livre ubik
EDITEUR : 10/18
DATE DE PARUTION : 04/02/99
LES NOTES :

à partir de
7,10 €

SYNOPSIS :

"tous les thèmes de la s.-f. Semblent s'être donné rendez-vous, dans ubik, pour y être tournés, déformés, dévoilant ces questions ultimes : la télépathie, le voyage temporel ou la mort. le foisonnement de l'imagination, la richesse et la complexité de l'intrigue sont un défi au résumé cohérent du monde où évolue joe chip, monde dans lequel on saute de 1992 à 1939, où les morts vivent en état d'animation suspendue, rêvant
leurs pseudo-vies dans un univers onirique. Entre l'univers où le temps se dégrade et le monde instable des morts, ubik est le piège final des réalités, qui marque une étape définitive dans l'oeuvre de dick. c'est sans doute une de ses productions les plus achevées qui vient couronner un cycle spirituel commencé avec le maître du haut château, continué avec le dieu venu du centaure et qui culmine avec le présent roman."
7 personnes en parlent

C'est très Dickien, trop peut-être (si c'est possible) mais on se laisse facilement absorber dans ce monde des possibles. A lire pour tout fan du Maître mais pas forcément sur la plage les doigts de pieds en éventail, c'est quand même pas le plus simple...

fzilbermann
13/01/09
 

Ubik est vraiment un livre détonnant et étonnant. Quand je l'ai ouvert je ne m'attendais pas du tout à découvrir ce monde totalement étrange, mais ce fut avec beaucoup de plaisir. Ça en valait la peine ! Nous somme dans un futur qui est pour nous - lecteur d'aujourd'hui - notre passé, c'est étrange. Tout autour de nous à une saveur rétro', mais pourtant dans l'imaginaire de Dick, ces objets sont futuristes.Cela donne une saveur particulière à l'histoire et nous permet de mieux rentrer dans celle-ci. C'est vraiment très agréable.On entre totalement dans un monde qui aurait pu être le notre, mais qui ne l'est pas vraiment... Comme si on était dans un monde parallèle ou qu'on avait loupé quelque chose qui fait qu'on aurait pu se retrouver dans ce livre. C'est vraiment étonnant, mais réellement agréable. Les personnages sont vraiment très attachants, même si on ne les connait pas très bien. Ils sont très agréable à suivre mais ont, eux aussi, cette saveur si particulière qui fait qu'on ne sait plus très bien si ils appartienne au passé ou au futur.Ils ont de fortes personnalités, et ont globalement tout des super-héros - bien qu'ils n'en soient pas - , quelques doutes en plus. Ils sont vraiment très humains : on parle sans cesse de leurs sentiments, ce qui au final, n'est pas très fréquent dans les histoires de science-fiction ou a un bien moindre degré. Le plus, c'est que l'histoire est pleine de rebondissement : on ne sait pas vraiment ou cela va nous mener, mais c'est à chaque fois une sacrée surprise. Je n'ai à aucun moment été déçue par Ubik. La fin est tout simplement magistrale, c'est une très belle conclusion.

MademoiselleLuna
06/06/12
 

Ecrit par l'auteur lui même en 1974, voici le scénario de 'Ubik', absolu chef d'oeuvre, mais qui ne verra jamais le jour au cinéma et c'est bien dommage car c'est aussi bien que le roman et vraiment une grande perte pour le cinéma !

poussinet
06/04/14
 

Glen Runciter dirige une société d'anti-psis. L'objectif de ses employés, des neutraliseurs, est de s'opposer aux talents des precogs, capables de voir ce qui va se produire dans le futur, ou aux psys, qui arrivent à lire les pensées de leurs compatriotes. Tous ces talents sont utilisés par les entreprises qui dirigent le nouveau monde, dans le but de tout savoir sur leurs futurs clients. Runciter reçoit une commande importante : il doit envoyer sur la lune ses neutraliseurs les plus efficaces pour contrer une attaque d'une ampleur considérable. Mais ce voyage sur la lune sera bien plus dangereux que prévu.Voici résumé les premières pages d'Ubik. Il est difficile d'en dire plus, car l'intrigue prend des voies très diverses et parfois tortueuses. Dès les premières pages, on suit Glen Runciter dans un moratorium où il se met en contact avec sa femme décédée et en état de semi-vie. Cette position de semi-vie, où la communication avec les vivants est possible mais l'interaction avec le réel interdite, est au cœur du roman. Runciter y prend des conseils pour diriger son entreprise. Mais le message est parfois troublé par la présence d'êtres négatifs qui tentent de s'imposer, comme le petit Jory, allongé aux côtés de Mme Runciter.Le héros du roman, ou plutôt le anti-héros, est Joe Chip. C'est lui qui donne son avis sur les futurs neutraliseurs. Ici, il est consulté pour donner son avis sur Pat, une jeune surdouée. Mais Joe a des doutes : il ne sait pas si Pat est un atout ou un danger pour la société de Runciter. Chip est à l'opposé du héros qu'on imagine : il est désordonné, incapable d'avoir sur lui la monnaie pour faire fonctionner les appareils qui l'entourent. Mais il est très subtil et comprend beaucoup de choses. Néanmoins, son retour sur Terre après le voyage dans la Lune met à mal tous ses repères. Et ce sont ceux du lecteur qui sont également perturbés.A partir du retour sur Terre, le roman prend une direction très troublante, où tout est bouleversé. Le temps s'écoule à l'envers, avec un retour dans le passé. Les personnages disparaissent les uns après les autres, après une mort et une décomposition subite. Mais tout cela est-il réel ?Philip K. Dick s'amuse avec les repères du spectateur. Si on trouve dans son roman des pages dénonçant le capitalisme et la monétisation du moindre geste quotidien, c'est également un roman qui traite de questions plus métaphysiques, notamment avec l'introduction du concept de semi-vie. Si le début du roman est facilement accessible, la seconde partie est plus complexe. Constamment, je me suis demandé où les personnages se trouvaient. Même si mes repères ont été souvent remis en cause et que je n'ai certainement pas tout saisi (il me reste quelques doutes), j'ai apprécié cette plongée dans cet univers fantastique. Et cela m'a donné envie de poursuivre ma découverte de la science-fiction.

Yohan59
05/02/13
 

Un roman considéré comme l’un des 100 meilleurs du siècle. Un univers dément et visionnaire entre Kafka et Orwell. Une histoire qui recoupe tous les thèmes de la science fiction. Dans un monde où tout se paie, où la liberté, la mort, et le temps régressent, Ubik est LE produit qu’il vous faut. Mais qu’est-ce qu'Ubik ? Pour le découvrir entrez dans ce monument de la SF. Intelligent, drôle et terrifiant. En un mot : puissant. http://ericdarsan.blogspot.fr

Darsan
13/01/13
 

Notre héros s'appelle Joe Chip, il est testeur pour la compagnie de Runciter, c'est à dire qu'il détecte, soupèse et estime les contre-pouvoirs des gens que les éclaireurs lui présentent : en ces temps futurs, Runciter a fait fortune avec les "anti-psi", des gens capables de contrer les pouvoirs des précogs (de les "nullifier") par exemple. (Ou déjà de les détecter, etc.)Après une présentation colorée et assez fournie des personnages, de l'époque et de l'environnement dans lequel nous allons évoluer, nous entrons dans le vif du sujet : une bombe explose sur la lune dans le cadre d'une mission. Les suites de ce piège se déploient dans plusieurs directions, laissant le lecteur aussi désemparé et intrigué que les personnages : que se passe-t-il, comment concevoir et expliquer ces éléments temporels qui ne coïncident pas, qui est vivant et qui est mort, où sont les bons et les méchants ?...Passionnant, retors et malin, "Ubik" est brillant et nous laisse pantois devant les pouvoirs de l'imagination.

SagnesSy
13/09/12
 

Quelle claque! Ce livre… une fois commencé, il faut vraiment une TRES bonne raison pour s’en sortir!!Et dire qu’à la base je ne suis pas un public de SF… Oui, il faut quand même bien l’avouer : je n’ai jamais été follement attirée par la Science-Fiction. J’ai lu un ou deux ouvrages du style, mais sans grande conviction. Donc je partais sans apriori. Enfin… c’est faux, je partais en fait avec l’idée que ce livre était le meilleur de Philip K. Dick. Moralité : si je n’aimais pas, je risquais de ne pas aimer grand chose de lui. Et bien, au grand malheur de ma LAL, je pense que je vais me prévoir d’autres K. Dick pour les mois à venir car ce livre m’a réellement bluffée.Après une entrée sans préambule dans un monde particulièrement étrange (je vous rappelle que c’était presque mon baptême SF!) le lecteur s’habitue très vite à son nouvel environnement. Entre Précogs (qui prédisent l’avenir), télépathes (qui lisent dans les pensées), portes parlantes à ouverture payantes, expéditions sur la Lune, pouvoirs “anti-psioniques”, … le lecteur tisse très rapidement une toile très cohérente pour s’y retrouver dans un récit, certes particulièrement nébuleux (mais ceci est encore un autre point positif, une excellente gestion du suspens)....

Lalou
03/11/10
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 10.90 cm
  • Poids : 0.16 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition