Tous les garcons et les filles

LAMBERT JEROME

livre tous les garcons et les filles
EDITEUR : ECOLE DES LOISIRS
DATE DE PARUTION : 01/03/03
LES NOTES :

à partir de
9,20 €

SYNOPSIS :

C'est la rentrée et julien devine tout de suite que quelque chose cloche dans ce nouveau lycée. Pourtant, la classe de seconde d est une classe comme les autres, avec des crâneurs, des premiers de la classe, des filles aux agendas de star et des paresseux collés au radiateur. Non, ce qui cloche, c'est julien. il se sent à la fois si loin et si différent des autres garçons. il n'aime pas leurs blagues sur les filles, il ne s'intéresse pas au foot et déteste les jeux vidéo. il fait tout de même des efforts pour s'intégrer. Il suffit d'ailleurs
de quelques vannes à la récré, et le voilà adopté. Ouf ! avec clément, c'est différent. dès le premier jour, julien décide que ce garçon calme et silencieux assis en classe devant lui, avec sa grande nuque et son col de chemise impeccable, sera son meilleur ami. un ami dont il se surprend à écrire le nom en tout petit sur ses classeurs, un ami qu'il a parfois envie d'embrasser sur la bouche, un ami dont il est. Amoureux. Mais à seize ans, comment oser aimer un autre garçon ? comment se l'avouer et surtout l'avouer aux autres ?.
4 personnes en parlent

Ce livre c’est un vrai doudou. Dans le genre marshmallow, c’est tout doux, et ça fait du bien. Une histoire toute mignonne sur Julien qui trouve Clément vraiment génial et qui veut absolument devenir son meilleur ami, même si meilleur ami il ne sait pas comment on fait pour le devenir. Entre échanges de regards un peu trop longs et Julien qui se met à griffonner le prénom de Clément, on sent que quelque chose naît entre eux et c’est tout doux, tout chou, absolument pas prise de tête. C’est juste une histoire d’amour comme on en voit pleins partout, entre des adolescents, sauf qu’il s’agit de deux garçons. J’aimerais tellement plus d’histoire comme ça, rafraîchissante et pas forcément hétéro. Je l’ai dévoré, il est super court, il est adorable, très bien écrit. J’ai aimé me plonger dans la tête de Julien, sa façon de se sentir à côté de la plaque, ça m’a rappelé mon adolescence, quand je comprenais rien aux gens de mon âge et que j’essayais comme lui de me faire accepter. D’enfiler une peau qui n’était pas la mienne. J’aurais vraiment voulu que ce soit plus long, parce que c’était tellement mignon, que j’avais envie que ça dure, d’en voir un peu plus. J’ai beaucoup aimé la relation de Julien et ses parents également. C’est vraiment un livre simple, ça peut paraître presque un peu trop survolé sur certaines choses, mais en fait et bien moi ça m’a pas gêné. Des fois ça suffit de simplement entrer pendant quelques temps dans la tête de quelqu’un et de ne pas avoir droit à tous les détails, de lui laisser une part d’intimité, de mystère, de pas tout savoir.Je ne sais pas exactement comment expliquer, mais ce n’est pas un livre avec des choses difficiles à affronter, Julien doit juste faire face à son adolescence, au lycée et à la découverte de l’amour, ça ne semble pas grand chose, mais finalement ça parle. Je pense qu’un ado qui lirait ce livre pourrait très bien s’y retrouver, que ça peut aussi montrer qu’il y a plusieurs formes d’amour, moi ça m’a parlé (et je suis plus une ado, enfin je crois). Je pense qu’on devrait mettre ce livre dans beaucoup de mains adolescentes.En tout cas, ça fait du bien ces petites lectures, et ça me donne envie d’en découvrir d’autres. Alors si jamais vous en connaissez… N’hésitez pas à me donner des titres. (Mon répertoire d’histoire LGBT commence à devenir vraiment vraiment vide :()

lasurvolte
19/06/15
 

Julien entre en Seconde, le nez fixé sur le bout de ses chaussures. Il n’est pas très à l’aise dans ce nouveau lycée, plutôt l’impression de « tout recommencer à zéro » comme à l’entrée en sixième. Dans la classe, il y a les cow-boys, les filles aux agendas colorés, les profs qui se ressemblent. Et puis il y a Clément, ce garçon assis devant lui le premier jour. Un ami potentiel ?Julien petit à petit se lie avec un groupe, il partage avec les autres des rendez-vous au café le vendredi et à peine des conversations, trop occupé à plonger son regard dans celui de Clément. Et aux questions si classiques de ses parents, qu’est-ce qu’il peut bien répondre ? Leur parler de Clément… non sûrement pas !Plus qu’un simple roman sur l’homosexualité, la naissance du sentiment amoureux et la difficulté d’exprimer son amour, Tous les garçons et les filles évoque plus largement l’adolescence, le passage au lycée, cette période du « presque adulte », l’intégration au groupe, l’affirmation d’une identité au sens large, les goûts qui s’affirment, la relation aux parents. Un livre court mais riche, traité avec une belle sensibilité.

Lencreuse
31/05/11
 

- J'ai adoré lire ce livre, tout simplement. Je l'ai lu lorsque j'étais plus jeune et je l'ai relu aujourd'hui, par simple envie. Le roman étant court, il se lit très vite (45 minutes et c'est fini). C'est un roman écrit pour les adolescents, mais je trouve qu'il se laisse lire même par les adultes. C'est le genre d'histoire où l'on a un petit sourire accroché aux lèvres jusqu'au dernier mot. Je pense que chacun peut retrouver une petite part de soi dans ce roman, bien qu'il traite en grande partie de l'homosexualité, il aborde davantage le passage de l'adolescence et le sentiment d'être différent des autres. C'est frais, c'est léger. J'adore.- On s'attache très vite à Julien, on l'accompagne dans ses doutes, ses émotions, ses convictions... Mon coup de cœur va à Clément... Simplement.- J'ai particulièrement apprécié le style d'écriture de l'auteur qui adopte le ton d'un adolescent, et les tournures de phrases sont belles, l'humour, parfois noir, accompagne et ponctue le récit. Vraiment plaisant à lire.C'est un coup de cœur que j'ai redécouvert et que j'adore.

Eden1487
25/08/10
 

Julien a quinze ans. C'est le premier jour de la rentrée au lycée. Un nouveau pas dans la vie du garçon assez circonspect. "J'ai tout de suite vu que quelque chose clochait dans ce lycée." sont ses premiers mots. En effet, sa classe est banale, des cow-boys, des premiers de la classe, des filles qui gloussent.. à l'exception du nouveau, Clément. Aussitôt, Julien souhaite devenir son meilleur ami car il se sent mystérieusement attiré par lui, il ne comprend pas. D'autres vont mettre les mots sur ce sentiment troublant, "homosexuel". Jeté salement, tel un reproche, Julien refuse de se contenter à cette classification. Progressivement il va se rendre compte qu'il est amoureux, que son histoire n'est pas ordinaire, mais il ne veut pas en entendre parler, ni en parler clairement. Et c'est toute cette complexité que tente d'approcher Jérôme Lambert, jeune écrivain talentueux. Pour ceux qui suivent, il a publié un premier roman "La mémoire neuve" chez l'Olivier. Dans "Tous les garçons et les filles", Jérôme Lambert emploie le mode narratif de la première personne. C'est la personne de Julien qui se dévoile, se confesse, avoue sa perplexité et sa troublante attirance pour le même sexe. Ce roman dévoile aussi les tourments d'un jeune adolescent d'ordre plus général : son entrée au lycée, comment se faire accepter par un groupe, adhérer aux codes et comment être en harmonie avec soi-même. Pas facile pour Julien qui n'aime pas les blagues vaseuses, les baignades en mer ou les voyages scolaires. Pleinement conscient de sa différence, il va tenter de démêler les liens embrouillés de son esprit : trop de ménage dans sa chambre, des insomnies et un zèle audacieux en allemand.. bref, Julien tente d'être bien dans ses baskets. A presque seize ans, ce n'est pas gagné."Tous les garçons et les filles" est un très bon roman, hélas trop court. Jérôme Lambert confirme son talent d'écrivain : plume en finesse et en légèreté. Un très bon moment de lecture !

Clarabel
23/02/09
 

Format

  • Hauteur : 19.00 cm
  • Largeur : 12.50 cm
  • Poids : 0.14 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition

Dans la même catégorie