Spirit lake

BRIEN, SYLVIE

livre spirit lake
EDITEUR : GALLIMARD-JEUNESSE
DATE DE PARUTION : 13/03/08
LES NOTES :

à partir de
10,50 €

SYNOPSIS :

Quebec, 13 mai 1915, dans l'infirmerie du camp de détention de Spirit Lake. Peter Gaganovitch agonise sur un lit de
camp. Il n'a que quatorze ans. Comment en est-il arrivé là ? Trois mois plus tôt, il débarquait au canada...
1 personne en parle

Nous sommes au Canada en 1915, Peter Gaganovitch agonise dans l’infirmerie du camp de Spirit Lake. Trois mois plus tôt, il avait débarqué au Canada avec celui qu’il croyait être son frère et sa prétendue grand-mère. Or il apprendra rapidement qu’en fait Irène Zabalète a recueilli les 2 enfants après l’assassinat de leur parents. Ils ont fui ensemble l’empire austro-hongrois et la guerre et se sont réfugiés au Canada. Hélas, au Canada (ancienne colonie anglaise), étant ukrainiens, ils sont considérés comme des ennemis (la grand-mère d’origine française est épargnée) et internés au centre de détention de Spitit Lake, dans le Nord du pays, un no man’s land, région aux conditions climatiques très difficiles. Là, donc, on va suivre leur quotidien, Peter sera blessé et ne pourra donc travailler comme les autres à déboiser le territoire pour y construire une ferme expérimentale après guerre. Ils trouveront sur leur chemin des militaires canadiens véreux, des escrocs voués à la corruption mais encore d’autres militaires qui tenteront de les protéger. Son « frère » rencontrera aussi l’amour, mais c’est une histoire qui hélas se finira mal.Spirit Lake ou le lac des esprits, nous sommes sur un territoire indien, des légendes circulent sur une piste des esprits où des hommes ont disparu, co-existence du surnaturel. Ce côté fantastique du roman m’a semblé superflu au début et en fait, il sert très bien la fin du récit.C’est un roman vraiment intéressant, le narrateur est le jeune Peter Gaganovitch, il y a une alternance dans le temps de la narration : on est soit l’hôpital où est admis le garçon dans un état critique, or en rêve, il croit voir sa grand-mère et il imagine qu’il lui dicte le récit de sa vie à Spirit Lake et nous entrons dans ce récit. Ce que j’ai aimé dans ce roman surtout, c’est qu’en fait, il fait découvrir une sorte de passé caché de l’Histoire. L’implication du Canada dans la 1ère Guerre Mondiale nous est souvent inconnue, ça fait partie de ces épisodes sombres de l’Histoire qu’on ne nous enseigne pas à l’école. On apprend donc que du côté des alliés, il n’y a pas que des héros. Le roman nous fait part de la complexité de l’histoire : le monde ne se divise pas en 2 catégories : les bons et les méchants. Encore une fois, la littérature pallie au silence des manuels scolaires. A noter que l’auteur est elle-même canadienne.

fabula
09/09/15
 

Format

  • Hauteur : 19.90 cm
  • Largeur : 12.90 cm
  • Poids : 0.27 kg

Dans la même catégorie