Tu leur diras...

BAMY, MADDLY

livre tu leur diras...
EDITEUR : FIXOT
DATE DE PARUTION : 11/05/99
LES NOTES :

à partir de
19,50 €

SYNOPSIS :

En 1971, Jacques Brel rencontrait Maddly Bamy. Dès lors, ils n'allaient plus se quitter. Atteint d'un mal incurable, Brel décide de commencer une nouvelle vie aux îles Marquises, en Polynésie. Maddly le suit dans son paradis. Elle le suivra jusqu'au bout... Ce livre est le testament que Brel souhaitait nous laisser. Fidèle à sa mémoire - cette mémoire qu'il lui demandait de recueillir, de noter, pour que rien ne s'efface et qu'il continue de nous parler -, Maddly nous laisse entendre la
voix de Jacques, et entrevoir les moments de bonheur total qu'ils ont partagé, en dépit de la maladie. De Brel, on retrouve ici tout ce qui affleurait dans ses chansons : la révolte, l'enthousiasme, la haine des casse-pieds et des vaniteux, le goût de la vie, l'amitié, les questionnements, l'écriture. On le découvre aussi navigateur, pilote d'avion, fin cuisinier, jouisseur et inquiet à la fois... Homme et monstre sacré, secret et célèbre, voici Jacques Brel tel qu'en lui-même.
1 personne en parle

"Si j'ose m'adresser à vous sous cette forme qu'est un livre, c'est pour répondre au souhait de mon compagnon-ami Jacques Brel. […] Il aurait pu vous parler un jour sans l'intermédiaire que je suis, mais vous le lui pardonnerez tout comme moi", écrit Maddly Bamy en préambule à son livre.« Faut rien regretter ... Revendique tes conneries, elles sont à toi.Et surtout, vis à fond. On vieillit bien trop vite.La sagesse, ça sera pour quand on sera dans le trou. »Jacques Brel - 1971Il y a quelques années, j’ai eu la chance et le bonheur de rencontrer, à la fête du livre de Saint-Etienne, Maddly Bamy (à défaut du grand Jacques).Une femme discrète et effacée qui a accepté de dédicacer ce livre que l’on m’avait offert à sa sortie.Sous le titre « Tu leur diras », elle a écrit « que tout l’amour est vous et qu’il est si bon à vivre… »Jacques Brel fait partie du patrimoine familial, j’ai été bercée par Mathilde, Les vieux, L’homme de la Mancha et bien d’autres …Brel le poète faisait vivre et vibrer les paroles de ses chansons … il les « habitait » … elles étaient lui comme il était elles …Dans ce livre, sa dernière compagne nous parle de la fin de sa vie, de la lutte contre la maladie, des espoirs, des désillusions, des combats, des doutes, des peurs, de leur amour, de son épuisement assorti du désir d’essayer encore et encore d’avancer, de relever des défis, du fait que:« Vieillir est plus douloureux que mourir… » …C’est à la fois pudique et profond, bien écrit sans s’apitoyer, sans se plaindre, l’amour transpire dans les pages, vibre dans les mots, dans certains de leurs dialogues qu’elle retranscrit … Il n'y a pas de voyeurisme, simplement des faits, des anecdotes, la vie tout simplement ...Un livre de toute beauté, pour l’objet livre, le contenu écrit, mais aussi pour toutes les photos (en noir et blanc) qui accompagnent le texte.Un livre à lire, à relire, à garder et à transmettre aux générations futures ...Un livre qui parle de la mort d’un de nos derniers poètes mais un livre qui est une formidable leçon de vie …Et pour conclure, je laisse la parole à Jacques Brel :"Je vous souhaite des rêves à n'en plus finiret l'envie furieuse d'en réaliser quelques uns.Je vous souhaite d'aimer ce qu'il faut aimeret d'oublier ce qu'il faut oublier.Je vous souhaite des silences.Je vous souhaite des chants d'oiseaux au réveilet des rires d'enfants.Je vous souhaite de résister à l'enlisement, à l'indifférence,aux vertus négatives de notre époque.Je vous souhaite surtout d'être vous."

Cassiopea
24/09/11
 

Format

  • Hauteur : 24.10 cm
  • Largeur : 15.40 cm
  • Poids : 0.36 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition