Succubus blues

MEAD, RICHELLE

EDITEUR : BRAGELONNE
DATE DE PARUTION : 26/02/09
LES NOTES :

à partir de
5,99 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Succube (n. m.) : Démon qui prend l'apparence d'une femme pour avoir des relations sexuelles avec un mortel. Parmi les postes que l'enfer offre à une femme, succube peut sembler un choix de carrière plutôt sympa. Comment résister ? La jeunesse éternelle, l'apparence de son choix, une garde-robe top-niveau et des hommes prêts à tout pour un simple effleurement. D'accord, ils paient souvent le prix fort : leur âme. Mais pourquoi s'arrêter à ce genre de détail ? Pourtant, la vie de Georgina Kincaid - succube à Seattle - est bien moins glamour. Son patron, un démon de seconde zone, fait une fixation sur les films de John Cusack. Ses meilleurs amis immortels lui rappellent sans cesse la fois où elle s'est transformée en dominatrice
de l'enfer, avec tous les accessoires - fouet et ailes compris. Et pas moyen de décrocher un rancard potable sans mettre en péril l'âme de l'heureux élu. Heureusement, son travail à la librairie du coin lui procure certaines satisfactions : livres à l'oeil et moka blanc à volonté. Et surtout : la possibilité d'approcher le beau Seth Mortensen, un auteur de best-seller qu'elle rêve - mais s'interdit - de mettre dans son lit. Mais les fantasmes devront attendre. Quelqu'un s'est mis en tête de jouer les justiciers dans la communauté des anges et démons de Seattle. Bien malgré elle, Georgina sera propulsée au coeur de la tourmente. Et pour une fois, ses sortilèges sexy et sa langue bien pendue ne lui seront d'aucun secours.
18 personnes en parlent

En faisant le tour des sorties de Milady je suis tombée sur Cygne Noir, fais quelques recherches pour trouver des avis et me suis aperçue que l'auteur avait déjà écrit une autre série : Succubus. J'aime bien faire les choses dans l'ordre donc je me suis lancée dans la lecture de Succubus Blues, premier opus d'une série de 4 tomes (pour le moment).Richelle Mead nous entraîne dans une version de la religion chrétienne édulcorée, le système choisi est donc Dieu et ses anges contre Satan et ses démons. Mais d'autres religions seront mises en avant comme pourra le constater le lecteur.Très rapidement j'ai accroché et j'ai été de suite séduite par notre héroïne. Georgina, succube de son état, doit pour conserver sa forme séduire des hommes, elle a le pouvoir de choisir n'importe quelle apparence et elle est immortelle. Elle est drôle et dynamique, à maintes reprises elle nous fait pouffer de rire pour notre plus grand plaisir.Georgina évolue dans un groupe d'amis hétéroclite composé de vampires, de démons et d'un ange (si si un ange). Les vampires ne sont pas mis en avant et c'est très agréable par rapport aux autres ouvrages de Bit-Lit.L'auteur mène son intrigue avec une plume agréable et bien fluide, beaucoup de rebondissements et quelques scènes érotiques.Avis aux amateurs ^^

Otsu
31/12/11
 

- Voilà encore un livre qui se démarque de par son originalité ! J'ai dévoré ce livre et je l'ai adoré ! Georgina est une succube hors du commun puisque bien qu'ayant besoin d'avoir des rapports intimes avec des hommes pour demeurer en vie et par la même occasion, rapporter des âmes à son patron, elle ne cautionne pas du tout ce qu'elle est et se retranche sur des hommes peu scrupuleux pour leur voler leur énergie vitale. Alors que sa vie est déjà assez compliquée comme ça, Goergina se lance malgré elle dans la chasse au meurtrier qui fait tomber les immortels comme des mouches. C'est follement original et bien pensé, j'ai adoré suivre Georgina tant durant son enquête pour trouver le coupable que pour se dépêtrer de ses déboires amoureux qui sont pour le moins mouvementés !- J'ai vraiment accroché au personnage de Georgina, une succube au sens moral et au sens de l'amitié, téméraire, volontaire mais aussi charmeuse sans devenir déplacée, avec ses faiblesses et son passé qui remonte parfois à la surface. Car effectivement, notre Succube a un passé et on a le plaisir de découvrir la genèse de ce qui a fait d'elle ce qu'elle est aujourd'hui et j'ai trouvé cela tout à fait passionnant. On découvre très rapidement que Roman et Seth sont en compétition dans le coeur de Georgina (bien que ce soit bien plus complexe que ça, mais pour comprendre, il faut le lire ^^) et je dois dire que même après tout ce que je sais maintenant, je ne sais toujours pas lequel je choisirais !Attention, nous avons droit par moment à des scènes plus qu'explicites de relations sexuelles mais elles concordent parfaitement au récit et sont très bien décrites. Rien de choquant.Les amis de Goergina sont "haut en couleur", tous avec un caractère bien différent, parfois agaçant mais en somme attachants ! - Le style de l'auteur est excellent et cela faisait un moment que je n'avais plus vibrer au fil des mots. Certes j'ai passé de très bons moments de lecture dans mes précédents romans, mais ça faisait un petit moment que je n'avais pas réellement ressenti les émotions faire écho en moi. Pari gagné pour celui-ci, je suis sous le charme et l'histoire me reste encore en tête !Coup de cœur donc ! Et il me tarde de lire les tomes suivants !!!!!!!!!

Eden1487
24/10/10
 

J'ai commencé cette saga il y a un bon moment déjà.Je trouve l'univers créé par Richelle Mead très intéressant. J'ai aimé suivre une succube et découvrir ses pouvoirs.J'aime le lien avec les anges et les démons.J'aime beaucoup le personnage de Georgina qui n'aime pas sa caractéristique de succube, et ne cherche pas à avoir de relations sérieuses.une saga à suivre sérieusement !! edwige

Edwige
10/01/16
 

Après avoir adoré Cygne Noir et VA, je me suis lancée dans Succubus, pleine d'enthousiasme. Cela n'a pas duré longtemps. Dès le premier chapitre, j'ai détesté cet univers. L'héroïne est vulgaire et sans aucune valeur morale. Oui, c'est une succube, elle couche pour pouvoir rester en vie... Mais pas la peine de le faire avec n'importe qui et n'importe où. Les scènes glauques s'enchaînent et apparaissent, peu à peu, des personnages secondaires aussi fades et vulgaires que Georgina. L'intrigue pseudo-amoureuse avec Seth était ridicule. Le type est censé être son écrivain préféré, et elle ne sait même pas à quoi il ressemble, si bien qu'elle s'affiche devant lui comme une écervelée sans savoir qui il est. Le pire ? Cela se passe dans la librairie où elle travaille et où Seth vient faire une séance de dédicace. Quel professionnel du livre ne saurait pas à quoi ressemble l'inviter ultra connu qui vient passer du temps chez eux ? Hum et dernière chose, la couverture magnifique ne correspond en rien au livre. Je voulais de l'action et des créatures surnaturelles, je n'ai eu qu'une tapineuse inintéressante.

lioute21
29/12/15
 

Un très bon premier tome qui nous présente un univers original et des personnages hauts en couleurs. L'intrigue se tisse doucement, et on prend plaisir à suivre Georgina.La plume est fluide et agréable, la lecture se fait sans peine.

Emyline
18/09/14
 

Le roman prend son temps pour poser les personnages et l'intrigue puis, s'accélère dans les derniers chapitres que l'on dévore d'une traite (je n'ai pas la patience de georgina (en même temps, elle a l'éternité pour savourer, pas moi). Georgina est un personnage au caractère trempée dans l'acier, qui ne se laisse pas faire, mais qui est également pétrie de doute concernant les hommes qu'elle fréquente. J'ai hâte de savoir comment la relation Seth/Georgina (Auteur/lecteur) va évoluer, comment les bouleversements intervenus dans les derniers chapitres vont changer la vie de Georgina.

Will2106
06/03/14
 

Et bien malgré le fait que je pense pouvoir dire que j'ai préféré Cygne Noir, j'ai vraiment beaucoup aimé ! Ce livre me faisait de l'oeil depuis un moment et j'ai donc profité de l'offre découverte de Milady pour acheter le Tome 1 (j'adore leurs couvertures d'ailleurs, elles sont beaucoup plus attractives que les couvertures américaines pour une fois).Le personnage de Georgina est très attachant, chose à laquelle je ne m'attendais pas forcément. Sachant qu'elle était une succube j'avais peur que ce soit plus compliqué (on remarque souvent que la plupart des héroïnes sont humaines ou en partie humaines), mais c'est un personnage qui a une vraie profondeur et qui est bien travaillée avec son lot de forces et faiblesses auxquelles ont peut s'identifier. D'ailleurs je dois dire que j'ai aimé tous les personnages de ce roman ce qui est un petit miracle car j'ai souvent du mal avec les personnages masculins principaux de Richelle, or là je les ai tous appréciés (même si j'ai un petit faible pour Seth qui n'est pourtant pas le type de personnage masculin que j'affectionne). La lecture est facile et le style de Richelle Mead encore une fois très fluide et captivant. Le suspens est bien géré bien que j'avais de gros doutes sur le responsable des méfaits accomplis dans ce tome qui se sont révélés corrects.Richelle Mead est vraiment une de mes auteures favorites et ça se confirme une fois de plus avec ce début de saga.

Althea
13/02/14
 

[Extrait] Ce livre a déjà été chroniqué par Melisande sur le Lire Ou Mourir, mais je me suis dit que vous auriez peut-être envie de connaître mon avis à son sujet. En effet, Melisande est une fan inconditionnelle de Richelle Mead, l'auteure de cette saga bit-lit (parmi tant d'autres) et, pour ma part, c'était mon tout premier Richelle Mead. J'ai choisi ce roman pour partir en "vacances" en Angleterre du fait de son format édition Milady : poche, pas cher et surtout super épais du haut de ses 512 pages, il me promettait des heures de lecture ! A noter que ce roman a une très jolie couverture, qu'il est bien mis en page et qu'il a tenu le coup durant mes heures de lecture : il n'a pas pris une ride ! Rédactrice du blog féminin http://apologie-d-une-shopping-addicte.over-blog.com

platinegirl
05/07/13
 

Georgina est succube à Seattle et travaille pour un démon qui ne souhaite qu'une chose : qu'elle assume sa nature et séduise un maximum d'hommes afin de leur voler leur âme. Pas très sympathique comme vie, surtout pour cette héroïne qui ne souhaite qu'une chose : vivre « normalement », trouver quelqu'un à aimer, quelqu'un qui l'aime. Impossible. Malgré son choix de ne pas se servir de son pouvoir pour changer d'apparence et de travailler dans une librairie, elle ne peut se risquer à se rapprocher des hommes qui l'attirent, car ça pourrait leur être fatal. Rien ne pourrait la rendre plus triste, surtout lorsqu'elle fait la connaissance de Seth Mortensen, son écrivain préféré mais avant tout une personne avec qui elle se sent bien, et ce malgré des débuts chaotiques et une rencontre mémorable ^^Pour bien commencer, je voudrais parler des personnages et en particulier de Georgina elle-même. C'est une héroïne forte, au répondant savoureux et au bon caractère, mais aussi une femme adorable, avec un cœur énorme et une histoire qui ne peut nous laisser insensible. Que ce soit à travers le récit de sa vie actuelle, son instinct protecteur avec ses amis ou les flashbacks qui nous racontent son passé, elle m'a énormément touché et j'ai adoré la suivre. Son désir d'être normale, de vivre une vie paisible est compréhensible et on ne peut qu'être triste lorsqu'on se rend compte que la seule chose qu'elle demande, elle ne peut l'avoir. Les autres personnages sont également très bien faits, Seth en tête car même s'il ne nous est pas présenté comme un canon de première catégorie, il a beaucoup de charme et est très intéressant à découvrir. Je ne citerais pas les autres, mais sachez qu'il y a une bonne palette de personnalités et qu'il est très agréable de faire leur connaissance :)Du côté de l'intrigue, on ne peut pas dire qu'elle sorte vraiment de l'ordinaire, mais elle est efficace et nous fait passé un bon moment. Le suspens demeure au fil des pages et je n'ai pu m'empêcher de dévorer le livre, en tout cas dès que je le pouvais. Et j'ai tellement, tellement adhéré à l'histoire que je me suis déjà procurer le tome 2, lol.Pour résumé, je suis plus qu'heureuse de m'être lancée dans cette saga. J'aimais déjà énormément le style de Richelle Mead dans la saga Vampire academy, que j'adore, mais là c'est pire. Cette série est certes différente de VA, qui est plus « jeune », mais elle est tout aussi addictive et on retrouve la « patte » de l'auteur, un point qui m'a beaucoup plu. Donc que du positif pour moi !

Lauraahh
15/06/13
 

Georgina une Succube âgée de plusieurs siècles qui embrasse la profession de libraire ça sort de l'ordinaire, que dire au début on commence avec elle et son ami Hugh un démon, elle le rend service et dans tout cela se fait asticoté par un vampire qu'elle n'aime pas, suite à cela on le retrouve mort, les soupçons se porte sur elle, mais elle est vite innocenté, avec tout ce remue-ménage, elle rencontrera son auteur favoris un dénommé Seth qui est un introvertis.Je dois avouer que je ne comprends pas vraiment Georgina, elle se lance dans apprentis détective vouloir savoir qui s'en prend au immortel malgré le fait que l'archidémon Jérôme lui interdis, mais la curiosité est plus fort qu'elle, elle se fait la main sur son patron pour recharger ses batteries de Succube, au milieu du livre elle est déchiré entre deux hommes un certain Roman que je n'ai pas encore d'idée fixe à son propos et Seth.Maintenant j'y pense Georgina ne sera pas une héroïne que j'aimerais vraiment, pendant plus de deux chapitres, elle m'a grave énerve, je ne sais pas vraiment quoi penser d'elle, son comportement laisse à désirer non seulement vis-à-vis de Roman mais aussi de Seth qui le pauvre ne demande que d'être plus sociable.La fin du tome a été un calvaire, Georgina passe de garce à égoïste effronté, toute cette histoire entre démon, nephillin et ange est une grande histoire puis arrive le moment ou le masque du méchant tombe, bien que j'avais mon idée du qui il était depuis le début trop de chose me semblait suspect.Maintenant que le méchant prit la fuite, elle refait un pacte avec le maître des démons pour que Seth l'écrivain garde les souvenirs qu'il a d'elle parce qu'un d'un autre côté elle l'aime, je ne comprends pas cette héroïne et je ne vais pas prétendre vouloir la comprendre non plus.

SexyLo
15/06/13
 

Je viens tout juste de finir Succbus Blues de Richelle Mead et je n'ai qu'une chose à vous dire: il est super. J'avais lu la saga Vampire acadamy, qui fut un véritable coup de coeur, j'ai adoré le style de l'auteure. C'est donc avec plaisir que je me suis replongée dans une autre saga de Richelle Mead. Succubus Blues est le premier tome sur cette saga concentrée sur Georgina Kincaid. Ce premier tome est en partie axé sur le "blues" de notre héroïne. Une héroïne que j'ai trouvé particulièrement touchante. En effet, l'auteure grâce à son écrit nous fait ressentir l'émotion de cette succube qui refuse de s'attacher. On ressent qu'elle fut blessée dans son passé, et c'est à cause de cette blessure qu'elle a choisi de devenir succube. L'émotion est donc à son comble, on s'attache assez vite à Georgina. Elle refuse de sortir avec des hommes, elle refuse également d'éprouver le moindre sentiments. Elle refuse également d'assurer la véritable "partie" d'un succube! Attachante , elle n'en reste pas moins rigolote. On adore et on adhère à son franc parler !!!Néanmoins, d'autres personnages attirent l'attention notamment Roman qui semble être le parfait petit copain mais dont elle refuse le moindre contact...Il y a également Seth, l'écrivain réservé, qu'on adore directement! On retrouve également Carter, un ange, même si au départ il semble froid et impressionnant, il est un ami en or...A travers toutes ces relations, il y a quand même une action principale. Des immortels sont blessés, voir même tués! Georgina mène l'enquête malgré l'interdiction de son boss Jérôme, un démon! Le suspense est à son comble, et le coupable n'est pas celui que l'on aurait imaginé !En bref, ce livre est un petit trésor, bourré d'humour et d'émotion. Le seul bémol que je lui trouve, ce sont les quelques scènes vraiment crûes...Une fois encore, Richelle Mead ne me déçoit pas, j'adore vraiment cette auteure, et j'ai hâte de pouvoir lire le second tome!!! " Peu de livres changent une vie. Quand ils la changent, c'est pour toujours.

JohanneL
23/05/13
 

Une libraire peu ordinaire qui recontre son écrivain préféré. J'étais déjà conquise par cette idée.Un univers livresque donc mais surtout surnaturel puisqu'on y croise des anges, des démons et des vampires qui nous sont présentés au fil de notre lecture tout comme leur hiérarchie ce qui évite l'effet lourd provoqué par des explications trop importantes sur l'ordre des choses utilisé dans certains romans.Georgina est une héroïne avec d'excellents principes pour sa nature, elle est drôle, énergique, directe, curieuse et toujours en effervescence. On ajoute à cela un passé douloureux et elle devient une femme très attachante.Les personnages secondaires sont tout aussi bien travaillés à mon goût, mon coeur balance entre l'auteur des romans que Georgie idolâtre et Carter, un être hors du commun des mortels...On a affaire à un triangle amoureux sur fond de réglements de compte où notre succube fourre le nez sans y être invitée, mais c'était évident quand on voit sa personnalité de fonceuse.Le dénouement ne m'a pas réellement surprise, et le combat final est bien trop rapide, voici les deux points négatifs que je relèverai.Les passages olé olé sont peu nombreux malgré les préjugés que l'on peut avoir à la lecture de la quatrième de couverture et ce n'est frranchement pas pour me déplaire.Un premier tome qui donne envie de découvrir la suite des aventures de notre succube de Seattle.

bookworm02
16/04/13
 

J'ai bien aimé ce livre. Il se lit bien. L'écriture est agréable. C'est un bon livre du genre bit-lit.Malgré ce que l'on pourrait penser en lisant la quatrième de couverture, le sexe n'est pas trop présent dans ce livre.Je regrette d'avoir deviné le meurtrier avant la fin mais cela n'a rien gâche au plaisir du livre. Par contre, j'ai trouvé que l'histoire a mis un peu de temps à démarrer et à attiser ma curiosité. Sinon j'ai trouvé la fingéniale. Elle nous donne envie de lire la suite... Neheteni

Neheteni
04/10/12
 

Anges, démons, vampires et néphilims se disputent la vedette dans ce roman. Richelle Mead nous offre une intrigue mêlant plusieurs créatures et la sauce prend, une fois plongé dans ce roman difficile de le reposer. L’auteure joue avec les mythes de façon habile ce qui apporte incontestablement un souffle nouveau à ce genre littéraire que j’affectionne tant.Malgré tout j’ai trouvé dommage que le début soit si long, on se retrouve plongé dans les tergiversions amoureuse de Georgina Kincaid, qui, en raison de sa nature, s’empêche d’avoir une relation normal avec un homme. Du coup ses états d’âmes amoureux prennent le pas sur l’intrigue, cela pour une bonne moitié du livre et j’ai trouvé cela franchement ennuyeux. Par la suite, et heureusement, le suspense reprend enfin ses droits et Richelle Mead nous a concoctée une enquête palpitante, qui va de rebondissements en rebondissements et où chaque personnage devient à un moment donné suspect. Le dénouement a vraiment été à la hauteur de mes attentes et cela m’a donné envie de continuer cette saga.Concernant les personnages, même si je n’ai pas aimé me plonger dans les réflexions de Georgina concernant ses tergiversions, je me suis de suite attachée à ce personnage, c’est assez paradoxale mais son tempérament sulfureux et ses répliques ironiques m’ont énormément plu. Elle n’a pas sa langue dans sa poche ce qui provoque quelques situations cocasses. Le fait qu’elle soit également libraire et que nous évoluons dans cet environnement n’a rien pour me déplaire bien au contraire et cela change radicalement de tous les romans Bit Lit que j’ai pu lire jusqu’à aujourd’hui. Nous apprenons également au fil des pages son passé et le pourquoi du comment de sa fameuse transformation et cela à vraiment été l’un des points intéressant de ce roman. Autre personnage que j’ai vraiment apprécié, Seth Mortensen, écrivain et auteur préféré de notre cher Georgina. Ce protagoniste est à contre pied de tous les personnages masculins des romans Bit Lit. Timide, gentil, sincère et un brin effacé, il a su me séduire à bien des égards. Ses conversations orales sont complètement différentes de ses écrits, notamment les mails passionnés et sarcastiques qu’il envoie à Georgina ont su me faire sourire à plusieurs reprises. Bref un homme agréable que je suis impatiente de retrouver dans la suite de cette saga. D’autres personnages sont bien évidement présent dans ce roman, notamment un ange, ainsi que le démon et patron de notre héroïne, tous apportent une dynamique au récit et ont tous des tempéraments différents. En clair, Richelle Mead a un talent certain pour créer des personnages hauts en couleurs ce qui est sans conteste l’un des points fort de la saga Succubus.En conclusion, un premier opus vraiment sympathique et il me tarde de découvrir la suite des aventures de notre libraire pas comme les autres. Une saga Bit Lit à découvrir de toute urgence, de part son intrigue agréablement bien ficelée mais aussi pour ses personnages charismatiques et caustiques. Je ne peux que vous conseiller de vous plonger dans l’univers si particulier de Richelle Mead. Bonne lecture à tous ;)

Malorie57
15/09/12
 

Voici un autre livre qu'on m'a prêté, une autre histoire de "vampires"... On n'en sort plus ! Je m'y suis plongée avec un peu de réticences à nouveau je dois l'avouer. En vérité, pas de véritables vampires ici. Juste une succube, très originale puisqu'elle refuse de se livrer à sa nature, quelques démons et même un ange ! Après avoir eu un peu de difficultés avec les premiers chapitres, je me suis habituée aux personnages, notamment à Georgina et ses caractéristiques si particulières. Cependant, il faut avouer que le démarrage n'est pas des plus emballants. Les personnages sont intéressants. En effet, chacun a son petit "quelque chose" qui fonde sa personnalité : Seth l'introverti, Peter et ses idées farfelues, Roman et son charisme... Le véritable point faible de ce livre est l'intrigue. Niveau prévisibilité, on tombe dans le mille. Une (deux) histoire(s) d'amour qu'on voit poindre à plein nez, un tueur de démon qu'on déniche très rapidement. Heureusement l'idée d'une succube originale conserve notre intérêt, ainsi que cette univers innovant mélangeant créatures démoniaques, fantastiques et bibliques. Par ailleurs, l' (les) histoire(s) romantique(s) reste(nt) tout de même intéressante(s) à suivre. Enfin, les flash back sur la vie de notre héroïne sont bien ancrés dans le récit et permettent d'introduire habilement des informations supplémentaires sur celle-ci. Seulement, il est bon de noter que l'auteur a fait du "méchant" un personnage pas tout à fait commun, non plus. De fait, ce dernier après explication de son comportement ne nous apparait plus être vraiment le seul à devoir être accablé de reproches... Malgré tout mon avis reste mitigé, c'est une histoire qu'on lit facilement, sans réflexions, mais qui ne marque pas des masses.

Lunasirius
26/03/11
 

Ce premier tome nous présente Georgina Kincaid, succube-libraire (oui, ça existe^^) tentant de vivre comme les humains.Je l'avais découvert dans le Cygne Noir, et ai pu apprécier encore quelque peu l'écriture de Richelle Mead, ici. Le personnage de Georgina est vraiment intéressant, et parfois complexe.Le roman se lit facilement, et nous sommes rapidement pris dans ce flot d'action....Le tout est saupoudré d'une subtile dose d'humour.Pour une lecture agréable ! Rose

rozetta69
28/02/11
 

A Seatle, Georgina Kincaid a deux vies, une le jour, librairie et une autre la nuit, succube car c'est aussi un métier et non une vocation et cela lui complique une peu la vie ! Ce roman est très drôle et très divertissant et le personnage de la succube est original !

poussinet
19/11/10
 

Ce n'est pas la couverture, vulgaire et racoleuse, qui m'a incitée à ouvrir ce livre. J'ignorais tout de la signification du mot succube, entendez : un démon qui prend l'apparence d'une femme pour avoir des relations sexuelles avec un mortel. Ceci ne m'encourageait pas davantage ! Finalement, la curiosité l'a emporté sur le reste, me fiant aux avis positifs d'autres lecteurs, et aussi parce que cette histoire se passe dans un monde autour des livres. Georgina Kincaid, l'héroïne, travaille dans une librairie. Elle est succube mais déteste ça. Ses réflexions et ses attitudes s'attachent plus à celles d'une humaine, jusqu'à son apparence, irréprochable de séduction, qui fait tourner la tête à tous les hommes sur son passage. Cela commence par sa rencontre avec son auteur préféré, Seth Mortensen, qui se révèle sous un jour nouveau. Beaucoup moins brillant qu'à l'écrit, l'homme est un introverti peu sûr de lui, fasciné par la belle Georgina, pourtant il recule plus souvent qu'il n'entreprend. Mais il faut souvent se méfier de l'eau qui dort ! C'est Roman Smith, un type croisé entre les rayons de la librairie, qui rendra Georgina fébrile d'excitation rien qu'à sa vue. Il est beau, il est sexy, il est charmant, il est culotté. Il est le fruit défendu. Georgina se fait violence de ne pas succomber, car elle connaît les conséquences, aussi elle se retient, souffre et devient folle de désir, en dépit des nombreuses barrières qu'elle s'impose. Des scènes d'intensité érotique sont à prévoir ! Vraiment, un régal. Bref, toute cette histoire ne se cantonne pas à des aventures sentimentales d'un succube qui regrette son pacte avec le diable. En fait, Seattle voit surgir un tueur en série qui s'en prend à la communauté des immortels, dont fait partie Georgina. Le petit groupe se concerte, cherche des solutions, malgré les imprécations sévères de l'archidémon Jérôme et de l'ange Carter qui souhaiteraient mettre leur troupe à l'abri. Sur ce plan, l'auteur cherche à brouiller les pistes, j'ai joué le jeu durant un temps mais j'ai clairement vu venir le fin mot de l'histoire. Ceci n'a nullement gâché mon plaisir, j'admets, j'étais accrochée aux pages de mon livre. Au début j'étais étonnée du manque d'action et du côté plan-plan de l'intrigue. Des démons et des vampires mènent une vie ordinaire, se fondent dans la masse, côtoient des anges en toute impunité, et jamais ne démontrent l'étendue de leurs pouvoirs machiavéliques, tiens donc ! C'est dire combien cette lecture s'appuie sur d'autres sensations, plus sensuelles et érotiques, mêlant crûment les fantasmes et le sexe. Et Georgina est une héroïne habile et exemplaire dans son domaine, je dis ça en toute innocence... mais évitez de confier ce livre (une série en 6 ou 7 tomes, en fait) à vos filles qui ont aimé Twilight, c'est beaucoup moins chaste mais terriblement affriolant. Verdict sans appel : Une lecture rapide, distrayante, surprenante sur le long terme.

Clarabel
26/08/09
 

Format

  • Hauteur : 23.80 cm
  • Largeur : 15.30 cm
  • Poids : 0.51 kg
  • Langage original : ANGLAIS (ETATS-UNIS)
  • Traducteur : BENOIT DOMIS