Sourires de loup

SMITH, ZADIE

EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 29/08/01
LES NOTES :

à partir de
9,99 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

" un matin de bonne heure, tard dans le siècle, à cricklewood broadway. A six heures et vingt-sept minutes, en ce 1er janvier 1975, alfred archibald jones, tout de velours côtelé vêtu, était assis dans un break cavalier musketeer rempli de vapeurs d'essence, le visage sur le volant, à espérer que la sentence divine ne serait pas trop sévère. prostré, les mâchoires relâchées, les bras en croix comme quelque ange déchu, le poing refermé d'un côté (gauche) sur ses médailles militaires, de l'autre (droit) sur son certificat de mariage, pour
la bonne raison qu'il avait décidé d'emporter ses erreurs avec lui. [. ] il avait joué à pile ou face et s'était tenu sans défaillir au verdict du hasard. il s'agissait là d'un suicide mûrement réfléchi. mieux, d'une résolution de nouvel an. " maniant le loufoque, la satire et l'humour avec un art consommé, zadie smith produit ici un premier roman détonant, qui frappe par son ambition et son extraordinaire énergie. ajoutons l'actualité des sujets abordés et la vitalité d'une prose qui se colore de tous les accents de la terre.
4 personnes en parlent

Des personnages à foison, hauts en couleurs, des familles, des histoires rocambolesques, des complications… Un ton enlevé, de l’humour… J’ai adoré la manière dont l’auteur évoque les accents dans ses dialogues, en particulier l'accent jamaïcain, j’avais presque envie de lire à haute voix les réparties de la grand-mère d'Irie par exemple. Le nombre de thèmes abordés dans ce roman est assez impressionnant : le racisme, les conflits de générations, l’intégration, la religion, l'intégrisme, les sectes, le fanatisme, la drogue, l'amitié, l’amour, la guerre, la science, la génétique j’en passe et des meilleurs ! Bien sûr, il y a parfois quelques longueurs. Tant d’histoires interviennent dans l’histoire qu’on en laisse un peu en route ! Mais quand on arrive à la dernière page, qu’on referme le livre, on se dit qu’on y a passé un bien agréable moment.Consultez le commentaire complet sur http://www.mondalire.com

un flyer
19/12/08

Les destins croisés de plusieurs familles sont l’occasion de traiter des conflits culturels et générationnels. L’auteur dépeint la population londonienne d’aujourd’hui avec plus ou moins de succès. D’un côté j’ai trouvé certains passages plutôt brillants et bien vus et les personnages sont bien campés. Il faut reconnaître également que pour un premier roman l’auteur n’a pas hésité à élaborer une intrigue riche, entremêlant les sujets et multipliant les personnages. Zadie Smith va au fond des choses (c’est le moins que l’on puisse dire !)D'un autre, je n'ai pas très bien compris l’intérêt de sa démarche. Certes, ses personnages sont des gens ordinaires et l’auteur ne tombe pas dans le piège de la facilité qui serait de les transformer en héros. Sa façon de présenter les divers problèmes rencontrés est également honnête. Pourtant, rares sont les moments où cette lecture m’a passionnée. Il y a beaucoup de longueurs, du second degré mais pas vraiment d’humour et une fois le livre refermé, je me suis dit : « tout ça pour ça ? ». J’ai lu les 250 « dernières » pages en diagonale car j’en avais marre de tourner un peu en rond et de nager dans une intrigue de plus en plus improbable. La fin est carrément décevante et l’histoire finit en eau de boudin, donnant le sentiment de s'être fait avoir.Sur un sujet proche, je conseille (et de loin !) Le bouddha de banlieue d’Hanif Kureishi.

mycupoftea
09/08/14

Ce roman mêle humour (certaines scènes sont vraiment drôles) et drame car Archie et Samad sont loin d'être de bons pères. Zadie Smith traite de la difficulté pour les immigrants de la première génération à éduquer des enfants dans une culture qui n'est pas la leur et de celle de la seconde génération à trouver leur place. Mais elle lewhite_teeth fait avec habileté car les anglais ne sont pas les seuls visés quand elle dénonce la discrimination. Alsana, la jeune bangladaise, a aussi des préjugés contre les noirs, ce qui ne l'empêchera pas de devenir très amie avec Clara. En fait, dans ce roman, aucune famille, qu'elle soit anglaise, mixte ou bengladaise, n'est épargnée. J'ai mis du temps à entrer dans ce roman et ce n'est vraiment qu'en arrivant à la deuxième moitié que je l'ai apprécié. Je me suis beaucoup plus attachée aux personnages correspondant à la deuxième génération d'immigrants, ce qui n'est peut-être pas un hasard puisque Zadie Smith fait partie de cette génération-là: son père est anglais mais sa mère avait immigré de Jamaïque. Ce roman reçut de nombreuses récompenses, notamment le Whitbread Book Award dans la catégorie premier roman.

cocalight
06/01/12
 

Saga familiale L'auteur s'attache à décrire les destins croisés de familles anglaises, jouant avec délices, par la langue et un certain don d'observation, des conflits de cultures ou de générations. Les personnages sont en plus attachants et originaux!

Format

  • Hauteur : 21.50 cm
  • Largeur : 15.00 cm
  • Poids : 0.61 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition