Toi et moi a jamais

BRASHARES, ANN

livre toi et moi a jamais
EDITEUR : GALLIMARD-JEUNESSE
DATE DE PARUTION : 19/06/08
LES NOTES :

à partir de
13,20 €

SYNOPSIS :

Riley, Alice et Paul. Les deux soeurs et l'ami d'enfance. Voici l'été de leurs retrouvailles. La côte Est des États-Unis, les maisons de vacances, les plages de l'île qu'on connaît par coeur. Et pourtant tout a changé. Ils ont vingt ans. L'amitié se trouble. Entre Alice et Paul, une attirance nouvelle s'installe. C'est
alors que la tragédie frappe et vient changer le cours du destin... Ann Brahares a conquis des millions de fans avec sa série «Quatre filles et un jean». Elle comblera ses lecteurs avec ce nouveau roman où les liens familiaux, l'amour et le désir naissant emportent les trois héros au-delà d'un été inoubliable...
14 personnes en parlent

Alice et sa soeur Riley passent l'été dans la maison familiale de Fire Island, près de New York. Sportive, vive et garçon manqué, Riley est maître sauveteur. Très différente, Alice est féminine, douce et brillante, elle prépare sa rentrée en fac de droit. Paul, l'ami d'enfance, revient après trois ans d'absence. Attirés l'un par l'autre, Paul et Alice vont avoir une liaison, dans le secret, mais Riley va les surprendre un soir.Ann Brashares, auteur de la série Quatre filles et un jean, renouvelle le genre des grandes comédies romantiques et dramatiques (façon Un automne à New York ou Love Story). Cela vous annonce le programme : la belle histoire d'amour, la maladie et les larmes. Sincèrement j'ai mordu à l'hameçon, même si je reconnais que tout est cousu de fil blanc. Qu'importe. J'ai aimé cette histoire d'amitié et d'amour, entre soeurs, entre amants.Le roman évoque aussi le passage vers l'âge adulte, la confusion des sentiments et le désir envahissant, dans un grand élan de sensualité (les détails sont cependant très softs !). Il fait état de ces amours qui prennent naissance dès l'enfance et grandissent en soulevant de bonnes questions. "L'amour peut-il durer toute une vie ? Peut-il passer indemne de l'enfance à l'âge adulte en survivant aux tourments et aux écueils de l'adolescence ? Est-il toujours le même à l'arrivée, simplement exprimé de façon différente ? Ou ces deux formes d'amour sont-elles radicalement étrangères et incompatibles ?"Pour l'anecdote, j'ai lu ce roman en une soirée, grapillant même de précieuses heures de sommeil, car je voulais à tout prix le terminer ! Ce n'était pourtant pas gagné (le début est lent, poussif et assez tiré par les cheveux pour placer personnages et contexte), et puis l'histoire a su m'emporter, quelque part sur Fire Island, les pieds dans le sable et le nez vers le grondement des vagues... Effets secondaires non-avoués mais identifiables. Bonne lecture !

Clarabel
20/02/09

Riley et Alice sont sœurs, et depuis leur enfance elles passent leur été au bord de la mer, sur une petit île au large de New York. Elles y retrouvent Paul, leur ami d'enfance. Mais les trois jeunes gens ont bien grandi, et des sentiments amoureux sont nés entre Alice et Paul. Un tragique événement va modifier le début de leur histoire...N'ayant pas lu "Quatre filles et un jean", j'avais envie d'essayer un roman d'Ann Brashares. Je pense que cette histoire d'amour peut plaire facilement ; pour ma part, j'ai plutôt eu envie de secouer un peu les personnages, qui tergiversent comme des adolescents alors qu'ils ont tout de même 21 et 24 ans, et qui se laissent porter par les événements sans réagir. Il y a quand même de l'émotion, mais ça manque un peu de rythme.

Radicale
12/01/10
 

Ne belle histoire d'amour et de famille, avec une touche d'émotion. Bien que Paul a l'esprit torturé et que les personnages se compliquent la vie je pense que c'est un passage de l'âge adulte de nos 2 principaux personnages.

Juliannefrn
01/10/15
 

Une lecture agréable, un livre qui se lit vite. C'est une jolie histoire même si le début ne me plaisais pas, je dois dire que la deuxième moitié du livre rattrape le début long et ennuyeux. Les personnages sont attachants et j'ai dévoré la fin tellement on a d'émotions avec Riley et le lien entre Alice et Paul. C'est un livre que je conseille.

annabook
09/10/14
 

Riley, Alice et Paul sont amis depuis leurs plus tendre enfance. Mais cette année, leurs vacances communes vont être plus différentes que celles auxquelles ils s'attendaient en arrivant sur la petite île de leur enfance.L'histoire de ce roman est globalement intéressante. On va suivre notre trio d'ami tout au long des vacances de leurs 20 ans. Riley est une sportive agguerie consacre son été à la profession de sauveteur en mer. Alice, sa soeur, essai de faire le point sur les sentiments qu'elle éprouve pour Paul. Et ce dernier, tente de terminer sa thèse tout en mettant à plat ses sentiments pour les deux soeurs. Nous allons principalement suivre la romance entre Paul et Alice qui va se mettre en place tout doucement. Peu de surprises de ce côté-là. Mais lorsque Riley tombera gravement malade, leur relation va vite tourner court. Des situations assez difficiles pour ses personnages qui essaient tant bien que mal d'avancer quoiqu'il leur en coute. La fameuse 'tragédie' dont il est question dans le résumé restera sans surprise malgré l'impact qu'elle aura sur les différents protagonistes.En ce qui concerne les personnages, nous allons donc suivre notre trio composé deux deux soeurs et de leur ami d'enfance. Si le point commun entre les deux soeurs est l'affection et le dévouement qu'elles ont l'une envers l'autre, elle se révéleront bien différentes du point de vue caractère.En effet, Riley l'aînée est une fille dynamique, sportive et un peu casse-cou. C'est une demoiselle fonceuse qui n'hésite pas à agir sous le coup de l'impulsion. Hélas, elle va bien vite être amenée à se freiner du fait de la maladie qui va la toucher. Une situation très difficile pour la jeune fille. Elle qui était si forte se retrouve réduite à être quelqu'un de fragile. Une situation très difficile à accepter et à surmonter pour elle dans les premiers temps. Au final, elle nous montrera qu'il est toujours possible de rebondir sur de mauvaises choses et de vivre sa vie à fond.Alice, la cadette, travaille au restaurant local pour payer ses vacances. C'est une demoiselle rêveuse et passionnée qui souhaite vivre une parfaite romance avec son ami d'enfance. Pas évident de faire changer le regard du jeune homme qui la voit comme la petite soeur qui le suivait. Lorsque sa soeur tombera malade, elle n'hésitera pas à faire de nombreux sacrifices pour elle, afin de la préserver au maximum. J'ai trouvé ça un peu dommage, je pense qu'Alice aurai pu faire de meilleur choix dans cette histoire afin de la vivre moins durement.Paul, seul homme de l'histoire, est un jeune étudiant de fac venu trouver le calme afin de pouvoir assurer la fin de son cursus. Lorsqu'il croisera la route de ses amies d'enfance, sa scolarité passera un peu à la trappe pour retrouver les bons moments du passé... et même plus lorsque, sans surprise, il commencera à éprouver d'autres sentiments pour la cadette des deux soeurs. Ignorant tout au sujet de la maladie de Riley, il aura du mal à comprendre le changement de comportement de son amante. J'ai trouvé un peu dommage qu'il n'ait pas cherché plus tôt à comprendre ces changements. Un peu dommage.Enfin, le style d'écriture de l'auteur est assez agréable. On alterne les points de vue de notre trio de personnage principaux afin de mieux voir leurs ressentis sur les différents évènements. Ann Brashares nous offre ainsi une histoire tout en finesse qui évolue en douceur, bien qu'au final le lecteur sait à quoi s'attendre dans la conclusion. 'Rêve ta vie en couleur'. ♥

Ethernya
24/10/13
 

A lire de préférence au bord de la plage, avec le sable chaud entre les orteils et la mer juste en face, au moment du coucher de soleil c'est conseillé aussi. Un réel coup de cœur pour cette petite merveille <3 Sookies

Sookies
19/08/13
 

Si j’ai d’abord acheté ce livre c'est parce que le résumé me faisait penser à L’été où je suis devenue jolie de Jenny Han. Mais quand on lit le livre, on découvre que ce n’est vraiment pas la même histoire.

Belly
15/06/13
 

Une très belle histoire, avec le mélange de récits sur le présent et sur le passé, on voit moins les récits du passé vers la fin. C’est un peu comme les textes avec plusieurs voix, j’aime bien ce concept. Des personnages plus adultes que je le pensais, n'oublions pas que nos personnages ont plus de 20 ans ^^. Les personnages principaux se retrouvent tous les été au même endroit, sauf que cette fois-là, c’est particulier. L’histoire est un peu prévisible mais on se laisse transporter au fil des pages. L’auteur nous fait passer par divers sentiments comme la joie, l’amitié, l’amour et la peine. Une fin bien triste et bien vite là. C’est dommage, je pense que ça manque un peu de développement sur la fin.En conclusion, j’ai passé un bon moment sans prise de tête. Une lecture simple et envoûtante en même temps.

Lily01
15/06/13
 

Si des très bonnes choses ressortent de ce livre d’autres sont carrément moyennes et au final je n’ai pas un très bon avis sur ce livre. Je vais commencer par le positif (ça ira plus vite) : J’adore le lien entre les deux soeurs, comme j’aime beaucoup les liens familiaux forts celui-ci m’a énormément touché et je regrette qu’il ne soit pas encore plus approfondis. Une phrase de Riley (que je ne citerai pas pour cause de Spoil) m’a énormément touché et ému (et même fait rire) et j’aimais beaucoup ces deux filles et leur relation. Les quelques 80 dernières pages du bouquin sont pas mal et j’ai eu l’impression que “l’histoire” démarrait enfin. Pas de grandes scènes d’actions, pas de gros pathos non plus, mais des vrais sentiments qui me touchaient (et m’ont fait couler une larmichette). Je n’aimais pas tellement les personnages, Judy est une mère énervante, Ethan m’a déçu (mais par quelques petits côtés il pouvait être sympa) et Lia… est une mère absente. Paul est le personnage que j’ai le moins aimé parmis les principaux, je le trouvais trop centré sur lui-même et ça m’a saoulé, en plus il se prends la tête pour d’effroyable bêtise et j’ai trouvé ça encore plus énervant, j’avais un peu l’impression qu’on me disait “il faut pas que ça aille trop vite” et que pour cela on trouvait juste des excuses bidons. Alice est plutôt mignonne, mais par certains côtés énervantes aussi (pas assez affirmés), Riley est la plus intéressante (même si elle a un petit côté égoïste énervant je l’ai trouvé plutôt sympa). Parlons de ce qui m’a le moins intéressé dans ce livre et qui pourtant est placé au centre : l’histoire d’amour entre Paul et Alice. Non je n’ai pas été touché, non je n’ai pas cillé à un seul moment et s’ils pouvaient arrêter cinq minutes de faire l’amour ils pourraient peut-être réfléchir (à leur propre stupidité). Par contre l’histoire un peu moins principale m’a pas mal touché et c’est là que le livre m’a un peu plus plu, et a réussi à me toucher et me faire pleurer. La fin est pas mal, bonne idée (et ne tombe pas dans le pathétique en plus). D’ailleurs c’est là que j’ai réellement pu apprécier Alice. A part cela j’ai passé mon temps à m’ennuyer à vrai dire et j’avais drôlement hâte d’arriver au mot fin, comme c’est déjà la deuxième fois que j’ai une déception avec Ann Brashares, je ne sais pas si je retenterai ses livres.

lasurvolte
04/08/12
 

Comme chaque été 3 adolescents, dont 2 soeurs, vont se retrouver au bord de la mer le temps d’un été. Cet été-là va être marqué par un drame et une histoire d’amour.Je ne suis plus une adolescente (j’entends déjà quelques voix me dire « depuis longtemps » !!!) mais je pense que ça peut plaire à ces jeunes lectrices.Pour ma part, j’ai aimé parce que ça sent la maison de vacances qui, dès qu’on l’ouvre, nous déballe son flot de souvenirs et ses promesses de bonheurs d’été. Livr-esse

Wakissi
16/06/12
 

J'avais lu ce livre à sa sortie et hier, en le voyant dans ma bibliothèque j'ai eu envie de le redécouvrir. Ça tombe bien, j'avais besoin d"un livre court et les 340 pages de Toi et moi à jamais sont passées toutes seules !J'aime bien cette histoire, sans pour autant que ce soit un coup de cœur : elle est simple, crédible. On s'imagine très bien nous-aussi dans cette situation et on y croit que plus facilement. Je suis sure qu'à la place d'Alice, je réagirais exactement comme elle, même si au final on est vraiment très différente.J'aime beaucoup le personnage de Riley. La grande sœur qui n'a peur de rien, qui est belle mais qui ne le sait pas, qui fait peur aux garçons et qui ne s'en rend pas compte... C'est vraiment un personnage haut en couleur, dont au fil des pages on a toujours du mal à cerner : elle est mystérieuse mais très droite dans ses principes. J'adore ça !Assez étonnamment, le personnage de Paul m'agace au plus haut point : il donne l'impression de vouloir tout contrôler dans la vie d'Alice, comme si elle n'était pas capable de faire ses choix par elle-même. C'est quelque chose que je ne supporte pas. Sans être pour autant un macho, je trouve qu'il n'est pas très ouvert... C'est certain que si il existait vraiment, on ne serait pas ami !Par contre Alice, j'en ferais bien mon amie. Elle donne le sentiment d'être fragile mais en fait elle sait être forte quand il le faut, elle sait pardonner ce qui n'est pas donné à tout le monde. Le personnage fait assez cliché avec toute cette gentillesse, mais on la suit avec beaucoup de plaisir.J'ai beaucoup apprécié retrouver Ann Brashares dans ce livre, même si il ne ressemble pas du tout à Quatre filles et un jean. On retrouve bien son style, mais l'humour y est plus absent et c'est préférable avec ce qui arrive dedans. Ici, son style m'évoque assez les aventures de Tibby dans le premier tome de Quatre filles et un jean...

MademoiselleLuna
12/06/12
 

Une histoire triangulaire d'amour, d'amitié. Il aborde les premières fois, premiers émois mais aussi le dur passage de l'âge enfant à l'âge adulte. Le tout sur fond de vacances.

Cyan
14/03/11
 

"Alice attendait Paul sur le quai. Il avait laissé un message inaudible sur le répondeur, pour prévenir qu'il arriverait par le ferry de l'après-midi. C'était tout lui. Il ne pouvait pas préciser s'il prenait celui de 13 h 20 ou celui de 15 h 55. Elle était là depuis une éternité, plantée devant le panneau des horaires, à essayer de deviner ses intentions.En se maudissant intérieurement, Alice s'était postée sur le ponton dès 13 h 20, sachant pertinemment qu'il ne serait pas à bord du premier bateau. Elle avait vaguement regardé défiler les visages des passagers qui en descendaient, en se répétant que, de toute façon, elle était venue pour rien. Elle s'était assise sur un banc un peu à l'écart, pieds nus, son livre sur les genoux, pour éviter d'avoir à entrer en contact avec quiconque. En pensée, elle le détrompait : «Je sais que tu n'es pas dans ce bateau, Paul ! Ne va pas t'imaginer que je me fais des idées.» Mais même là, sous son contrôle, il restait taquin et imprévisible.Avant l'arrivée du ferry de 15 h 55, elle étala du baume sur ses lèvres et se brossa les cheveux. Le suivant était à 18 h 10, ce que Paul aurait raisonnablement appelé «le soir». À moins qu'il n'ait raté le «ferry de l'après-midi», comme il disait, ce qui était fort possible."Une histoire d'amour et de tragédie, qui nous plongera dans l'histoire jusqu'au bout. L'auteur mélange très bien, l'amour et la tragédie et cela fait un roman éblouissant, qui nous plonge dans la vie de ces trois jeunes adultes.Paul est un personnage qui apporte quelque chose de plus dans le roman, et je pense que si l'auteur aurai enlevé ce personnage, l'histoire n'aurait plus aucun sens. Il ne comprend pas pourquoi Alice est parti, il lui en veut mais quand Riley lui annonce sa maladie, il est sous le choc, il sait qu'il a fait quelque chose de mal.Quant à Alice, c'est une jeune adulte amoureuse de Paul et qui tient beaucoup à sa sœur (on le voit bien à la fin du roman), elle doit tenir un lourd secret, pour sa sœur et elle le respecte, mais les conséquences sont la perte de l'amour de Paul et d'une année d'étude.Parlons maintenant de Riley, l'auteur ne nous parle moins de Riley que d'Alice et Paul, mais c'est suffisant. On arrive à savoir qu'elle est solitaire, aime la mer et surveiller les plages. ("Elle jeta un regard à sa sœur qui s'était levé, tendant le cou, les mains sur les hanches, dans sa pause de sauveteuse en état d'alerte") Elle cache presque jusqu'à la fin sa maladie à Paul, car elle ne voulait pas qu'on se fasse du souci pour elle. Une jeune fille courageuse qui essaye de vivre avec sa maladie, comme si elle n'était pas là.La fin du roman est très triste, car on apprend une tragédie, qu'on connaissait plus ou moins, une fin triste et heureuse, car il y a aussi une bonne chose qui arrive, auquel je ne m'attendais pas du tout (mais je ne vous direz aucunement cette tragédie)...L'illustration de couverture, donne envie de lire ce roman et on sait que ça va être un roman d'amour.C'est vrai que le début du roman est un peu lent, mais après on se plonge dans le roman et on ne peut plus en sortir.Un roman que je conseille vivement, pour les adultes et les adolescents, bonne lecture ! Joana

joana
25/11/10
 

Comment décrire ce que je pense de ce roman ? D'un côté, j'ai une certaine déception puisque je m'attendais à une émouvante et belle histoire d'amour entre Alice et Paul, mais qui se révélait finalement être beaucoup plus un amour physique qu'autre chose, d'après ma perception. Et de l'autre côté, j'ai beaucoup appriécé l'écriture poignante d'Ann Brashares qui nous plonge avec une grande facilité dans la vie de trois amis d'enfance qui doivent faire face à la vie d'adulte et de tous ses tracas. Malgré la conclusion qui est à la fois dramatique et heureuse, ce roman ne m'a pas singulièrement touchée et c'est ce que regrette de ma lecture. Cependant, il n'en reste pas moins un bon livre à découvrir. Mes mots, un jour, s'envoleront hors de ma plume etvoyageront au gré de mes oeuvres...

Shana6
09/11/10
 

Format

  • Hauteur : 21.60 cm
  • Largeur : 14.20 cm
  • Poids : 0.47 kg
  • Langage original : ANGLAIS (ETATS-UNIS)

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition

Dans la même catégorie