Treize petites enveloppes bleues

JOHNSON, MAUREEN

livre treize petites enveloppes bleues
EDITEUR : GALLIMARD-JEUNESSE
DATE DE PARUTION : 25/01/07
LES NOTES : Laissez une critique sur ce livre
à partir de
13,50 €

SYNOPSIS :

Alors que Ginny a récemment appris la mort de sa tante Peg, partie sans laisser d'adresse deux ans auparavant, elle reçoit une lettre de la défunte. Celle-ci lui demande de remplir un sac à dos, de renoncer à tout équipement électronique et de prendre un aller simple pour Londres tout en passant par New-York récupérer un colis. Elle y trouve douze enveloppes bleues numérotées de deux à treize.
Chacune d'elle lui donne un certain nombre de consignes. De Londres à Athènes en passant par Rome, Paris, Amsterdam... Ginny suit consciencieusement les consignes de Tante Peg. Cet étonnant voyage lui fera rencontrer un nouvel oncle, un jeune artiste, un jeune italien un peu trop entreprenant, une famille de touristes dont la fille a une petite amie, une bande de jeunes visitant l'Europe...
12 personnes en parlent
Treize petites enveloppes bleues est un roman traitant du deuil, le tout enveloppé dans une comédie tendre et émouvante. Ginny vient de perdre sa tante, Peg. Cette dernière, « un peu folle » d’après l’adolescente, lui laisse un drôle d’héritage : treize petites enveloppes bleues qui la guideront vers un mystérieux voyage à travers l’Europe. De Londres à Amsterdam, en passant, entre autre, par la Grèce, l’adolescente va vivre bien des aventures ! Livrée à elle-même, sans guides de voyage, sans dictionnaire linguistique, sans appareils technologiques (téléphone, ordinateur…), Ginny va devoir marcher dans les pas de sa tante. Cette course au trésor la forcera à se dépasser et à donner le meilleur d’elle-même. En suivant les directives laissées par chaque enveloppe (qu’elle devra, bien sûr, ouvrir au fur et à mesure), l’adolescente réalise un voyage qui tient lieu d’hommage à sa tante disparue. Treize petites enveloppes bleues est un de ces romans que l’on lit quand on a envie de voyager. Certes, c’est très caricatural et pourtant, on y croirait presque, aux parisiens râleurs et leur baguette de pain, aux anglais et leur cheveux roux, aux italiens dragueurs qui roulent en Vespa. Maureen Johnson va directement chercher les détails qui parleront à ceux qui n’ont pas eu la chance de visiter ces pays. Il suffit de fermer les yeux et imaginer pour vivre alors un magnifique voyage avec Ginny. On se met sans peine dans la peau de cette adolescente timide et réservée. J’ai aimé sa simplicité, qu’elle ne comprenne pas toujours ce que sa tante attend d’elle. On la sent souvent perdue, et pourtant elle se dépasse toujours pour faire ce que la lettre lui dit de faire. Malgré une histoire très fantasque, j’ai trouvé que Ginny était un personnage plausible : cette adolescente pourrait être n’importe qui ! Si treize petites enveloppes bleues est une voyage initiatique, c’est également une invitation aux rencontres. Peg incite sa nièce à s’ouvrir aux autres, soit en rencontrant des personnes qu’elle a elle-même rencontré, ou alors en la défiant de parler à des inconnus : « soit la mystérieuse bienfaitrice d’un artiste », « invite un garçon à manger un gâteau ». Malgré les instructions de sa tante, Ginny saura rester fidèle à elle-même, une adolescente qui a les pieds sur terre, peut-être un peu moins timide. Maureen Johnson nous livre ici une jolie histoire. Il faut ouvrir grand les yeux et voir la beauté du monde qui nous entoure, s’ouvrir aux autres : on a plein de choses à apprendre d’eux ! Treize petites enveloppes bleues est donc un roman à découvrir sans tarder. Il vous fera voyager en cette période automnale !
Pascaline Mlle

Ginny est une ado américaine. sa tante adorée vient de décéder loin d'elle en Europe. Elle découvre un jour un message de Tante Peg lui fixant des règles pour un voyage sur ses traces.C'est ainsi que Ginny récupère dans un restaurant de New York 13 petites enveloppes bleues numérotées contenant chacune une mission qu'elle doit remplir avant d'ouvrir la suivante.Elle part alors seule pour l'Europe avec pour seul bagage un sac à dos, sans argent et avec l'interdiction d'utiliser un portable, Internet ou même un appareil photo.Ce voyage initiatique est une merveille. Il m'a fait rêver, m'a donné envie de voyager et de reconsidérer mon échelle de valeurs. Qu'est-ce qui est vraiment important dans la vie ? Médiathèques du Mélantois

J'ai passé un très bon moment en compagnie de ce livre!Je connaissais déjà Maureen Johnson grâce à Suite Scarlett (que j'avais beaucoup aimé) et la lecture de 13 petites enveloppes bleue me confirme tout le bien que je pensais d'elle.13 petites enveloppes bleues nous entraine à la suite de Ginny dans un voyage dont la jeune fille ne reviendra sûrement pas la même. D'ailleurs comment ne pas changer après avoir parcouru des milliers de kilomètres, être allez dans des pays dont on ne parle pas la langue, avec seulement un sac à dos, des instructions pas toujours claires et l'interdiction de donner de ses nouvelles si ce n'est que pas lettre ou carte postale?A 17 ans, la jeune fille, pour accéder à la dernière requête de sa tante décédée, s'embarque pour un voyage en Europe sur les pas de cette dernière sans s'imaginer l'aventure qu'elle va vivre. Elle va découvrir un peu de sa tante mais beaucoup d'elle même, tomber amoureuse, se faire de nouveaux mais surtout grandir et se dépasser en faisant des choses dont elle ne s'imaginait pas capable. Bien que découragée par de nombreux obstacles elle ne se décourage pas et va de l'avant juste pour, d'une certaine manière, honorer la mémoire de cette tante qu'elle adorait.On prend plaisir à faire se voyage avec Ginny (malgré le fait de parfois se dire que sa tante mériterait des claques pour tout ce qu'elle fait subir à sa pauvre nièce). Le style de Maureen Johnson est vraiment très agréable à lire et il y a pas mal d'humour. Au final la lecture est fluide et il ne faudra que quelques heures pour dévorer ce petit bijou de la littérature jeunesse. Et puis il faut le dire, une fois commencé, on n'a qu'une envie, savoir comment tout cela va se terminer et surtout connaître le contenu de la dernière lettre. Rapidement on se prend au jeu, et les révélations inattendues ne font que susciter l'intérêt.On referme le livre avec l'envie de faire son sac et de comme Ginny partir à l'aventure (les contraintes qu'elle avait en mois bien sûr ;) )

Liana
26/05/11
 

Ce roman initiatique m'a laissée un petit peu sur ma faim. J'ai eu l'impression que l'héroine Genny vivait de manière trop désincarnée toutes les choses folles qui lui arrivent pendant son voyage.Heureusement, le récit est rythmé de nombreuses petites anecdotes agrémentant la lecture (même si elles viennent parfois renforcer les clichés) et je trouve que le regard de l'auteur est plutôt lucide sur la jeunesse européenne. Simplement, je pense que la réflexion aurait pu être plus poussée sur le voyage. Mais il faut le dire quand-même, j'ai passé un très bon moment de lecture !

Ginny, une fille très posée vient d'apprendre la mort de sa tante Peg atteinte d'un cancer. Elle ne s'attendait pas qu'un jour, elle recevrait un paquet contenant treize lettres avec chacune, une destination différente en Europe mais elle devra respecter plusieurs règles très importante fixé par sa Tante. Ginny va passer par Londres, la France et plein d'autre pays différents en ayant, qu'un seul sac à dos, aucune source d'argent et ni d'objet électronique. Elle rencontrera des personnes surprenantes, bizarres et attachantes pendant le cours de son voyage. C'est un livre très agréable car il nous fait voyager dans toute sorte d'endroit. Pour des personnes n'ayant jamais quitter leur pays, c'est très intéressant. Ensuite, par moment, je m'ennuyais un peu car il n'y avait pas de rebondissement ou peut être que Maureen Johnson décrivait trop les actions mais c'est un livre que j'ai pris plaisir à lire, qui nous montre une vie sans obligation et je suis très contente de mettre arrêter dessus.

Flourine
03/01/14
 

Ginny reçoit une bien drôle de lettre provenant de sa tante décédée quelques semaines plus tôt. Une lettre qui va la conduire à traverser l'Europe avec pour seul bagage un sac à dos et quatre règles à suivre scrupuleusement. Au fil de son périple, Ginny va découvrir un peu mieux cette tante disparu deux ans plus tôt dans laisser de mots. Un voyage initiatique qui va lui permettre de faire de belles rencontres. Je crois que je suis définitivement trop vieille pour ce genre de lecture. J'avais pourtant bien accrochée avec Les Ombres de la ville mais là pas moyen. Pourtant, le résumé m'a tout de suite emballée mais j'ai trouvé que très vite il ne tient pas ses promesses et que cette balade aux quatre coins de l'Europe est un peu trop facile. Tant pis pour moi, sniff!!!!

Nesss
07/11/12
 

"13 Petites enveloppes bleues" évoque le périple de Ginny, une jeune américaine. A la mort de sa tante Peg, la jeune fille reçoit 13 lettres à ouvrir dans un ordre précis. Peg invite sa filleule à suivre ses traces dans plusieurs capitales européennes. Elle souhaite faire découvrir à Ginny des monuments ou des personnes qui l'ont marquée. Peg joint à ses lettres toutes les recommandations et de l'argent pour que Vinny puisse mener à bien cette mission.J'ai tout de suite trouvé l'idée très originale. Dès les premières pages, je savais que ce livre allait me plaire (le sujet, l'atmosphère, le ton et les personnages me charmaient déjà). Johnson décrit la genèse de ce livre :"Comment est né ce livre : je savais seulement qu'il y aurait... 13 lettres. Me voilà assise pendant des semaines devant une carte géante de l'Europe, un crayon à la main, y griffonnant des notes, y traçant des flèches..."Idée originale, donc, que cette balade imposée pour une adolescente en pleine construction identitaire. A travers ce voyage initiatique, l'héroïne m'est apparue très touchante. J'ai ressenti beaucoup d'empathie pour elle et même si mon adolescence est derrière moi, je me suis imaginée à sa place plus d'une fois. Je les ai compris, elle et son attitude parfois un peu blasée : ce petit jeu lui a été dicté, il est normal qu'elle n'y adhère pas à tous les coups.Ginny sillonne donc des capitales européenne à la recherche d'endroits, de personnes ou d'objets évoqués par sa tante. J'ai totalement adhéré à ce voyage. Ce roman invite au dépaysement (Rome, Londres ou Amsterdam) pour mon plus grand bonheur.Le texte en lui-même est bien contruit : l'alternance entre les lettres de Peg et le récit des aventures de Ginny offre un bon rythme de lecture. le roman se lit rapidement et l'écriture est fraîche et fluide. le roman se clôt par des révélations assez surprenantes qui m'ont enchantée.

beroune
10/10/12
 

Un de ses rares romans qui font voyager - idéal pour les vacances, on se laisse embarquer par les aventures de cette jeune fille de 17 ans. Seule faiblesse du roman c'est le peu d'ancrage dans la réalité; on a en effet du mal à croire qu'à 17 ans elle puisse aller au gré de ses envies touristiques sans un quelconque désaccord parental.

Cyan
07/03/11
 

Treize petites enveloppes bleues, treize enveloppes qui vont nous emmener dans un voyage imprévisible et baroque à l'image de la tante Ginny. Sans m'emballer complètement, c'est avec plaisir et curiosité que j'ai suivi Ginny dans ces aventures ; avant tout ravie et pressée de découvrir de nouveaux lieux ou de retrouver certaines villes que j'ai moi-même visitée. C'est ce qui m'avait donné envie de lire ce livre : m'offrir un petit voyage en Europe sans bouger de chez moi ! J'ai aimé cette idée de partir à l'aventure sans savoir de quoi serait fait le lendemain. Malgré tout, les descriptions restent très brèves, très succinctes. J'aurais parfois aimé qu'elles soient plus développées.Ginny nous embarque dans une aventure pleine de douceur, de fraicheur, parsemée d'un brun de romantisme. On la regarde évoluer dans ce parcours initiatique ; elle quitte peu à peu son rôle de jeune fille sage et timide. Mais il est vrai que si j'ai suivi avec plaisir Ginny, c'est l'aventure plus que le personnage qui m'a intéressé. Par ailleurs, la tante Peg efface elle-même un peu notre héroïne. Personnage qui nous apparait comme loufoque, excentrique, imprévisible et créative, elle est beaucoup plus intriguante que Ginny. J'avais hâte de découvrir ce qu'elle aurait écrit dans la lettre suivante. Pour conclure, j'en retiens une histoire touchante, sans émotions hypertrophiées. Une sympathique histoire vite lue, plaisante même si elle ne laissera pas un souvenir impérissable.

Lunasirius
29/01/11
 

J'avais entendu parler de ce roman il y a un petit moment déjà, et j'ai enfin eu le temps de le lire. J'ai bien aimé, mais je dois dire que j'ai été un peu déçue. Je m'attendais à plus d'intensité dans les émotions, et je n'ai pas été emballée par Ginny, le personnage principal. J'ai bien aimé Richard, le contact de Ginny à Londres qui travaille chez Harrods, et Keith, le bel acteur, mais il m'a manqué quelque chose pour adorer ce roman original dans son principe. Par comparaison, je suis en train de lire Suite Scarlett, du même auteur, et ça n'a rien à voir : j'ai tout de suite été séduite par l'histoire, les personnages et l'humour, et je pense que mon avis sera bien meilleur sur cet autre roman ! Tant pis, la lecture était quand même bien agréable, et c'est un genre d'aventure que j'aurais bien aimé vivre ! Lili Marylène

lilimarylene
08/12/10
 

Aaah quel plaisir, quel bonheur.En ce début d’été, quoi de mieux que de voyager à travers toute l’Europe avec une jeune adolescente américaine?Voici un livre agréable, qui se lit (très vite), mais qui nous permet de nous évader.De New-York, point de départ de l’aventure, à Londres, Paris, Rome, Amsterdam, Copenhague, Corfou… l’auteur nous fait ressentir les différences entre toutes ces villes européennes. Sa plume nous permet de réellement nous immerger dans l’ambiance de ces lieux.

Lalou
18/08/10
 

Treize petites enveloppes vont changer la vie de Ginny, une adolescente américaine de dix-sept ans. Jeune fille ordinaire et plutôt timide, Ginny vient de perdre sa tante Peg, une femme fantasque et artiste, d’un cancer. Peu de temps après sa mort, Ginny découvre une lettre, lui enjoignant d’aller chercher un colis, qui contient douze autres lettres. Ginny va suivre les instructions qu’elles contiennent, ce qui la mènera à Londres, Paris, Rome, à rencontrer des gens extraordinaires, à tomber amoureuse. Au-delà de la tombe, c’est une leçon de vie qu’enseigne Tante Peg à Ginny. De prime abord, j’ai songé à « P.S i love you », pour le principe des lettres post-mortem. Mais la ressemblance s’arrête là. Ginny est une adolescente, qui me rappelle celle que j’étais à son âge. Sa vie est banale, ordinaire. Elle est timide, aime se confier à sa meilleure amie, n’ose pas trop aborder les garçons. Tout à coup, l’imprévu surgit dans sa vie. Elle va se découvrir, vivre des choses peu banales. C’est cette évolution que j’ai apprécié dans ce livre. Le thème des voyages, omniprésent, est un autre atout. L’on sent le travail de documentation de l’auteur ! Je suis parisienne, et suis déjà allée à Rome et Londres, et j’ai reconnu des endroits qu’elle évoquait, ou était d’accord avec certains de ses constats (les Romains conduisent n’importe comment, par exemple). Même si l’auteur joue sur certains clichés, on a l’impression de voyager en même temps que Ginny. Et ça, c’est un coup de maître de la part de l’auteur. On se laisse mener par l’histoire, l’on ne sait absolument pas où nous emmènera la prochaine lettre. Le style, fluide, vif et simple, est très agréable. Quelques piques humoristiques émaillent le récit pour notre plus grand plaisir. Je dois avouer que j’ai beaucoup apprécié ce roman, pour son histoire sympathique, ses personnages attachants (notamment Richard et Keith) et ses voyages.

wellreadkid
05/08/10

Format

  • Hauteur : 20.50 cm
  • Largeur : 14.00 cm
  • Poids : 0.48 kg
  • Langage original : ANGLAIS (ETATS-UNIS)
  • Traducteur : JULIE LOPEZ

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition