Sur ma peau

FLYNN, GILLIAN

EDITEUR : LGF
DATE DE PARUTION : 05/03/08
LES NOTES :

à partir de
6,99 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

La ville de Wind Gap dans le Missouri est sous le choc : une petite fille a disparu. Déjà, l'été dernier, une enfant avait été sauvagement assassinée... Une jeune journaliste, Camille Preak, se rend sur place pour couvrir l'affaire. Elle-même a grandi à Wind Gap. Mais pour Camille, retourner à Wind Gap, c'est réveiller de douloureux souvenirs. A l'adolescence,
incapable de supporter la folie de sa mère, Camille a gravé sur sa peau les souffrances qu'elle n'a pu exprimer. Son corps n'est qu'un entrelacs de cicatrices... On retrouve bientôt le cadavre de la fillette. Très vite, Camille comprend qu'elle doit puiser en elle la force d'affronter la tragédie de son enfance si elle veut découvrir la vérité...
12 personnes en parlent

Côté scénario, prenez un peu de fil blanc à couture. Vous l'avez ? Parfait. Alors, laissez-le tomber et prenez de bons gros cordages. Blancs, oui, si vous voulez, je suis pas difficile. Parce que bon, la police a pas beaucoup de pistes. On se dit "ouais mais justement, c'est la journaliste qui va résoudre l'affaire parce qu'elle connait le coin !" Que nenni !! Elle est autant à la rue que les autres !! Elle réussit à avoir un vague témoignage d'un gamin et le reste du temps, elle décrit la tristesse des familles des victimes, elle se soule au bourbon en sentant des mots gravés sur sa peau roougir en fonction de la situation ou elle nous parle de sa famille. Dis donc, quand on a rien à dire et qu'on cause de certaines personnes, faudrait ptet pas voir à voir à aller chercher beaucoup plus loin le meurtrier. Je vous le dis, c'est pu du fil blanc, c'est du cordage marin, le scénar. Miss Alfie, croqueuse de livres

MissAlfie
22/02/11
 

Gillian Flynn a planté son décor : Wind Gap ville rurale américaine à l'atmosphère oppressante, une petite fille disparue, une journaliste un peu désabusée, des ados malsains, une mère troublante et un flic. En fait les traumatismes de Camille Preaker qui se mutile depuis son plus jeune âge sont présents dans chaque chapitre de ce roman. Le manque d'amour maternel et la perte d'une sœur sont le fil conducteur de ce récit morbide et glauque à souhait ,où chaque personnage a son lot de misère et de dégoût, avec une petite dose de jalousie et de haine des autres. Un roman qui ne laisse pas indifférent où Camille Preaker est très attachante et dont la fin est pour le moins ahurissante!!

chris89
07/06/10
 

Gillian Flynn n'écrit pas des romans policiers classiques. Si vous cherchez une "vraie" enquête, passez votre chemin. Par contre, si vous cherchez des ambiances glauques et étonnantes, des personnages torturés, ces romans sont pour vous.

Midori
18/11/14
 

Camille Preak est journaliste au Daily Post, petit quotidien de Chicago. Son rédacteur en chef Frank Curry lui demande de couvrir un meurtre et une disparition d'enfants survenus à Wind Gap, dans le Missouri, dont elle est originaire. C'est une épreuve pour cette jeune femme fragile qui n'est pas revenue dans sa ville natale depuis huit ans, d'autant que ses rapports avec sa mère sont difficiles. Elle va néanmoins enquêter bon gré mal gré parmi ces gens qu'elle a jadis côtoyés, tout en séjournant chez sa mère...Comme dans Les lieux sombres, le personnage central est une trentenaire empêtrée dans son mal-être, traumatisée par sa jeunesse, son environnement familial et la mort d'un proche. Bien que les victimes soient ici des étrangers pour Camille, l'enquête l'immerge douloureusement dans son propre passé à Wind Gap... Gillian Flynn excelle à évoquer la souffrance et le désespoir des êtres meurtris, les dérives auto-destructrices des adolescents désoeuvrés, les cruautés entre filles/femmes, ainsi que l'ambiance d'une petite ville étouffante dont les habitants sont à la fois horrifiés et fascinés par l'idée d'un serial killer. Malgré la gravité dont est empreint le récit, on retrouve l'humour grinçant et désabusé propre à cette écrivain, et tout cela donne un thriller captivant, subtil, dur et émouvant. Gillian Flynn fait désormais partie des auteurs dont je guette avidement les parutions ! Canel

Canel
03/02/14
 

Premier roman de Gillian Flynn tres prometteur ! Camille Preak est desormais une jeune journaliste trentenaire bossant à Chicago . En effet , c'est avec soulagement qu'elle s'est émancipée de sa bonne ville natale de Wind Gap : Missouri , fuyant une adolescence marquée par le déces de sa jeune soeur malade Marian et le désamour de sa mere . Mais son passé chargé de fantomes va tres vite la rattraper lorsque son patron et ami Curry décide de l'y renvoyer afin de couvrir la disparition d'une petite fille , une autre y ayant deja été retrouvée morte l'an passé . Sur ma peau présente deja les prémices de ce que sera l'excellent " Les lieux sombres " . L'action y est plutot rare mais Flynn met l'accent sur la psychologie ultra fouillée des personnages qui , il faut bien le dire , sont tout sauf des modeles de normalité . Si tant est qu'un modele de normalité puisse etre défini . Bouquin d'ambiance donc ou les secrets de famille semblent etre un sujet cher à l'auteur , un bon sujet au final . Ici , Flynn nous dépeint une petite bourgade typique du Middle West Américain ou la boisson , l'ennui et les regrets semblent etre les seules occupations du coin . Tout le monde connait tout le monde . Tout le monde bave sur tout le monde . La frontiere entre ami et ennemi est souvent ténue .Camille va y évoluer tant bien que mal , tentant de faire bonne figure face à une mere ayant fait des rapports conflictuels un mode de vie épanouissant et une demi-soeur - Amma - tenant plus du démon que de l'ange du haut de ses 13 ans. Un passé trouble qui se dévoile peu à peu , des disparitions de fillettes inquiétantes , un climat malsain dans une bourgade paumée font de ce bouquin un bon thriller psychologique meme si l'on est encore loin d'un Ellory . Je passerais volontairement sur l'inévitable et tres dispensable romance entre Camille et Richard le super-flic diligenté pour résoudre cette enquete .Vu , revu , répétitif et énervant . La bonne surprise : la psychologie tres poussée des personnages : Une Camille hantée par son passé et devant à nouveau y faire face , une mere castratrice , une demi-soeur qui souffle le chaud et le froid et représentant , à mes yeux , l'un des personnages les plus interessant de ce roman de par son comportement , des habitants chargés de rancoeur et d'amertume...Rien à redire sur les acteurs de ce drame mais là ou le bat blesse , c'est le rythme . Un grand bouquin doit , sans forcément jouer sur la carte du gore , vous tenir continuellement en haleine ; maintenir une certaine tension psychologique a l'instar d'un soufflé qui ne doit jamais retomber hors là , j'ai été parfois agacé par un faux rythme trop souvent récurrent . Ce bouquin épuré de quelques passages ennuyeux et inutiles y aurait gagné en nervosité et intensité . Dernier gros bémol , un final que l'on sent venir à des kilometres malgré une fin à tiroirs plutot astucieuse .Sur ma peau , à défaut d'etre un énorme thriller , est un premier polar oppressant et dérangeant plutot réussi et c'est deja pas mal ! Le meilleur reste à venir...

TurnThePage
12/11/13
 

Camille Preak est une jeune journaliste dans un journal de seconde zone a Chicago. Son rédacteur en chef lui demande d'aller a Wind Gap, sa ville d'origine, pour couvrir l'enlèvement d'une petite fille et l'assassinat d'une autre. Pour Camille, ce retour au source est une épreuve douloureuse car elle doit affronté ses anciens démons : une mère qui ne la jamais aimé, le souvenir de sa soeur et son adolescence pleine d'excès. La petite fille disparue est retrouvé morte et comme pour le premier meurtre, on lui a arraché toutes les dents.Ce roman est un polar psychologique donc pour les amateurs de sang, de coup de théâtre et de rebondissements de dernières minutes ce n'est pas un livre pour vous. C'est un livre qui prend son temps, qui nous met dans cette peau très inconfortable de Camille. Il nous fait découvrir cet univers très glauques où les adolescents se comportent d'une manière ambiguë et violente. On n'en ressort pas complètement indemne et on peut avoir tendance a rejeter ce livre en trouvant que cette adolescence là est par trop exagéré, qu'elle n'existe pas . Car cette adolescence décrite dans ce livre fait peur et c'est le vrai sujet de ce livre même si la résolution des crimes n'est pas mise de côté. C'est un livre psychologiquement très dur et qui peut choquer alors qu'il n'y a pratiquement pas de sang. On est très loin des stéréotypes du thriller américain et c'est une très bonne chose. Les esprits chagrins diront qu'ils ont trouvé l'assassin rapidement , je confirme mais je pense que ce n'est pas l'intérêt du livre et que l'auteure l'a fait sciemment."Sur ma peau " est le premier roman de Gillian Flynn et c'est vraiment une auteure a suivre qui a confirmé tout son talent dans son second "les lieux sombres".Très bon polar qui nous remue , nous secoue et nous choque mais jamais gratuitement. Ma note 8/10. http://desgoutsetdeslivres.over-blog.com/

Zembla
06/11/13
 

Dans la ville de Wind Gap dans le Missouri, une petite fille a disparu. Un an auparavant c'était une autre petite fille qui avait été enlevée avant d'être retrouvée morte. Camille Preaker, journaliste à Chicago est donc envoyé à Wind Gap afin d'écrire des articles sur ces histoires. Le fait qu'elle soit originaire de cette ville semble faire d'elle la personne la mieux placé pour couvrir cette affaire, ... Mais pour Camille revenir sur les lieux de son enfance, c'est lui faire revivre un passé douloureux qu'elle a cherché à fuir, dont sa peau porte les entrelacs de cicatrices qu'elle s'est elle-même infligée afin d'extérioriser sa souffrance. Elle ne va pourtant pas avoir le choix et va devoir affronter les fantômes de son passé si elle veut avoir une chance d'en apprendre plus sur la mort de ces petites filles ...Ce livre m'a tenu en haleine du début à la fin. J'avais déjà beaucoup aimé : Apparences du même auteure mais là j'ai été totalement envoûtée Incapable de faire autre chose que de tourner les pages afin d'en savoir plus. Très vite la personnalité de l’héroïne hors du commun m'a séduite. Cette femme qui portait sur elle sa souffrance et semblait si fragile était en même temps un roc contre lequel s'écraser la folie de sa mère et de sa soeur. Ce n'est que petit à petit que l'on découvre l'horreur de ce qu'elle a vécu et que des pans entiers de son passé nous sont dévoilés.Hormis la personnalité de l'héroïne, j'ai beaucoup aimé la critique à laquelle derrière ce roman l'auteur se livre concernant certaines petites villes américaines, aux mentalités fermées dans lesquelles apparences, hypocrisie et violence se côtoient .... Elle en brosse un tableau sans aucune concession.J'ai deviné bien avant la fin qui était le meurtrier et pourtant j'ai dévoré chaque mot jusqu'au bout fasciné par cette histoire que je vous laisse découvrir ... Cristie

cristie
21/04/13
 

Dès le départ, on a une idée du meurtrier. Vers la fin, on a un petit doute qui est vite dissipé. L'enquête policière est à peine dévoilée. Le seul point intéressant c'est le personnage de Camille, sa souffrance, ces auto-mutilations (dont je ne me doutais pas qu'on puisse se faire ce genre de choses).

cloclo85
10/03/13
 

Revenue dans la ville de son enfance pour mener une enquête journalistique sur des disparitions d’enfants, Camille va devoir renouer avec un lourd passé qui s’inscrit encore sur sa peau…Plus que l’intrigue elle-même, qui noue le thème des scarifications à un autre que l’on devine très rapidement, j’ai aimé dans ce roman l’atmosphère de violence feutrée que l’auteure arrive à créer. Les adolescentes de cette petite ville donnent le frisson tant leur comportement, apparemment parfaitement toléré par la communauté, est cynique. J’ai parfois pensé à un excellent roman de Joyce Carol Oates Nous étions les Mullvaney qui approfondit l’un des thèmes qui n’est ici qu’effleuré.L’histoire d’amour est un peu convenue mais j’ai passé un bon moment délicieusement glauque !Ps :La couv’, plus le résumé et vous avez déjà les trois quarts du roman. Il ne vous reste plus qu’à trouver le nom de l’assassin en lisant l’épilogue et l’affaire est dans le sac : vous avez économisé six euros cinquante !Trêve de plaisanterie, Sur ma peau de Gillian Flyn ne révolutionnera pas l’histoire de la littérature policière mais il méritait mieux qu’un traitement aussi désinvolte. cathulu

cathulu
15/12/12
 

Un résumé intrigant, et me voici plongé dans l’ambiance créée par Gillian Flynn.A Wind Gap, petite ville du Missouri, deux jeunes filles ont disparu en deux ans. La première avait été retrouvée morte au bout de quelques jours. Après la disparition de la deuxième, la journaliste de Chicago, Camille Preaker, qui est originaire de la petite ville, y est envoyée pour couvrir l’affaire.La situation crée rapidement un climat de psychose dans la ville : tous les pères sont près à tuer le premier inconnu qui s’approcherait de leurs filles.Pendant tout le roman, les sentiments de Camille sont tiraillés entre le fait d’être revenu dans sa ville natale d’une part, et d’être obligée d’écrire des articles sur cette horrible affaire d’autre part.Mais, Camille est également une femme un peu perturbée qui a souffert toute sa jeunesse du manque d’amour maternel et qui, depuis la mort de sa sœur, quand la journaliste n’avait que treize ans, s’écrivait des mots sur la peau au couteau.L’histoire est un cocktail d’alcool, de drogue, de sexe et de violence dont on ne trouve l’origine qu’à la toute fin du livre.A défaut de trouver dans ce livre des scènes d’action, la psychologie des personnages y est très présente, des personnages qui sont tous plus atypiques les uns que les autres.Dès son apparition, je n’ai pas du tout aimé le personnage d’Amma, la demi-sœur de Camille, une adolescente de treize ans qui est capricieuse et qui fait preuve d’une méchanceté incroyable envers ses amies, sa sœur, mais également d’autres personnes de la ville.J’ai également trouvé qu’il y avait beaucoup de violence, sûrement trop, pour une petite ville d’un peu plus de 2 000 habitants, il m’est même arrivé de vouloir comparer ce roman au film Sin City.Enfin, comme tout bon thriller, on a une fin très déconcertante.

Delex
15/09/12
 

Une petite ville américaine où les pré-ados s'ennuient et cherchent des distractions.Une mère folle et sa fille qui se scarifie.Des rapports mère-fille et soeur-soeur passionnants.Un bon polar qui tient en haleine, même si on se doute de plus en plus du coupable : comment sera-t-il démasqué ?Un bon premier polar prometteur, par l'auteur des "Lieux sombres".L'image que je retiendrai :Celle de Camille dans son bain avec sa mère à ses côtés. Alex-Mot-à-Mots

AlexMotaMots
07/06/11
 

Un excellent thriller, avec des personnages très bien décrit et une histoire dans laquelle on se prend très vite. On se met à supposer des solutions à l'énigme, mais la vérité est bien pire... J'ai adoré ce bouquin et je conseillerai à tous de le lire... On se retrouve dans l'Amérique profonde avec ses tabous et ses coutumes bizarres... Un très beau roman... Le Rat est mort, vive le Rat

Skritt
04/04/11
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 11.00 cm
  • Poids : 0.19 kg
  • Langage original : ANGLAIS

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition