Theologie de l'agonie du christ la liberte humaine du fils de dieu et son importance soteriologique

LETHELFRANCOIS-M.

livre theologie de l'agonie du christ la liberte humaine du fils de dieu et son importance soteriologique
EDITEUR : BEAUCHESNE
DATE DE PARUTION : 01/04/1997
LES NOTES : Donnez votre avis
STOCK : Sur commande, livré sous 13 à 15 jours ouvrés
Prix Papier
31€ 00 

SYNOPSIS :

Un événement majeur de la vie du Christ : son agonie. Le principal débat christologique du VIIè siècle a fondamentalement pour objet lŽenjeu de cette agonie : la pleine réalité de la liberté humaine du Christ, manifestée par son histoire. La doctrine impériale était soucieuse, face au raz-de-marée islamique, de trouver une formule de compromis, capable de rassembler les énergies théologiennes de la chrétienté byzantine. Le dogme de lŽunique Volonté du Christ, le monothélisme, devait réaliser cette concorde précaire. Mais, fidèle à Chalcédoine, véritable synthèse vivante de toutes les traditions de foi réfléchies depuis des siècles sur le paradoxe toujours approfondi à nouveau de lŽIncarnation divine, Maxime, en penseur génial et héroïque confesseur de ses certitudes, découvrit que le « fiat » de Jésus à Gethsémani représentait le salut des hommes voulu humainement par une Personne divine. Dans lŽordre de la liberté, où sŽexprimait lŽobéissance du Fils incarné à lŽégard de son Père, Maxime, abandonné de tous, a reconnu et maintenu, jusque dans sa propre agonie, la vérité du comportement pleinement humain dŽune Personne divine. On ne peut sŽempêcher dŽêtre saisi par la grandeur
à la fois tragique et glorieuse dŽune telle affirmation, portée par un théologien que tout invitait à jouer le jeu du pouvoir, celui de lŽempereur et du patriarche de Constantinople. Dans la confession et le martyre, Maxime préféra défendre la vérité du pur évangile, celle des deux volontés du Christ, divine et humaine. En 681, le VIè Concile oecuménique, celui de Constantinople III, devait ratifier la vraie logique du dogme dans lŽEglise, comme Maxime, entraînant dans son sillage le Pape Martin Ier, avait été le seul à percevoir au moment crucial de sa carrière mystique. Sur cet épisode tourmenté de lŽhistoire doctrinale du christianisme, lŽétude de François-Marie Léthel jette une clarté jamais acquise jusquŽà ce jour. La sobriété rigoureuse de son analyse sŽaccompagne dŽune perspicacité rare. Ni Hans Urs von Balthasar, ni - dans cette même collection - Alain Riou et J. Miguel Garrigues nŽavaient encore dégagé avec une telle pénétration le caractère essentiellement humain, selon Maxime, de lŽacte libre posé par le Christ à Gethsémani. La collection Théologie Historique sŽhonore de faire connaître à ses lecteurs ce travail dŽun jeune Père Carme, historien du dogme chrétien.
0 personne en parle

Format

  • Hauteur : 21.50 cm
  • Largeur : 13.50 cm
  • Poids : 0.30 kg

Dans la même catégorie