Terrasse a rome

QUIGNARD, PASCAL

EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 20/06/01
LES NOTES :

à partir de
4,99 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

« Il y a un âge où on ne rencontre plus la vie mais le temps. On cesse de voir la vie vivre. On voit le temps qui est en train de dévorer la vie toute crue. Alors
le coeur se serre. On se tient à des morceaux de bois pour voir encore un peu le spectacle qui saigne d'un bout à l'autre du monde et pour ne pas y tomber. »
3 personnes en parlent

Nous sommes à Bruges en 1639. Meaume exerce le métier d’aquafortiste, il réalise des gravures à l’eau-forte et aime clandestinement la belle Nanni.Leur bonheur cesse le jour où le fiancé de la belle entreprend de se venger en lançant sur le visage de l’amant un flacon d’acide.Dès lors, l’amour ne survivant pas à la mutilation, Meaume se voit abandonné. Inconsolable, il part en Italie cacher son visage hideux. Arrivé à Rome, il poursuit désespéré son œuvre de graveur.L’écriture de Pascal Quignard est somptueuse bien qu’il m’ait fallu quelques pages pour en apprécier toute la beauté et la musicalité.Terrasse à Rome est un magnifique roman sur la disparition de l’amour et la solitude de l’artiste.

isabelleisapure
18/11/14
 

Je ne suis pas vraiment rentré dans le texte. Pour quelles raisons??? Peut-être est-ce dû à la composition. Des chapitres brefs parfois sans liens entre sinon le personnage de "Meaume le graveur". Un peu comme des estampes qui on une vie propre. Il faut savoir comment les relier pour en faire un tout.Ce qu'il me reste de cette lecture ce sont les couleurs, ou plutôt le peu de couleurs. Les eau-fortiers sont dans les contrastes de noir et blanc. Toute fois une autre couleur revient régulièrement le "bleu", la lumière bleue, le bleu du ciel, le bleu de la mer, le bleu des yeux...Cet homme a connu la passion qui lui a valu de beaux moments auprès de sa belle et d'avoir le visage défiguré à l'acide par un rival. Il passe le reste de sa vie avec cette femme en lui, celle qui l'a abandonné causera indirectement sa mort... mais là je laisse découvrir au lecteur comment.On a droit à une liste de noms "prestigieux" des maîtres qui l'on formé ou qu'il a côtoyé. on a de brèves explications de l'art de la gravure et des différentes techniques...On a aussi une animalité dans le toucher, le travail de la matière, on sent presque l'auteur en train de façonner son texte. Je ne sais pas comment expliquer ça. Un peu comme un potier avec de la glaise, ce graveur burin à la main, les yeux pénétrant la nature pour que les images se gravent dans son âme et qu'il puisse les retranscrire sur le cuivre ou l'argent, l'écrivain cherchant les mots les plus appropriés le style etc.J'ai beaucoup aimé la langue. Je pense qu'il faudrait que je lise autre chose de cet auteur pour me rendre compte des multiples possibilités d'écriture. Le thème de la mise en oeuvre de la créativité semble faire partie de son oeuvre, et c'est un thème que j'aime. [...] http://ramettes.canalblog

ramettes
19/01/14
 

J'ai lu ce livre il y a plusieurs années, j'en garde le souvenir d'une lecture très belle. Parfois contemplatif, lire ce livre a un étrange gout de temps qui passe et de nostalgie... Jessye

Jessye
28/12/12
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 10.80 cm
  • Poids : 0.09 kg
  • Traducteur : JEAN-PIERRE RICARD

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition