Tableaux d'une exposition

GALE, PATRICK

EDITEUR : BELFOND
DATE DE PARUTION : 19/02/09
LES NOTES :

à partir de
6,99 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Par une belle journée d'hiver, Rachel Kelly s'écroule dans son atelier. Cette peintre renommée laisse derrière elle une oeuvre impressionnante et une famille déchirée. Un homme, d'abord, Antony, qui fut son compagnon, son soutien, son souffre-douleur aussi, quand ses crises dépressives étaient trop fortes ; deux fils qui ne se sont jamais sentis à la hauteur de cette mère trop douée, trop passionnée, trop vivante ; une fille,
Morwenna, qui a choisi de fuir... Comment les liens qui les unissaient se sont-ils distendus ? Qui était vraiment cette artiste de génie, gravement malade, qui a toujours fait passer l'art avant tout ? Pourquoi la fragile Morwenna a-t-elle soudain rompu avec ses parents ? Qu'est-il arrivé à Petroc, le petit dernier, le fils préféré, disparu trop tôt ? Quels secrets les tableaux de Rachel Kelly ont-ils encore à livrer ?
4 personnes en parlent

Une excellente lecture, j'ai particulièrement apprécié le regard proposé par l'auteur à chaque début de chapitre sur des tableaux ou plutôt, œuvre de fiction oblige, sur les idées d' œuvre de l'artiste de ce livre Rachel Kelly. Que ces très courtes présentations aillent au delà du clin d’œil et retrouvent un écho dans les pages qui les suivent, ajoutaient encore au plaisir de les lire. Je les attendais avec impatience. L'histoire en elle-même est plutôt bien réussie, même si j'ai été un peu déçu par les mystères promis en quatrième de couverture que je n'ai pas forcément retrouvé à la lecture. Les personnages sont très attachants, on est plongé dans leur univers tant l'auteur excelle à retranscrire les émotions et les atmosphères. Malgré une fin très légèrement décevante (le roman se clôt presque à la va-vite); on ne quitte qu' à regret cette famille entouré de mystère. C'était la première fois que je lisais un livre de Patrick Gale et ce ne sera certainement pas la dernière !

Lacazavent
14/04/13
 

Rachel, artiste peintre, meurt à l'âge de soixante-sept ans. Ses enfants, son mari, ses tableaux parlent d'elle...C'est l'étonnement. Rachel n'est finalement pas partie d'une mort violente. Après plusieurs tentatives de suicide, une maladie avec des hauts et des très bas, la maniaco-depression, ses proches ont apprivoisé sa mort, l'ont maintes fois redoutée, imaginée.J'ai aimé commencer chaque chapitre avec une description de l'un de ses tableaux, approche rendant le personnage plus vivant, plus réel. Cette mère qui aspire tout, qui vampirise l'énergie, l'attention de son entourage. La souffrance de celui-ci mais aussi la chance et la reconnaissance d'avoir connue une femme avec un tel talent. Et le prix élevé de ce don.Patrick Gale a mis beaucoup de tendresse dans ses personnages masculins. Un mari qui s'efface mais qui est pourtant le pilier de l'équilibre familial, un fils encore trop impressionné par sa mère, ces êtres qui ont tous la particularité de se chercher, d'être en mouvement, d'évoluer.Malgré quelques redondances, Tableaux d'une exposition est une lecture qui remue en douceur. Un auteur à suivre.

Theoma
26/03/14
 

Coup de coeur Patrick Gale renoue ici avec son thème favori : la famille. Comment chacun, à l'occasion de la disparition d'une mère, retrouve ses peurs et ses blessures d'enfant, et y fait face, ou non, dans sa vie d'adulte. Très belle écriture, addictive comme toujours.

Une exposition rassemblant tableaux mais aussi vêtements emblématiques de la célèbre Rachel Kelly, qui vient de décéder brutalement, voilà le point de départ de chacun des chapitres du roman de Patrick Gale, A la présentation parcellaire ,et forcément lacunaire , de chacun des éléments de cette rétrospective, répond le texte du roman qui explore au plus près l'univers d'une femme fascinante, à la fois mère et épouse prédatrice , mais aussi passionnée, excentrique et si vivante quand la dépression la laissait tranquille. Une femme brûlée par son art et qui, bien involontairement , laissa derrière elle une famille déchirée . Cette famille possède cependant un centre de gravité , un homme exceptionnel lui aussi : Anthony, le père et l'époux, sorte de roc inamovible, quaker qui sut aimer et protéger tous les siens .51Y6Ls5ZKWL._SL500_AA240_.jpgPas de portrait à charge cependant, Patrick Gale avec la sensibilté qu'on lui connaît brosse ici le tableau d'une famille dont les enfants, très jeunes ,ont appris à composer avec la maladie de leur mère, et plus âgés ont eu du mal à se confronter à son talent... Nous découvrons petit à petit les différentes facettes de cette femme qui refusait de parler de son passé.Les rebondissements et les changements de point de vue rendent le récit si vivant et rapide qu'on ralentit le rythme de lecture pour savourer un peu plus longtemps ce roman qui vibrera longtemps en nous. A noter que l'auteur réussit le pari ,si souvent raté, de nous faire voir les tableaux de Rachel. Une réussite !Un livre tout corné, évidemment. cathulu

cathulu
04/08/12
 

Format

  • Hauteur : 22.60 cm
  • Largeur : 14.80 cm
  • Poids : 0.41 kg
  • Langage original : ANGLAIS

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition