande entreprise, vit depuis un an avec Taneda, illustrateur occasionnel pour un magazine, et guitariste amateur. Très cynique, la jeune femme n'envisage pas l'avenir
de manière positive et entrevoit même la possibilité de "sortir du circuit" en donnant sa démission... Ses amis, Jirô et Katô, ressentent également un malaise quand ils songent à leur avenir...
2 personnes en parlent

Les débuts dans la vie active d'un jeune couple, Meiko et Taneda, modeste employée de bureau et dessinateur de bas étage, tous les deux ne s'épanouissent pas dans leur vie professionnelle. Après deux ans à vivoter et à peine 24 ans leur avenir leur semble déjà tout tracé, vont-ils se contenter de ce terne quotidien ou peuvent-ils encore espérer réaliser leurs rêves ? C'est la question à laquelle chacun devra répondre, Taneda osera-t-il se lancer dans une carrière musicale avec son ami Crack, qui s'ennuie ferme dans la pharmacie familiale ? Alors que tout semble les éloigner de leurs rêves de jeunesse Meiko et Taneda vont décider de tenter leur chance...

sovane
26/11/14
 

En revanche, côté histoire, soyons clair d’entrée (enfin de milieu de chronique plutôt), il me semble avoir vu tous les poncifs du manga certes gentil (si ce n’est gentillet) mais pénible sur la longueur. Mais pourquoi tant de haine ? Non ami mangaka, je ne te hais point… Ton traducteur peut-être car quand je lis des phrases du type « Si jamais tu doutes de ton idéal parce qu’il te paraît irréaliste… il vaut toujours mieux risquer d’avoir des regrets en essayant que regretter de ne pas avoir essayé ». Et encore, là je fais dans la sobriété car il y a des grands moments de réflexions transcendantales destinées à comprendre la théorie générale de l’univers de mon 9m² avec cuisine. C’est simple, on dirait du Pascal (Obispo). Désolé si je suis un peu méchant – oui parce que quand j’évoque Obispo, en général, ce n’est pas un compliment – mais, je m’étonne qu’en 2006, on puisse encore nous servir ce genre d’album dont les principaux codes narratifs reposent encore sur ceux des années 80. Certes le dessin est moderne, certes nous parlons de jeunes des années 2000 mais globalement, en grattant un peu, on retrouve les mêmes préoccupations que dans un Maison Ikkoku (Juliette je t’aime). C’était bien à l’époque, mais depuis le monde de la bande dessinée a un peu changé. La comédie romantique c’est bien, mais pourquoi ne pas réfléchir à une façon nouvelle et élégante de présenter la chose ? On n’évite rien ! Les doutes s’enfilant sur des pages et des pages, le lacrymal en mode gros plan, le groupe d’ami avec le vieil étudiant, la copine dynamique, le rebelle, le faux dur… Bref, toute la famille est là ! Sous d’autres traits, mais toujours bien présent. Et je ne parle même pas des rebondissements (et de cette fin de premier volume surtout !!!!!) dont on se demande presque comment il a osé le faire tellement c’est du vu, revu et rerevu ! Lourd dans le plus mauvais sens du terme. IDDBD

iddbd2
18/12/11
 

Format

  • Hauteur : 21.00 cm
  • Largeur : 15.00 cm
  • Poids : 0.33 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition

Dans la même catégorie