Typhon sur hong kong

BURDETT, JOHN

livre typhon sur hong kong
EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 11/10/07
LES NOTES :

à partir de
8,70 €

SYNOPSIS :

Dans deux mois, la Grande-Bretagne restitue Hong Kong à la Chine, et l'abandon de cet ancien îlot misérable, devenu l'une des places économiques les plus riches du monde, exacerbe la haine que se vouent ces deux puissances depuis cent cinquante ans. Alors qu'un typhon menace, une vedette rapide britannique de la police royale se rapproche dangereusement des eaux territoriales chinoises. Un sac flotte sur les eaux grises de la mer. À l'intérieur,
trois têtes imbibées d'eau. Tranchées nettes. Deux visages de Chinois et les traits d'une femme blanche. Une enquête rapide révèlera qu'ils ont été passés vivants dans un hachoir industriel. S'il n'est pas rare de trouver des Cantonais en morceaux, le meurtre d'Occidentaux reste une exception. Que savait cette femme pour avoir été ainsi torturée ? Déjà une vedette de la République populaire s'approche et réclame le sac.
1 personne en parle

La période choisie n’est tout d’abord pas anodine. A quelques mois de la passation du pouvoir au Chinois, les relations sino-britanniques sont tendues et doivent être traitées avec soin. Il est bien reflété le climat de peur qui régnait à l’époque à Hong Kong. Tout le monde pensait qu’il allait se passer une sorte de révolution une fois que la Chine serait au pouvoir.Au début du roman, l’aspect politique m’a un peu freinée dans ma lecture et j’ai eu un peu de mal à rentrer dans l’histoire. Il est vrai que tout tourne autour de la politique et on se rend compte que même si les meurtres sont le point de départ de l’histoire, c’est avant tout la base d’une intrigue politique beaucoup plus complexe.Les meurtres sont d’une violence inouïe, les soupçons se portent donc sur les mafias locales qui sévissent à Hong Kong mais aussi dans le monde entier. Le crime organisé n’est donc pas en reste et c’était assez intéressant d’avoir un aperçu de leurs activités dans le livre.A plusieurs reprises, l’inspecteur Chan est menacé d’être retiré du dossier. Ce personnage est particulier et intéressant, il est eurasien, un mélange de deux cultures avec un passé assez lourd. Je pense que ce choix n’est pas dû au hasard dans le sens ou ce personnage est représentatif de la ville elle-même qui est un mélange d’Asie et d’Occident. Je me suis très vite attachée à ce personnage, un flic droit et intelligent, traumatisé par les communistes qui ont tué sa mère quand il était plus jeune.Les autres personnages sont aussi intéressants mais je ne les ai pas trouvés attachants. La plupart ne font que passer, on a des personnes blessées par la vie, qui essayent tant bien que mal d’arriver à leur fin mais toujours de manière maladroite. Je pense par exemple aux parents de Claire, l’une des trois victimes. Ou encore Emily, une chinoise qui se retrouve au cœur d’intrigues qui la dépassent et elle se sent utilisée.Le dénouement de l’histoire a été une vraie surprise. Dans les dernières pages du roman, on finit sur une scène très très glauque qui ne donne pas envie de se promener dans les rues de Hong Kong.C’est donc un bon thriller même s’il m’a fallu un peu de temps pour rentrer dans l’histoire. L’histoire est vraiment intéressante pour le côté politique et Hong Kong est un environnement un peu exotique pour des intrigues un peu glauque.

Latetedansleslivres
20/06/13
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 10.80 cm
  • Poids : 0.23 kg
  • Langage original : ANGLAIS

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition