Un amour sans resistance

ROZIER, GILLES

livre un amour sans resistance
EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 09/06/05
LES NOTES :

à partir de
7,20 €

SYNOPSIS :

« Où était-il passé depuis l'Armistice ? Renvoyé dans ses foyers, prisonnier en Allemagne ? J'avais souvent rêvé de lui. Je pensais ne plus le revoir et il était là, à cette heure où j'attendais des Roulieres, au milieu du couloir de la Gestapo. » Quelque part en France, durant l'Occupation, une cave est transformée en cabinet de lecture abritant les auteurs allemands mis à l'index par les nazis. Le personnage, qui enseigne l'allemand dans une école de jeunes filles, et qui, à l'occasion, effectue des traductions pour la Gestapo, mène une vie sans histoire,
presque normale malgré la guerre. Jusqu'au jour où, dans un moment de folie frisant l'héroïsme, il aide un prisonnier juif à s'enfuir et le cache dans la cave, aux côtés des écrivains allemands bannis... À travers ce narrateur, dont le sexe demeure mystérieux, bouleversé par l'amour qu'il porte à son prisonnier, Gilles Rozier évoque dans une France sans résistance, entre passivité et làcheté, une passion nourrie d'ombre, de silence et de désirs bruts, portée par les fascinantes liaisons de deux langues antagonistes, le yiddish et l'allemand.
1 personne en parle

Contrairement aux avis des autres e-lecteurs, je n'ai pas été trop emballée par ce roman. Moi j'avoue avoir été dégoûtée : c'est surtout la focalisation du narrateur sur sa relation avec son prisonnier allemand qu'il cache dans sa cave. Moi, honnêtement, j'ai trouvé que parfois ça frôlait l'abus sexuel, le viol. Et je n'ai personnellement pas capté la nuance dans l'identité du narrateur, c'est dire si l'histoire m'a embarquée ! En fait, c'est vraiment le déballage sexuel qui m'a marquée (loin de toute pudibonderie). J'étais mal à l'aise, au bord du dégoût. J'ai eu du mal à trouver une poésie dans cette relation clandestine, à cet "amour sans résistance". Justement, sans aucune résistance ! Son réfugié ne pouvait s'opposer ou protester, il a grossièrement subi les assauts de son "bienfaiteur". Quelle gloire à la "Résistance" pouvait-il prétendre après la guerre ? Cet homme (le narrateur) ressemble plutôt à un pervers à l'esprit dérangé. Désolé si je choque, mais cette lecture m'a aussi choquée.

Clarabel
23/02/09
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 10.70 cm
  • Poids : 0.11 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition

Dans la même catégorie