Stockholm noir ; l'argent facile

LAPIDUS, JENS

livre stockholm noir ; l'argent facile
EDITEUR : PLON
DATE DE PARUTION : 02/10/08
LES NOTES :

à partir de
23,50 €

SYNOPSIS :

Entraînant le lecteur dans les bas-fonds d'une capitale en apparence aseptisée, stockholm noir est le premier volet d'une trilogie criminelle oú les réseaux cosmopolites de la mafia se livrent au trafic de cocaïne et au crime organisé. Mrado, gros bras de la pègre yougoslave, est capable de briser d'une main les doigts d'un adversaire pendant que de l'autre il pince la joue de sa petite fille. jw, simple chauffeur de taxi, rêve de devenir un caïd de la nuit et d'écraser les gosses
de riches. jorge, dealer latino, enrage derrière les barreaux. mais plus pour longtemps. tous trois sont engagés dans une course à l'argent facile, à la vengeance et s'affrontent dans un cocktail explosif. Passions, drogue, sexe, tout est là. dans un stockholm de tous les dangers, qui n'est pas sans rappeler le new york des années trente oú la violence pouvait surgir à chaque coin de rue, l'auteur nous embarque d'une écriture rapide et glacée dans un suspense sulfureux.
2 personnes en parlent

D'un côté, les gangs qui sont rivaux, les Latinos, les Noirs, les Arabes, les Yougoslaves. Celui que le lecteur suit plus particulièrement est le gang des Serbes. Parmi eux le big boss, Radovan et ses gars Mrado, Goran, Nenad, Stefanovic (du moins les principaux). Des durs qui ont connu la guerre et qui n'ont peur de rien, en un mot des bêtes sauvages. Mrado qui veut voir sa fille après son divorce paraît parfois un peu plus humain que les autres.D'un autre côté, les riches et la jeunesse dorée du Stureplan (quartier branché de Stockholm) qui ont besoin d'être fournis pour faire la fête (jolies filles, substances illicites). Parmi eux Jet-set Carl, Niklas alias Nippe, Fredrick, Putte, et Johann Westlund alias JW, un étudiant pauvre qui veut faire partie de la Haute et surtout découvrir pourquoi sa sœur Camilla a disparu quatre ans plus tôt.Et puis, un Chilien, Jorge, qui travaillait pour le gang des Serbes mais qui croupit en prison puisque ses potes l'ont laissé tomber au procès... Son but : s'évader et se venger. Sauvé par JW, il va travailler à ses côtés pour Abdulkarim et son bras droit Fahdi (trafic de coke).« Au cours des cinq dernières années, nous nous sommes spécialisés dans cinq domaines. […] on s'octroie quelques autres gourmandises, vol à la roulotte, détournement de fonds, et autres. […] Ajoutons à cela les rendements de vos fonds propres ainsi que nos activités communes. Le Clara's, le Diamond et le O-court. L'entreprise de démolition et les vidéoclubs, entre autres. […] Le business des putes fait un carton. La clope est acceptable. La coke bat tous les records. » (page 276).Tout cela n'est pas très reluisant, et il paraît même que Stockholm n'est qu'un petit marché par rapport à de plus grandes capitales comme Londres... Je vous le dis : l'Europe est foutue !C'est en tout cas un roman très noir, mais qui m'a donné envie de lire la suite, Mafia blanche.[...] Catherine de La culture se partage

Catherine2
31/05/11
 

Il s'agit du premier tome d'une trilogie. Ne soyez pas effrayés par le nombre de pages (700 dans la version poche), ce polar mérite d'être lu. L'écriture de Jens Lapidus est parfois atypique : phrases courtes, tranchantes, sans verbe. mais ce premier tome est avant tout une passionnante incursion dans le milieu du crime organisé et de la cocaine à StockholmAinsi, nous suivons 3 personnages. JW, jeune étudiant issu de la classe moyenne et rêvant de se faire une place parmi les gens de la haute et trouver ce qui est arrivé à sa soeur disparue, Jorge - un jeune détenu parvenu à s'évader et qui compte bien se venger de ceux qui l'ont abandonné pendant le tribunal - et enfin Mrado, mafioso serbe - montagne de muscles très portée sur la violence - qui souhaite récupérer la garde de sa fille. Tous ces personnages possèdent beaucoup de défauts et peuvent paraître mauvais, pourtant ils sont avant tout humains et parfois attachants (surtout Jorge et JW) Par ailleurs, la police ou tout autre réprésentant de la loi a très peu de place dans ce livre si ce n'est que quelques rapports de tribunal, d'enquête. En tant qu'avocat, Jens Lapidus a défendu les criminels les plus célèbres de Stockholm et ça se voit. L'histoire n'en est que plus réaliste.Ne vous attendez pas non plus à un thriller haletant avec des courses poursuites. Il s'agit surtout du portrait noir d'une ville pas si paradisiaque que ça et de certains de ces habitants. Toutefois, on tourne les pages avec l'envie de connaître le sort réservé à ses personnages.

BambiSlaughter
29/09/10
 

Format

  • Hauteur : 24.10 cm
  • Largeur : 15.50 cm
  • Poids : 0.66 kg
  • Langage original : SUEDOIS

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition