Toute la nuit

FOREST, PHILIPPE

EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 01/03/99
LES NOTES :

à partir de
7,49 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Quand vient le temps de se dire au revoir restent les mots-talismans. ´R l'un ou ´r l'autre, Pauline murmure : Je pense ´r toi toute la nuit ! Puis, l'un ou l'autre lui répond : Moi aussi, ma chérie, je pense ´r toi toute la nuit... Et c'est vrai, la pensée ne disparaît pas quand la conscience s'est assoupie. Elle lui survit et persiste... Au moment d'éteindre la lumicre, il s'agit de se promettre encore
qu'il n'existera pas de forme d'oubli ou puisse s'effacer la présence de qui l'on a vraiment aimé. Je pense ´r toi toute la nuit signifie : la nuit n'est rien de plus que l'un des moments de ma pensée ou je te prends (ne crains rien) avec moi. Et si elle dit : Je pense ´r toi toute la nuit, j'entends : Aie confiance, aie confiance, aucune nuit n'aura jamais raison de la pensée ou tu vis avec moi.
1 personne en parle

Le thème du deuil est récurrent dans l’oeuvre de Philippe Forest mais on relèvera trois livres qui sont uniquement dédiés à l’évocation de la perte de son enfant : L’enfant éternel (paru en 1997) ; Toute la nuit (1999) et Tous les enfants sauf un (2007). Le premier prend la forme d’un roman et le dernier celui d’un essai. Toute la nuit pourrait être qualifié d’hybride : après avoir parlé de sa fille de façon romancée, Philippe Forest a souhaité présenter les faits tels qu’ils se sont vraiment déroulés, d’une façon plus brute et objective. Entre L’enfant éternel et Toute la nuit, deux années se sont écoulées et on sent que l’écrivain est dans une autre phase. Sa peine reste vive mais s’est légèrement décantée ce qui lui permet de porter un autre regard sur le drame de sa vie.Même si l’on retrouve dans ce livre le style extrêmement brillant de Philippe Forest, il m’a moins séduit que les autres. J’ai été bouleversé par L’enfant éternel et passionné par Tous les enfants sauf un mais Toute la nuit me semble un peu à part et n’apporte pas de réelle plus-value par rapport deux autres. Son intérêt m’apparaît résider davantage du côté de l’auteur qui souhaite apporter un autre éclairage après L’enfant éternel tout en justifiant son besoin d’écrire. "Je pressentais que le livre, lorsqu’il serait publié, serait reçu comme un insupportable récit d’horreur. Mais pour moi, il s’agissait en vérité de tout autre chose. Disons : un roman d’amour dont l’héroïne était une petite fille de quatre ans." Même si j’ai été moins charmé par ce livre, j’ai tout de même été très touché par certains passages que je vous livre ci-dessous. Incontestablement, Philippe Forest est une valeur sûre de la littérature française contemporaine et il n’y a rien à redire sur son style et sur l’intelligence de ses propos. Cependant, si vous ne l’avez encore jamais lu je vous invite plutôt à commencer par L’enfant éternel ou par Le chat de Schrödinger, dans un autre registre. Culturez-vous

Artsouilleurs
05/06/13
 

Format

  • Hauteur : 20.50 cm
  • Largeur : 14.00 cm
  • Poids : 0.32 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition