Sous un autre jour

GRONDAHL J C

EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 01/09/05
LES NOTES :

STOCK : Sur commande, livré sous 10 jours ouvrés
à partir de
8,99 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Irene Beckman est une femme comblée. Une belle carrière d'avocate, un mariage heureux, deux enfants et une villa dans les beaux quartiers de Copenhague. À cinquante-six ans la vie semble lui sourire. Mais un soir, elle tombe sur une conversation enregistrée par erreur sur son répondeur téléphonique et apprend que son mari lui est infidèle. Au même moment, sa mère - qui doit subir une intervention
chirurgicale dont l'anesthésie générale n'est pas sans risque - lui remet une enveloppe en lui demandant de l'ouvrir seulement après sa mort. Irene, aux prises avec elle-même depuis la séparation d'avec son mari, ne respecte pas cette injonction. Elle découvre alors, dans un cahier écrit en 1948, une brève confession de sa mère et le prénom d'un homme, Samuel, qui serait son vrai père...
2 personnes en parlent

Les romans de Grondahl attiraient mon regard depuis plusieurs semaines dans les rayonnages de la bibliothèque. Je me suis lancé sur Sous un autre jour. Je n'ai pas du tout accroché à l'histoire de ce roman ni à ses personnages.L'histoire m'a plu dans le résumé mais quand j'ai commencé j'ai trouvé que l'histoire était longue à se mettre en route à cause de nombreux flashbacks.Le personnage d'Irene est difficile à saisir, on ne peut pas la plaindre lorsqu'elle apprend que son mari la trompe parce qu'elle l'a déjà trompé, quand il décide de la quitter elle décide d'un coup qu'elle ne l'a jamais aimé. Alors même si elle part à la recherche de son vrai père, même si elle à la recherche de son identité, elle ne réussit pas à être attachante.Je ne sais pas si je continuerai à me tourner vers cet auteur par peur d'être déçu une fois de plus.

Chiwi
15/08/13
 

Les avis se sont un peu partagés sur ce roman. Des lectrices ont été très sensibles à la quête de l'héroïne, à la recherche de sa vérité et d'une forme de liberté, à sa prise de conscience subite, déclenchée par des événements fortuits. Depuis longtemps, elle s'était éloignée de son mari, mais elle ne réfléchissait pas clairement à l'évolution de son couple. Depuis longtemps, elle sentait une faille chez sa mère, que désormais elle peut expliquer par l'incompatibilité totale entre la vérité proclamée et celle que sa mère avait dû taire. Les lectrices ont trouvé très fine, très dense cette analyse d'un procédé au cours duquel une femme se défait de tous les faux-semblants qui encombraient sa vie et ses pensées. Elles ont apprécié la note optimiste qui se dégage du roman et le fait qu'Irène préserve son goût de vivre et finisse par aimer les autres pour ce qu'ils sont réellement et par privilégier des liens authentiques. Elle ebondit très bien et cette vision positive des choses a séduit certaines lectrices. Une autre lectrice, plus jeune, s'est peut-être sentie moins concernée par cette crise de milieu de vie, tout au moins elle n'a pas trouvé grande consistance dans ce roman, rien de très original ni de très enthousiasmant. La lecture en est facile, et le fait que le destin individuel d'Irène croise celui, collectif, des Juifs en Europe dans la deuxième moitié du vingtième siècle apporte un contrepoint historique à ce roman intimiste. - Retrouvez tous les titres du comité de décembre 2005

Format

  • Hauteur : 20.50 cm
  • Largeur : 14.00 cm
  • Poids : 0.39 kg
  • Langage original : DANOIS
  • Traducteur : ALAIN GNAEDIG