Surdouee

LALWANI, NIKITA

livre surdouee
EDITEUR : FLAMMARION
DATE DE PARUTION : 12/01/09
LES NOTES :

à partir de
19,30 €

SYNOPSIS :

Rumi a 10 ans, 2 mois, 13 jours, 2 heures, 42 minutes et 6 secondes. Depuis sa plus tendre enfance, sa vie n'est que chiffres et équations complexes : Rumi est une surdouée des mathématiques. Ses parents, immigrés indiens, voient en leur fille la possibilité d'une intégration réussie en Angleterre. Son père lui organise un emploi du temps martial afin de démultiplier ses capacités intellectuelles, ce qui finit par isoler sa fille des autres enfants. Mais l'adolescence va transformer le petit prodige
obéissant et lui insuffler des envies de rébellion. Et tandis que Rumi ne pense plus qu'à l'amour, ses parents sont obsédés par la réussite. Entre les deux générations, un fossé se creuse inexorablement. Nikita Lalwani décrit avec une grande sensibilité le désir de reconnaissance d'une famille déracinée et les désirs intimes d'une adolescente déchirée entre amour filial et quête identitaire. Récit de grandes aspirations sur fond de solitude, Surdouée est un premier roman éblouissant.
2 personnes en parlent

Le titre du livre pourrait parfaitement correspondre à Nikita Lalwani elle-même. Jeune écrivaine britannique d'origine indienne, elle signe là son premier roman, publié en 2007 et qui fut retenu comme finaliste du Booker Prize (haute distinction littéraire anglophone comparable au Prix Goncourt). Les coïncidences entre l'auteur et son personnage principal, Rumika Vasi, sont ainsi déroutantes. Rumi(ka) est une enfant surdouée. Elle a la bosse des maths (son père, Mahesh, est d'ailleurs un mathématicien reconnu, exerçant à l'Université de Cardiff) et s'amuse à jongler avec les nombres depuis sa plus tendre enfance. Ses parents ont de grands projets pour elle ; ainsi âgée seulement de 14 ans, Rumi s'apprête à passer le A-Level, équivalent britannique du baccalauréat.Mais demande-t-on à Rumi son avis ? Echange-t-on avec elle de ses propres aspirations, de ses envies ou bien encore de ses projets futurs ? Hélas, rien de tout cela...Ainsi, Rumi rêve de sorties entre copines ; Mahesh la conduit à la bibliothèque pour étudier jusque tard dans la nuit. Rumi commence à s'intéresser aux garçons ; Shreene, sa mère, lui interdit catégoriquement d'aller au bal de l'été. Rumi n'a pas beaucoup d'amis à l'école, elle est isolée, triste de ne pouvoir décider elle-même de sa vie, enfermée dans le carcan d'une éducation indienne très stricte dans un pays ultralibéral comme le Royaume-Uni. Les temps du récit où Rumi semble heureuse sont liés aux deux voyages qu'elle a effectué en Inde, pendant lesquels elle s'est épanouie en découvrant ses racines. Moments trop fugaces, malheureusement... Ce livre pourrait se résumer comme suit : c'est « le roman des chocs ». D'abord, la rencontre puis l'affrontement de deux cultures totalement opposées ; celle britannique de la fin du vingtième siècle et celle indienne, qui prend ses sources d'une culture ancestrale inchangée depuis des millénaires. Puis, c'est également la collision entre plusieurs personnalités, plusieurs façons d'appréhender le monde. Les parents de Rumi, surtout sa mère, veulent lui inculquer une éducation morale rigoureuse, visant à faire de Rumi, une bonne épouse indienne. Mais Rumi demeure britannique car totalement imprégnée de cette culture d'adoption, comme son frère cadet Nibu. Enfin, c'est le choc entre parents et enfants – antagonisme qui ne connaît aucune frontière, aucune temporalité – à un âge que l'on qualifie souvent d'ingrat, l'adolescence.

SophieC
09/03/10
 

J'ai pris grand plaisir à lire ce roman, après un début assez lent (toute la première partie, en fait). La suite est un régal d'humour, le portrait d'une adolescente empêchée de vivre une vie ordinaire, parce qu'elle est surdouée et fille d'immigrés indiens, etc. etc. Ses parents placent des espoirs insensés en elle, ils sont cependant aveugles à son désir de souffler. L'adolescente est prise entre deux cultures, celle de son éducation et celle du pays où elle vit. Rumi se montre aussi attendrissante et drôle malgré elle, car elle a soif d'amour. Pourtant elle ignore tout des vrais élans du coeur, elle s'emballe facilement, à force d'avoir été nourrie par ses films bollywoodiens, bref Rumi est trop fleur bleue et vit des passions aussi vives qu'éphèmères. Cela donne d'excellents passages cocasses, un peu poignants dans le fond. On compatit à la détresse de l'adolescente, mais jamais le récit ne se montre triste ou insupportable. C'est écrit avec beaucoup de sensibilité et une grande justesse, enfin bref j'ai beaucoup aimé ! A conseiller, encore une fois.

Clarabel
05/05/09
 

Format

  • Hauteur : 22.00 cm
  • Largeur : 14.50 cm
  • Poids : 0.36 kg
  • Langage original : ANGLAIS
  • Traducteur : ALEXANDRE BOLDRINI

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition