livre uglies
EDITEUR : POCKET
DATE DE PARUTION : NC
LES NOTES :

à partir de
6,90 €

SYNOPSIS :

Bienvenue à New Pretty Town. Ici règnent les Pretties, des êtres parfaits. À eux les fêtes, l'oisiveté, l'insouciance. Unique obligation pour accéder à ce paradis : avoir 16 ans. À cet âge, chaque Ugly passe sous le scalpel de chirurgiens plastiques. De l'autre côté du fleuve, à Uglyville, c'est le rêve absolu. À trois mois de son opération, Tally bout d'impatience. Il
est des Uglies, cependant, que l'explication officielle ne convainc pas : sous prétexte d'évincer toute discrimination, c'est la liberté que les autorités étouffent bel et bien. Écartelée entre son désir de plaire et ses sympathies pour la rébellion balbutiante, Tally va devoir choisir... Cet ouvrage a reçu le Grand Prix de l'Imaginaire
11 personnes en parlent

Un très bon roman de science-fiction ado, avec une intrigue bien ficelée, des personnages de caractères et un style d'écriture agréable (malgré des coquilles dans la traduction...). Le roman soulève des questions éthiques autour de la beauté, à savoir: qu'est ce que la beauté physique? qu'implique une uniformisation des critères de beauté? y'a-t-il un formatage de la pensée lorsqu'on formate le corps?Bref, une série passionnante et bien rythmée!

Mokona
03/12/10
 

J'ai récemment entreprit la relecture de cette saga qui est partis mes préférées. Ce premier tome sorti en 2005 a bouleversé mon adolescence pour diverses raisons. Tout d'abord, ce livre aborde le thème particulièrement actuel de l'environnement. En effet, dans cette saga, notre civilisation est appelée ère Rouillée et précède la civilisation dans laquelle a grandi Tally, l'héroïne. Les Rouillés, nous en l'occurrence, ont abusé des énergies fossiles et détruit la nature jusqu'à provoquer une apocalypse par un virus qui provoque l'inflammation du pétrole au contact de l'air. Cette première critique de notre époque mène au premier leitmotiv du livre : la fragilité de notre époque, et la rapidité avec laquelle tout pourrai basculer. Ensuite, Uglies critique aussi la légèreté des pensées de notre temps par le biais du régime politique dans ce livre. En effet, dans ce monde, les Uglies deviennent des Pretties à 16 ans et des lors leur seul but est de s'amuser, bien à l'abri dans leur petite bulle, sans se soucier de qui dirige et de ce que font les dirigeants. Ainsi le contrôle de la société est totalement remise aux Specials qui dirigent à leur guise sans aucune résistance ou presque. Scott Winterfeld démontre par la même que s'il est plus facile de se désintéresser de la politique et de laisser aux autres le soin de diriger, c'est aussi dangereux. Ce livre interroge aussi sur l'apparence physique. En effet, dans ce monde la normalité est devenu une beauté subjugante mais parfaitement banale, sans moyens de distinguer les Pretties. L'uniformité est-elle la vraie beauté ou celle-ci réside-t'elle dans l'originalité ? Lorsque les enfants ont moins de 16 ans, ils s'appellent par des surnoms blessants sur leur physique, se comparent aux Pretties, comme si seul comptait la vitrine parfaite servie par New-Prettytown et que l'originalité était un défaut qu'il fallait corriger par une opération à 16 ans.C'est aussi une formidable leçon de vie, sur les relations humaines et sociales sur ce que l'Homme peur réaliser lorsqu'il le désire réellement. De belles amitiés et de belle romances se profilent ...En conclusion, cette saga palpitante est particulièrement actuelle et je la recommande à tout le monde car elle m'à bouleversée et reste un savant mélange de réflexion de romance et d'action qui en font une de mes sagas favorites ! Les Chroniques de la Plume à papote

Plumeapapote
03/01/16
 

Ce premier tome a mis du temps a démarré, je l'ai trouvé un peu lent au début. Une fois que les aventures de Tally ont commencé, ce livre devient passionnant. On entre dans un monde où seule l'apparence et la popularité compte. Ce livre m'a fait réfléchir sur ce que deviendrai le monde si on poussait l'apparence au premier rang devant tout le reste.

Larepubliquedeslivres
03/07/14
 

Soyons franc, je n'ai lu ce titre que parce qu'il me fallait un gros mot pour le challenge ! Parce que ce n'est pas vraiment ma tasse de thé, ce type d'histoire.J'ai mis plus de 8 jours à le lire, c'est dire combien j'étais attirée !Maintenant, ce n'est que MON ressenti et je peux comprendre que les jeunes aiment.Autant j'ai aimé Hunger Games, autant cette histoire de gamine qui, pour pouvoir se faire opérer et devenir jolie (c'est ce que veut dire «pretty» en anglais), doit trahir sa meilleure amie d'il y a 2 semaines et donc trahir tout un groupe de jeunes fuyant la fameuse opération en question et voulant rester «moches» («ugly», quoi). Accrobiblio

un flyer
24/12/13

Deux siècles se sont écoulés depuis que nous avons complètement bousillé la Terre, et les hommes ont concocté un nouveau modèle de société : désormais, à 16 ans, tout le monde subit une opération et devient "pretty", selon des normes précises. Tout le monde ? Non, un petit village se bat contre l'envahisseur, ou plus sérieusement, une résistance s'est organisée dans l'ombre. Tally, notre héroïne, que nous rencontrons quelques semaines avant ses seize ans, va tout apprendre su sujet de "La Fumée", et nous faire vivre quelques heures palpitantes...Une très bonne série jeunesse (ado) qui nous raconte une sacrée histoire de SF tambour battant. Sylvie Sagnes

SagnesSy
21/12/12
 

J'ai connu ce livre car ma cousine me l'avait vivement conseillé, mais j'ai été un peu déçue, donc je l'avais laissé de côté. J'ai repris la lecture grâce à une lecture commune organisée sur le site de livraddict par Gr3nouille2010, et je reste un peu déçue malgré cette deuxième lecture. Je m'attendais à plus de suspens, plus de mise en haleine, et moins de dents de scie.J'ai eu beaucoup de mal à entrer dans l'histoire, car il y a beaucoup d'oscillations entre la narration à la première et à la troisième personne. J'étais donc un peu perdue, et il m'a fallu beaucoup de concentration pour comprendre comment l'histoire était écrite, qui parlait...J'ai trouvé l'histoire intéressante, mais j'aurais aimé avoir plus de détails sur, par exemple, l'amitié qui unit Perris et Tally. Perris subit l'intervention trop tôt dans le livre pour qu'on ait le temps de réellement comprendre cette amitié. L'histoire a énormément de creux (selon moi), et je n'avais pas le suspens que j'attendais, je n'ai donc pas eu de difficultés à poser ce livre quand il le fallait.Certains passages m'ont semblé long, par exemple, les interminables balades en planche (trop détaillées à chaque fois), et les excursions de l'autre côté du fleuve. A contrario, certains passages m'ont parus trop courts, comme l'arrivée des Specials Circumstances à "la fumée", où le suspens était à son comble (toujours selon mon avis).En ce qui concerne l'univers futuriste, l'univers de la beauté, l'univers du monde "parfait", j'ai beaucoup adhéré. L'auteur a su mettre les détails dont j'avais besoin, notamment sur les rebelles, "la fumée", ou encore sur la rencontre et l'histoire entre Tally et David. Les détails sur l'intervention que subissent les Uglies étaient les bienvenus, et ont rendus l'histoire plus intrigante pour moi. De même que pour l'amitié entre Tally, Shay et David, j'ai apprécié la rencontre avec Az et Maddy, qui a su me garder en haleine, tout comme le moment où Taly doit choisir entre rester Uglies ou devenir Pretties.On ne peut pas dire que j'ai adoré ce livre, on ne peut pas dire que je l'ai destésté non plus. Beaucoup de suspens qui retombe trop vite, j'attends donc de lire la suite de cette série pour réellement me prononcer. http://lylalibocou.blogspot.com/

lyla59
24/10/12
 

Le thème me plaisait déjà beaucoup et le résumé est plutôt alléchant.La beauté,l'apparence,la chirurgie esthétique sont des sujets très actuels.Tally s'apprête à avoir 16 ans et est convaincu que l'Opération changera sa vie.Elle rêve depuis toute petite de devenir "Pretty" et ne supporte plus le reflet que lui renvoie son miroir.La première partie montre le profond endoctrinement de Tally.Elle ne voit aucun mal à subir l'Operation et ne peut s'imagnier rester "Ugly" toute sa vie.Ses arguments nous font réfléchir sur notre société où nous jugeons trop hâtivement les autres à cause de leurs apparences.Outre la question de la beauté,celle de l'écologie est très souvent abordée.En effet l'héroïne de ce livre vit dans une cité idéale,où la guerre,le gaspillage,la pollution,le racisme n'existent plus.Mais l'auteur va nous faire découvrir le revers de la médaille...Au début j'ai eu du mal à m'habituer à cet univers futuriste.Je ne m'y attendais pas du tout.Maintenant je rêve de monter sur une planche magnétique.Dans la deuxième partie,il est question d'amitié et de trahison.Tally devra choisir entre rester moche toute sa vie ou trahir son amie Shay.Une histoire d'amour sera également au rendez-vous....Mais je n'en dit pas plus :)La troisième et dernière partie est peut-être la plus mouvementée avec des rebondissements jusqu'à la dernière page....On n'a pas le temps de s'ennuyer.Les chapitres sont très courts,ce que j'apprécie beaucoup.Ce roman nous fait réfléchir,on y trouve de l'amour,de l'amitié et de l'action qui nous tient en haleine jusqu'à la dernière ligne.J'ai vraiment hâte de lire la suite des aventures de Tally!!Par contre je trouve que certains passages n'étaient pas assez détaillés en particulier la description des paysages.J'ai eu du mal à m'imaginer certains lieux.Mais c'est peut-être un problème de traduction...En conclusion:J'ai beaucoup aimé ce livre où j'ai retrouvé tout les ingrédients d'un bon roman jeunesse:de l'action,de l'amour de l'amitié,des questions....J'attends avec impatience de lire la suite!

Amethyst
28/06/10

Roman de science-fiction, qui invite à la réflexion sur la beauté ! Un thème d'actualité (notamment en été !) qui parlera sans doute aux adolescentes. Mais également une réflexion sur l'écologie, et ce que les hommes font subir à la planète, sur la justice et l'injustice... avec tout ce qu'il faut de rebondissements. Une bonne lecture jeunesse, au terme de laquelle on a forcément envie d'enchaîner sur le tome 2.

cc59
17/06/10

Voilà un livre que je n'aurais pas acheté spontanément mais sur lequel je suis tombée lors d'un troc. Je me suis donc laissée tenter.Je n'avais pas d'à priori sur le sujet, sachant juste que c'était un roman pour "jeunes adultes" (que ce terme m'amuse) et il est vrai que je n'en attendais pas grand chose.Et pourtant, après un début un peu léger à mon goût, j'ai fini par apprécier ma lecture et l'originalité du sujet.Après les 50 premières pages, on commence à s'attacher à Tally et à voir que derrière le sujet léger, il y a un vrai questionnement sur la beauté et sur ce qu'on est prêt à tolérer pour l'avoir.C'est donc un livre très agréable, pleins de rebondissement, qui vaut la peine d'être lu. Pour preuve, je viens de récupérer le tome 2 Pretties pour continuer à savourer la rébellion de ces jeunes face à la toute puissante Beauté.

Argantel
15/12/09
 

Comme tout livre de SF qui se respecte, le monde que nous connaissons n'existe plus. L'époque où les plus beaux obtenaient les meilleurs emplois, de meilleures notes, une meilleure vie est révolue.L'ère des anorexiques et des anti-rides s'est achevée pour laisser la place à une société manichéenne comprenant d'un côté les Uglies et d'un autre les Pretties. Dorénavant tout le monde est beau à partir de 16 ans. En attendant cet âge qui semble béni, vous n'êtes qu'un Uglies, c'est à dire rien.Une lecture qui a tout du bon livre pour ados. Un sujet passionnant impliquant des castes, de l'injustice, une dose de complot sans oublier un petite pincée d'amour. Un bon format qui tient dans la main et une couverture attractive.Au-delà de ces éléments commerciaux, Uglies propose une réflexion intéressante sur notre société conditionnée et un regard acéré sur les dérives de la chirurgie esthétique. Jusqu'où sommes-nous prêts à aller pour pouvoir nous faire accepter tels que nous ne sommes pas ? Une fable écologique et d'actualité qui mériterait une écriture (ou une traduction ?) un peu plus soignée.Séduite, je me lance dans la suite avec curiosité.Extrait«- C'est vrai que la vie était tellement bien quand tout le monde était moche. Tu as oublié tes cours d'histoire ?- Ouais, ouais, je sais, récita Shay. Chacun jugeait les autres selon leurs apparences. Les plus grands décrochaient les meilleurs boulots, et les gens votaient pour des politiciens uniquement parce qu'ils étaient un peu moins moches que les autres. Blablabla.- Et les gens s'entretuaient pour de simples questions de couleur de peau. Alors, qu'est-ce que ça peut faire si tout le monde se ressemble ? C'est la seule manière de rendre les gens égaux.- Il ne vaudrait mieux pas les rendre plus malins ? »

Theoma
01/12/09
 

Des mots simples, des phrases courtes : l'écriture de Westerfeld ne s'embarrasse pas de fioritures. Il vise l'efficacité directe au service de la narration. Mais l'aventure n'exclut pas la réflexion, et ce roman jeunesse d'anticipation aborde de manière ludique des sujets de société et réussit, très agréablement, une belle critique d'une société qui place la beauté avant le libre-arbitre.Dans cette société, les enfants sont élevés dans l'attente impatiente du jour de leurs 16 ans, jour où ils subissent l'opération chirurgicale qui leur permet de quitter le monde des "Uglies" pour intégrer la caste des "Pretties". L'opération leur permet ainsi de devenir des êtres nouveaux correspondant aux canons en vigueur de la "beauté parfaite" (laquelle est donc toujours presque identique). Cette opération qui les rend beaux est le rite de passage ultime, symbole d'une nouvelle intégration à la société de perfection. Ainsi après l'opération ils quittent leurs dortoirs pour entamer, de l'autre côté de la rivière, une vie de fête et d'insouciance qui les fait trépigner d'envie.Tally attend ses 16 ans avec la même impatience que les autres, jusqu'à ce qu’elle rencontre Shay, jeune fille de son âge, qui lui révèle l'existence d'un mystérieux groupe de rebelles qui refusent l'opération et vivent en marge de la société. Et Shay choisit de rejoindre les rebelles avant d'avoir été opérée. Les autorités contraignent alors Tally à partir en quête de Shay et des rebelles, sous peine de se voir refuser elle-même l'opération. Mais ce qu'elle découvre alors ébranle ses convictions et lui ouvre de nouvelles perspectives..."Uglies" parle bien sûr en premier lieu de l'adolescence et de ses bouleversements, tant physiques qu'émotionnels, mais, bien que balisé pour des lecteurs adolescents (entre aventure et mystères, rébellion et doutes, amitié et relations amoureuses), le récit est aussi habillement dosé entre action et réflexion. Il parle du diktat de la beauté, d'image de soi, de l'impact du regard des autres, de conformité, d'individualité, de quête identitaire, de choix, de responsabilité et de liberté. Il traite aussi de questions sociétales actuelles, telles l'écologie, la surconsommation, la techno-surveillance, les dangers de l'ultraprotectionnisme et ses risques de dérives vers le totalitarisme. Sur le mode de la dystopie crédible, où l'univers fantastique est suffisamment approfondi pour dépasser son rôle de toile de fond, le récit offre une écriture militante et critique qui toutefois évite l'écueil moralisateur.Voici donc un roman jeunesse de science-fiction aussi riche en thèmes qu'en aventures, intelligent et captivant.

Kara
30/09/09
 

Format

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition