livre splash
EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 14/11/01
LES NOTES :

STOCK : Sur commande, livré sous 10 jours ouvrés
à partir de
15,25 €

SYNOPSIS :

" Le jour où Fiamma disparut, elle alla nager à l'aube. Ann la vit s'asseoir sur son lit, dans le dortoir endormi et silencieux. Dans la faible lumière, elle avait déjà l'air d'un spectre, vêtue de sa souple chemise de nuit à manches longues qu'elle lavait elle-même, malgré le règlement, pour que le savon de l'école n'irrite pas sa peau sensible. Son épaisse chevelure était coiffée en une tresse qui
pendait mollement dans son dos. A voix basse, pour ne pas nous réveiller, elle raconta son rêve à Ann : elle nageait dans l'eau dormante de son lac, dont la surface grise était noyée de brume ; puis elle se sentait soulevée par l'eau ; son corps tournoyait lentement, s'échappait dans l'air frais ; s'élevait. Elle volait. Mais en se réveillant sous son drap blanc, elle était trempée de sueur. ".
1 personne en parle

Nous sommes en Afrique du Sud à une époque indéfinie mais qu'on imagine être le début du XXème siècle. Quant à l'endroit où l'action se situe précisément, on sait juste que c'est un pensionnat de jeunes filles isolé sur une île perdue au milieu de nulle part.Dans cet internat, une vingtaine de fillettes sont laissées à la surveillance de tuteurs car les familles ne peuvent plus subvenir à leur éducation. Et parmi ces maîtres omniprésents il y a Miss G., professeur de natation, qui a une certaine aura sur le groupe constitué. Celle-ci, aventurière et imprévisible amène les filles à se dépasser : à se lever la nuit pour aller nager, à s'entrainer encore et encore sous le soleil de plomb. C'est une femme indépendante qui gouverne avec poigne ces adolescentes laissées pour compte : elle les fascine tout autant qu'elle la craignent.Car Miss G. fume délibérément, ne mâche pas ses mots et ligue l'équipe de natation, forcée d'éviter les autres pensionnaires. Arrive Fiamma, une jeune aristocrate italienne qui, contrairement aux autres, a tout pour elle : elle est belle et élancée, elle est riche et est sous la protection de son père souffrant. Mais plus que tout, elle est immensément douée en natation et se détache des convenances et des règles établies pour mener sa vie en solitaire. Miss G. est fascinée par cette inconnue désinvolte et presque insolente. De plus en plus en marge des autres, elle tente d'autant plus de l'approcher et de l'élever au rang de modèle.En voilà un livre coup de cœur qui a complètement éclipsé ma lecture précédente. Ce livre est fascinant car on comprend on ne peut mieux le revirement de situation entre une Miss G. sur son piédestal, dominatrice et contestataire qui peu à peu s'incline afin de gagner celle qui lui échappe.J'ai aimé la psychologie du groupe des filles : le rejet, les mauvais coups pour exclure l'intruse Fiamma et cette irrépressible jalousie qui cède rapidement la place à la haine. Je ne sais pas si vous connaissez le dessin animé Princesse Sarah, mais le personnage de Fiamma m'a vraiment fait penser à ce personnage. Quoique Fiamma ait l'air hautaine et complètement en dehors des préoccupations des autres filles...Par moment elle peut sembler antipathique car elle ne cherche pas à prendre sa place, son statut de dernière arrivée et de petite riche lui laisse le confort de rester en amont. Et c'est la rivalité entre filles et ce déséquilibre créé par l'attention projetée sur Fiamma qui va déclencher le début des franches hostilités.Un livre très, très bon... qu'on lit avec plaisir, dont on tourne les pages sans s'en rendre compte et pour lequel la déception est au rendez-vous lorsqu'arrive la dernière page. Je l'ai lu suite à son adaptation en film que j'ai vue et adoré récemment (dont la critique est ici).Elle aimait nager parce qu'on l'avait trouvée près de l'eau, disait-elle, en tout cas, c'est ce que lui avait raconté le vieux domestique - un grand conteur. Il était en train de nettoyer les cabanes près du lac, quand un cri avait retenti. Il avait craint qu'un paysan ne soit en train de noyer un chat [...]. Mais au lieu de cela, il avait trouvé un nouveau-né dans un panier. "[...]Dans mon châle, il y avait un billet de ma mère où était écrit : "Je te rends ce qui t'appartient", nous dit-elle de son ton placide. (pp. 87-88) "Aux âme bien nées la valeur n'attend pas le nombre des années" (Rabelais)

Melopee
04/06/11
 

Format

  • Hauteur : 18.50 cm
  • Largeur : 11.80 cm
  • Poids : 0.23 kg
  • Langage original : ANGLAIS
  • Traducteur : MICHELE HECHTER