Sous la pluie

ADAM, OLIVIER

livre sous la pluie
EDITEUR : ECOLE DES LOISIRS
DATE DE PARUTION : 27/08/04
LES NOTES :

à partir de
8,70 €

SYNOPSIS :

La mère d'Antoine est la plus belle personne du monde. C'est son mari qui le dit. Et quand il la voit boire les gouttes de pluie en riant, caresser l'écorce des arbres et s'agenouiller pour grattouiller la terre après l'orage, quand il l'entend raconter ses souvenirs éblouis de la forêt quand elle était petite, Antoine est d'accord avec son père, il est en adoration. Mais il arrive que les plus belles personnes du monde deviennent usantes à force d'être imprévisibles et pas
comme les autres. Or cette semaine, Antoine a eu trop de soucis pour rester admiratif. Alors quand sa mère s'endort une fois de plus dans sa voiture en pleine nuit, qu'elle sort sous la pluie et se perd, le monde se met à ressembler à un monde à l'envers, où les enfants inquiets doivent veiller sur des parents insouciants. Cette fois c'est sûr, tout va craquer, s'écrouler autour de lui. Heureusement, il y a Chloé. Si seulement elle voulait bien cesser de se moquer de lui...
3 personnes en parlent

De nos jours, Antoine, enfant asthmatique d'environ dix ans, est élevé entre une mère dépressive et un père croyant cette dernière folle.J'ai tout de suite pensé à la chanson de William Sheller "Maman est folle" citée plus tard dans la texte. De plus, Antoine commence à entrer dans l'adolescence et personne ne fait attention à lui pas même ses camarades . A l'école aussi , tout le monde le néglige y compris, Chloé, celle dont il est amoureux et qui se moque sans cesse de lui. Le thème abordé m'a semblé plat au début car tout au long du récit, Olivier Adam raconte des péripéties tirées de la vie quotidienne. Mais très vite, sa jolie plume nous emporte!Peu à peu , éclairé, Antoine apprend à connaître sa mère lors de ses escapades nocturnes dans la forêt. Il la prend même comme exemple et décide de la suivre ce qui lui permet de se rapprocher d'elle. Nous aussi en tant que lecteurs , on s'attache à elle et on reste émus quand on croit qu'elle va se séparer du père d'Antoine... «J'ai trempé mon pinceau dans la peinture rose et j'ai dessiné une maison des bonhommes , un dinosaure (...) .Je n'ai rien entendu de ce qui se passait en bas. Je voulais surtout ne rien entendre.»Ce roman est poignant car il nous rappelle l'importance du lien familial. L'intrigue est très captivante car on se demande jusqu'au bout si la famille va rester unie ou si elle va se disloquer .J'ai aussi beaucoup aimé ce livre pour la simplicité des faits, le bonheur des petites choses quotidiennes. La simplicité du vocabulaire permet une lecture aisée pour les adolescents.

Mirontaine
07/03/12

Antoine est fils unique. De l'extérieur, ses parents et lui ont l'air d'une famille normale. C'est vrai qu'Antoine est un peu dans les nuages à l'école, mais rien de dramatique. Mais, une fois la porte de la maison refermée, le climat change: sa maman semble un peu "à l'ouest". Elle sort sous la pluie la nuit, ou arrête la voiture au bord d'un chemin pour dormir,ou passe du rire aux larmes en un clin d'œil. Le lecteur adulte comprend vite que la dépression a niché son nid dans la maison d'Antoine, mais Olivier Adam a choisi de décrire cette maladie avec le regard d'un enfant de dix ans. Des colères du père qui n'en peut plus "d'avoir honte" des coups de folie de sa femme, au préado qui tente de gérer une mère imprévisible tout en ayant son premier émoi amoureux, l'auteur offre un roman tendre, plein de bons sentiments sur un sujet sensible et délicat, véritable maladie "moderne". Pas de jugement, juste le fait de "faire avec" et de rester unis. Les échanges entre enfants frisent parfois la caricature mais ont le mérite de rester vraisemblables. A cause de ses parents Antoine a grandi et s'est responsabilisé trop vite, néanmoins, la vie continue et le livre se termine par une note "pleine de lumière". vivi

vivicroqueusedelivres
14/02/12
 

"Sous la pluie" est un condensé d'émotions, comme les gouttes de pluie qui dégoulinent sur les vitres ou sur Antoine et sa maman, partis se promener en pleine nuit ... "Sous la pluie" c'est le petit-dernier d'Olivier Adam, publié pour la jeunesse. On ne présente plus l'auteur, c'est mon chouchou. Dans ce livre maigrichon, il met en scène un garçon pas comme les autres. C'est Antoine. Il vit avec ses parents dans un lotissement où les murs sont tout blancs. Antoine a une maman atypique, étrange, qu'on peut trouver folle, paumée ou déconnectée. Mais Antoine, comme son père, pense que sa maman c'est la plus belle personne sur la planète, la plus extraordinaire. Antoine va s'en rendre compte quand il va se perdre dans la forêt avec une maman hagarde, prête à tomber de fatigue sur le côté de la route. Pourtant, dans la vie d'Antoine, il y a aussi son copain Cédric, son prof monsieur Desbois, son émission radio avec les chansons dédicacées, les parties en vélo et cette fille hors du commun, la plus jolie, la plus bête des fois : Chloé. Et l'action de "Sous la pluie" se passe en une semaine et quand elle se termine "ça tient du miracle !" selon lui. Bref, un texte sympathique qui s'adresse aux plus jeunes, ce coup-ci. Non plus aux ados comme "La messe anniversaire". Pour moi, "Sous la pluie" apporte beaucoup de fraîcheur, de gentillesse, d'humour et d'innocence.

Clarabel
23/02/09

Format

  • Hauteur : 18.90 cm
  • Largeur : 12.50 cm
  • Poids : 0.15 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition

Dans la même catégorie