Un anglais sous les tropiques

BOYD, WILLIAM

livre un anglais sous les tropiques
EDITEUR : SEUIL
DATE DE PARUTION : 01/01/98
LES NOTES :

à partir de
21,50 €

SYNOPSIS :

Telle Rome, Nkongsamba, capitale à peine mythique d'un jeune Etat africain, est bâtie sur sept collines. Mais la comparaison s'arrête là. Nul n'en souffre davantage que le premier secrétaire au Haut-Commissariat britannique, Morgan Leafy, la trentaine bedonnante, le cheveu en voie de disparition, la peau trop rose pour le soleil d'Afrique, le foie en crise aussi permanente que ses relations avec l'agressive et imposante Mrs Fanshawe, l'épouse de son supérieur direct, le Haut-Commissaire-adjoint. Rien ne vient dans sa vie relever l'ennui vertigineux d'une routine administrative absurde, la banalité pathétique des soirées au club, pas même ses ébats avec une maîtresse noire loin d'être au-dessus de tout soupçon... Voici pourtant que cet horizon embrumé de chaleur moite s'éclaire avec l'arrivée de la jolie (encore que ce nez...) Priscilla, la fille du couple Fanshawe. Le même jour, son patron confie à Morgan une délicate mission : celle de soudoyer
un politicien local afin de rétablir par le biais d'élections contrôlées l'influence et la gloire de l'ex-puissance coloniale. Que Morgan réussisse à la fois dans cette entreprise et son projet d'épouser Priscilla, et c'en sera fini de la médiocrité gluante qui menace d'engloutir sa vie et ses légitimes ambitions. Tout semble bien commencer, et il paraît acquis que le nez trop pointu de Priscilla va changer sinon la face de Kinjanja du moins le destin de notre héros. Hélas, très vite les catastrophes s'enchaînent. Et il apparaît encore plus rapidement que si la Grande-Bretagne doit continuer " à gouverner les vagues " au Kinjanja, il lui faudra d'abord maîtriser les tempêtes que soulève chaque intervention du malheureux Morgan... Avec ce premier roman, magnifique et irrésistible, chargé de moeurs coloniales dans une Afrique aimablement vengeresse, William Boyd s'est haussé d'emblée au premier rang des satiristes anglo-saxons.
2 personnes en parlent

Morgan Leafy est premier secrétaire au Haut Commissariat Britannique de Nkongsamba, capitale du Kinjanja, petit état imaginaire de l'Afrique occidentale. L'Afrique l'emmerde profondément, il a échoué ici pour son premier poste après un début de carrière à Londres des plus minables. 30 ans, plus de 100 kg pour 1,70 m, couvert de tâches de rousseur et en permanence en nage, il boit trop, fréquente une prostituée africaine et drague tout ce qui bouge. Son supérieur, Monsieur Fanshawe, a tout de l'ambassadeur guindé et long à la comprenette que véhicule le cliché. A eux deux, ils vont mal appréhender la situation politique du Kinjanja et se retrouver embarqués dans un chantage odieux. La mission de Morgan: sympathiser avec l'honnête docteur Murray, dans le but de le soudoyer pour Adékunlé, le leader politique qu'ils croient être l'avenir de ce pays... Voilà une satire tout à fait réjouissante! William Boyd fait feu de tous bois, véhicule les idées reçues et les incarne dans des personnages plus vrais que nature. L'action se déchaîne de page en page, Morgan étant incapable de cesser de s'agiter. Ca ne l'empêche pas pour autant de procéder à de longues réflexions, silencieusement il ne cesse d'insulter tout ce qui bouge autour de lui. Un mal-léché de première, qu'on ne peut s'empêcher de trouver au plus haut point sympathique. Le colonialisme en prend pour son grade, tout autant que l'esprit africain, tourné en dérision mais jamais remis en cause. L'épilogue m'a paru très juste, enfin Morgan s'interrompt et tente de réfléchir avant d'agir... Bref un très, très bon roman, le premier de l'auteur, qui a été prolifique par après, que je vous recommande! PS. William Boyd, c'est LE fameux auteur qui a inspiré la phrase de Pivot: "Achetez ce livre, si vous ne l'aimez pas, je vous rembourse." au sujet de son roman «Comme neige au soleil». Si ce n'est pas une référence, ça... Sylvie Sagnes

SagnesSy
07/09/12
 

Le colonialisme en prend un coup, par le biais de cet anglais inclassable et de ses aventures dans un état imaginaire de l'Afrique de l'ouest. Tout est drôle et percutant dans ce roman, satirique à souhait, réjouissant et instructif !Un petit bijou, qui m'a fait lire tous les autres romans de Boyd... laurence

laurence
01/10/12
 

Format

  • Hauteur : 22.00 cm
  • Largeur : 14.50 cm
  • Poids : 0.42 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition