Un brillant avenir

CUSSET, CATHERINE

EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 23/08/08
LES NOTES :

à partir de
7,99 €
nos libraires ont adoré un brillant avenir
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Elena, une jeune Roumaine née en Bessarabie et ballottée par l'Histoire, rencontre à un bal en 1958 un homme dont elle tombe passionnément amoureuse. Il est juif, et ses parents s'opposent au mariage. Elena finit par épouser Jacob et par réaliser son rêve : quitter la Roumanie communiste et antisémite de Ceausescu. Émigrer aux États-Unis. Elle devient américaine, et se fait appeler Helen. Elle a rompu avec le passé, mais l'avenir n'est plus un rêve. Helen est maintenant confrontée à une réalité qui lui échappe : la
maladie et la dépression de son mari ; l'indépendance de ce fils à qui elle a tout sacrifié, et qui épouse une Française malgré l'opposition de ses parents. Cette jeune femme égoïste, arrogante, imbue d'un sentiment de supériorité presque national, Helen ne l'aime pas. Cette belle-mère dont le silence recèle une hostilité croissante, Marie en a peur. Pourtant, entre ces deux femmes que tout oppose - leur origine, leurs valeurs et leur attachement au même homme -, quelque chose grandit qui ressemble à de l'amour.
Très belle écriture,beaucoup d'émotion pour relater le parcours de deux femmes(belle-fille,belle-mère)qui se retrouvent après avoir affronté chacune les accidents de la vie.

alexandra (maubeuge)
Très belle écriture,beaucoup d'émotion pour relater le parcours de deux femmes(belle-fille,belle-mère)qui se retrouvent après avoir affronté chacune les accidents de la vie.
Alexandra ,
Librairie
(C.cial Cité Europe)
19 personnes en parlent

"Un brillant avenir" nous entretient essentiellement de deux femmes, que tout oppose, mais que réunit l’amour d’un homme : Alexandru.Tour à tour, et en passant de 1941 à 2006, après avoir débuté par 2003 (mais rassurez-vous, on suit très bien !), se succèdent les moments marquants de leur vie.Elena, d’abord, de Bessarabie en Roumanie, puis en Israël, un petit moment en Italie avant les Etats-Unis, son rêve américain qui est d’offrir à son fils "un brillant avenir", lui ouvrir toutes les portes, un pays libre, de hautes études ("On a toujours besoin d’un doctorat"). Et puis Marie quand elle arrive dans la vie de son fils, Marie la française qui laisse traîner ses kleenex sales, qui dort comme une marmotte, l’intellectuelle, bardée de diplômes.Ce n’est pas pour autant une systématique opposition entre ces deux femmes, c’est plus simple et subtil que ça.Helen est une femme brillante (physicienne nucléaire), qui a du se battre toute sa vie, pour tout : épouser Jacob, fuir un pays étriqué et étouffant, douter de sa véritable histoire, offrir à sa famille la sécurité et la liberté. Elle se sent menacée très vite, par tout, de façon sans doute démesurée mais compréhensible. Marie le comprend très bien, d’ailleurs. Mais elle est tellement différente, avec ses racines françaises, son éducation privilégiée et son naturel désarmant, que les rouages grincent assez vite et très fortement…C’est un roman vraiment très réussi qui cache sous ses dehors lisses plus de profondeur qu’il n’y parait. Par petites touches qu’on devine totalement vécues, Catherine Cusset nous attache de plus en plus fermement à son intrigue. Au départ, on se dit qu’on le dévore parce que c’est bien ficelé, mais que le style est vraiment basique. Et puis on se rend compte que la narration parvient à ne jamais juger personne, à exposer dans leurs failles et une certaine laideur avérée des personnages qui ne sont plus du tout de papier, mais bien debout et vivants devant nos yeux. http://cuneipage.wordpress.com

SagnesSy
12/08/13
 

Voici un roman qui m'a parlé. Suivre ces personnages toute une vie les rend palpables : avec eux le lecteur vit sous Ceaucescu, avec eux le lecteur a peur du conflit israëlo-palestinien. Encore une fois, les lycéens ne se sont pas trompés en attribuant le prix Goncourt à ce livre.

leiloona
23/03/11
 

Le Goncourt des Lycéens 2008 ! Délicieux voyage en térritoire littéraire. Catherine Cusset sonde les relations humaines, les liens familiaux, sans complaisance aucune. Tourbillonante l'intrigue balaie les lieux et les époques. roman vif et profond aux thématiques fortes !

beraud@archimed.fr
29/11/15
 

Je découvre les écrits de Catherine Cusset avec pour première lecture « Un brillant avenir ». Sur la forme, je dirais que l'utilisation des chapitres, chacun faisant référence à une période de la vie des personnages (pas tous) sans toutefois conserver une chronologie linéaire, permet de structurer le récit en laissant le lecteur avide de connaître la suite. Sur le fond, les personnages sont forts, fragiles, cassés, usés, volontaires, ambitieux, impitoyables, le tout à la fois, pour chacun d'entre eux. Ce qui les différencie, ce sont les nuances apportées par l'auteure, ce qui donne l'impression très intéressante (c'est mon point de vue) qu'ils sont différents et pourtant profondément semblables. Le cadre de cette histoire est aussi particulièrement intéressant. Le parallèle entre l'histoire de cette femme et celle de sa belle-fille est agréable, la compréhension des faits se fait au fil des pages et on comprend mieux le comportement de chacune d'elles. Cela permet de faire la lumière sur des comportements que j'ai parfois jugés trop rapidement sans connaître la suite. Concernant la plume de l'auteure, je dirais qu'elle est particulièrement agréable et au service de l'histoire. Les mots sont choisis le sont avec précision, tout ce qui est écrit est utile, rien n'est superflu. En résumé, un excellent moment de lecture.

seriephile
28/05/14
 

Helen et Marie ont un point commun : leur amour pour Alexandru. La mère et la belle-fille vont apprendre à s'aimer et à se connaître tout au long du bouquin. On devine vite que le brillant avenir n'est pas celui d'Elena, mais de son fils. Côté positif du livre : l'histoire se déroule en même temps que des faits historiques, comme Ceausescu par exemple. Points négatifs : Helen se fait des idées pour un rien.. A un moment Marie fait une petite allusion à Alexandru pour plaisanter, et Helen boude pendant deux années pour une simple petite phrase comprise de travers. De plus, elle se met toujours à pleurer... Au bout d'un moment, ça m'a agacée. Quand j'ai commencé le roman, j'ai eu un peu de mal à m'habiter aux changements d'années à chaque chapitre, mais au final, c'est plutôt intéressant.

Plumange
16/05/14
 

Lu en 2008...souvenirs lointains...il faudra un jour que je recherche les cahiers où je mettais mes notes de lecture! je me souviens avoir bien apprécié ce livre. Un juif mal accepté comme gendre, un enfant, une émigration de la Roumanie aux USA; une relation mère/belle-fille difficile mais comme elles aiment le même homme, une relation subtile se tisse entre elles... berthe

afbf
08/02/14
 

J'ai été très touchée par ce roman qui traite des relations belle-mère/belle-fille avec sensibilité et justesse. Je parie que vous ne regardez plus votre belle-mère de la même façon après ça! Et j'ai été admirative du choix des lycéens car il me semble qu'il faut de la maturité pour apprécier ce roman.

cocalight
15/05/12
 

Un roman à la fois sensible et fort où la psychologie des personnages est traitée avec beaucoup de pudeur. Sur quatre générations, de la Roumanie de Ceaucescu aux Etats-Unis d'aujourd'hui, chacun se livre à des petites guerres contre les autres et contre soi-même pour tenter de trouver sa place. De cette saga, ressortent quatre très beaux portraits de femmes.

J’ai beaucoup aimé cette histoire de deux femmes dont le destin se trouve entremêlé, avec comme cause commune l'amour d'un homme, son fils pour l'une et son mari pour l'autre ; l'histoire des liens exceptionnels que peut créer l'amour.

"On choisit pas ses parents, on choisit pas sa famille...." on ne choisit pas non plus les trottoirs de Manille, de Paris ou d'Alger pour apprendre à marcher, être né quelque part" dit une célèbre chanson de Maxime Leforestier, paroles, qui, à mon sens, résume l'essentiel de ce roman. C'est le roman du déracinement et de la lutte pour construire sa vie dans un monde libre et bien différent de son pays natal. Mais ce dernier roman de Catherine Cusset est aussi une oeuvre sur les relations humaines et familiales. Contrairement aux amis que l'on choisit, on ne choisit pas sa famille et on fait avec (comme dirait l'autre...) Ainsi Helen, roumaine naturalisée américaine, "subit" au départ sa belle fille pour ensuite l'aimer comme son propre enfant. Cette relation est la base sur laquelle l'auteur a construit ses chapitres. Helen (Elena) est le point d'attache central. On apprend tout, de son enfance roumaine, de son mariage roumain avec un juif, de son exil en Israël puis aux USA. Elle force l'admiration même si certains traits caricaturaux de son caractère restent pesant, notamment cet amour exclusif et assez envahissant qu'elle voue à son fils unique de trente ans! Catherine Cusset alterne le passé et le présent pour proposer une saga familiale honnête à la lecture facile et agréable, mais qui n'évite pas les clichés habituels: les Etats-Unis comme le pays de la réussite, la belle-mère qui ne supporte pas la belle-fille, l'opposition Est-Ouest....Bien documenté, le lecteur s'instruit aussi sur la vie au temps de Ceaucescu et sur le parcours du combattant pour quitter à l'époque la Roumanie. "Un brillant avenir" est un bon roman de vacances qui certes ne propose pas une histoire très originale mais qui a le mérite de tenir son lecteur jusqu'à la fin et lui donner envie de lire; c'est le plus important, non? vivi

vivicroqueusedelivres
22/02/12
 

De Catherine Cusset, j'avais lu il y a quelques années déjà « Le problème avec Jane » (Prix des Lectrices de ELLE 2000), un livre qui ne m'avais pas laissé le souvenir d'un grand roman contrairement à la reconnaissance qu'on lui a accordé.Mais là, j'ai véritablement été séduite, tout m'a plu, l'histoire, l'écriture, les personnages...etcJ'ai beau réfléchir je ne trouve rien à lui reprocher, pas même quelques petites longueurs, pas même un manque de profondeur. Bien que l'écriture n'ai rien de transcendante, elle est au final juste classique, j'ai été littéralement happé par ce livre, impossible à lâcher avant d'avoir tourné la toute dernière page.C'est un roman puzzle qui anime le temps en alternant, le passé et le présent d'une même vie. Cela aurait pu se transformer en un mauvais numéro de funambule mais l'équilibre reste tout au long du livre parfait. C'est un roman miroir, toujours entre passé et présent, mais également un miroir entre deux femmes que tout semble opposer mais qui finalement sont si proche. Certes ce n'est pas un chef d’œuvre, mais c'est un excellent roman, sensible et accessible qui plairas certainement au plus grand nombre d'entre vous.

Lacazavent
10/10/11
 

Voici le récit d'une épopée historique géographique, voire par moments, légèrement politique, et surtout humaine.Au travers de ce roman on découvre tout d'abord de nombreux pays tels que la Bessarabie, la Roumanie, Israël, l'Italie et également les Etats-Unis. Les personnages principaux vivront dans chacun des pays de quelques mois à quelques années et permettront au lecteur d'en découvrir le climat ambiant et la vie des habitants au fil des années, des guerres traversées et des politiques gouvernementales propres à chaque pays, qui sont, en l'état des pays traversés, très opposées.Au niveau humain, on rencontre de nombreux personnages, de pays et d'époques différents mais ce qui marque voire choque le plus c'est l'évolution du personnage central de l'histoire : Elena/Helen dite Lenoush ou Nounoush. En effet, les personnages de son enfance, hormis sa grand-mère assez affectueuse ou simplement neutre, sont très tendus et durs avec elle et Elena en souffre beaucoup mais au fil des années et de son immigration, son entourage se composera finalement de personnages beaucoup plus aimants, tendres et détendus, de sa famille proche aux simples voisins, et au final ce sera elle qui sera devenue dure, aux réactions incompréhensibles et insensées ; elle aura même parfois, à l'âge adulte, les mêmes réactions que ses parents, réactions dont elle a tant souffert et qui lui ont fait crier à l'injustice.Ce diamétral changement de position d'Helena choque d'autant plus le lecteur que dès le début le récit de son enfance et de sa vie adulte se juxtaposent … on passe de 1940 à 2003 puis de 1952 à 1996 et ainsi de suite.Le récit permettra de comprendre ce revirement mais n'en laissera pas moins le lecteur très pensif et philosophique à ce sujet. Maylany

Maylany
26/09/11
 

Helen vit aux Etats-Unis depuis 15 ans maintenant après avoir fui la Roumanie avec Jacob, son mari et Alexandru, son fils. Partis de rien, ils ont réussi dans ce pays libre et accueillant. Helen est même devenue la vie-présidente de la société qui l'a accueilli. Elle espère tellement de son fils que le jour où il lui présente Marie, une jeune française pas réellement au goût de ses parents, tout s'écroule. Pourquoi Helen et Jacob refusent-ils cette union ? Quelles peurs les effraient ? Leur histoire depuis leur jeunesse en Roumanie jusqu'à leur exil dans différents pays puis leur arrivée aux USA nous donnent des clés pour tenter de comprendre leurs réactions plutôt paradoxales. J'ai été à la fois agacée par Helen, ses réactions emportées, son hyper-sensibilité mais également touchée par son courage et sa volonté pour devenir une femme "libre" et son amour "maladroit" pour son fils. Ce roman est un portrait touchant d'une femme aux mille facettes.

floaimelesmots
11/09/11
 

Elena, jeune physicienne roumaine nucléaire, rencontre à un bal en 1958 Jacob dont elle tombe amoureuse. Malgré l’antisémitisme de ses parents et l’impossibilité qui lui sera faite de poursuivre sa carrière en Roumanie, Jacob étant juif, Elena consent à l’épouser. A la naissance de leur fils Alexandru, ils décident d’émigrer en Amérique. Là-bas, ayant réussi à refaire leur vie, Alex présente à ses parents Marie, une Française qui deviendra sa femme et par là-même, la rivale d’Elena devenue Helen. De cette véritable saga familiale qui nous ballote dans le temps (de 1941 à 2003) et dans l’espace (Roumanie, Israël, Etats-Unis, France) et où l’héroïne ressemble à l’auteur – une Française exilée à New-York depuis vingt ans mariée à un Roumain devenu Américain – surgissent des portraits de femmes superbes, complexes, entières.

Ce roman bien construit nous fait partager par alternance la vie de 2 femmes de 2 générations de 2 cultures différentes. La narratrice nous entraine dans son cheminement, ses réflexions, ses doutes. Beaucoup d'amour et d'émtions, des personnages attanchants que l'on a pas envie de quitter.

Gigi
16/06/10
 

Un roman construit sur deux générations, entre l’Amérique, le pays où le rêve est possible et la Roumanie de Ceausescu. Deux pays, deux mondes différents et gagner la liberté que représente l’Amérique sera un parcours difficile. Elena, appelée Lénoush, est élevée par son oncle et sa tante. Elève brillante, gaie et pétillante, Elena tombe amoureuse de Jacob qui est Juif. Contre l’avis de ses parents, elle se marie avec Jacob. Le but d’Elena but est tout tracé. Pour avoir une vie meilleure, il leur faut fuir la Roumanie et s’installer aux Etats-Unis. Expatriée, et comme pour oublier son passé, Helena se fait appeler Helen. Helen et Jacob ont « réussi » selon les normes et tous leurs espoirs se portent sur le leur fils Alexandre. Mais quand, Alexandre va rencontrer Marie, une jeune française indépendante, Helen aura l’impression que tout ce qu’elle a construit, tout ce qu’elle a fait pour son fils est train de s’écrouler. Au lieu d’être une suite chronologique des événements, l’auteur nous promène entre le passé d’Elena en Roumanie et sa vie actuelle aux Etats-Unis. Et, j’ai eu le sentiment d’avoir à faire à deux femmes différentes ! Elena est vive, tolérante alors qu’Helen se montre très possessive envers son fils. Au fil des pages, la vie d’Elena se déroule : les conditions de vie sous Ceausescu, l’exil, la haine envers les juifs….Et on comprend, pourquoi Helena est devenue Helen. Hostile envers Marie, elle reproduit le même rejet que ses parents. Car Helen n’a qu’une seule peur, celle que son fils doive à son tour passer par les mêmes problèmes qu’elle a rencontrés. Un livre juste qui retrace les espoirs et les difficultés d’un parcours. Et je l’ai terminé remplie d’admiration pour cette femme qui n’a jamais cessé d’aller de l’avant. Une histoire très belle sur l’amour, celui d’une femme et d’une mère, sur la tolérance et la famille. http://fibromaman.blogspot.com/

clarac
18/03/10
 

Ce roman nous emmène sur les pas de Elena, jeune Roumaine dont la vie est fortement influencée par l'histoire mouvementée de son pays. Poussée par ses parents pour faire des études supérieures de chimie, Elena est une jeune fille moderne et déjà déterminée quand elle rencontre son futur époux, Jacob. Les jeunes gens se marient sans le consentement des parents d'Elena, scandalisés parce que Jacob est juif, décident de fuir la Roumanie qui ne leur promet qu'un avenir sombre, émigrent en Israel puis aux Etats Unis. Le rêve d'une vie meilleure devient enfin réalité, ils ont un fils, un bon travail, une vie agréable, mais Elena ne peut totalement faire table rase de son passé, qui ressurgit dans son quotidien, et notamment dans ses relations avec sa belle-fille.Je n'ai pas du tout accroché à ce roman, qui recueille pourtant des critiques extrêmement positives un peu partout. J'ai trouvé Elena très agaçante, toujours en train de se plaindre, de râler, un peu mesquine, et une belle-mère absolument abominable, méchante et ne faisant pas preuve d'une once d'intelligence ou de tendresse dans ses relations...Suite sur Les lectures de Lili Liliba

liliba
21/12/09
 

Le Goncourt des Lycéens 2008 ! Délicieux voyage en térritoire littéraire. Catherine Cusset sonde les relations humaines, les liens familiaux, sans complaisance aucune. Tourbillonante l'intrigue balaie les lieux et les époques. roman vif et profond aux thématiques fortes !

Un brillant avenir A la manière d’un puzzle Catherine Cusset nous raconte l’histoire d’Elen, adoptée enfant par son oncle et sa tante à la mort de sa mère célibataire, en Roumanie. Elen poursuit brillement ses études puis tombe amoureuse de Jacob et décide de lier sa vie à la sienne envers et contre tous. Alex vient au monde, comblant le couple. Catherine Cusset nous livre des personnages de caractère, attachants à souhait. Elle nous fait partager leurs aspirations profondes, les enjeux des liens tissés ainsi que les différentes cultures qu’ils croisent. Une belle écriture fluide qui nous offre un beau moment de lecture.

Format

  • Hauteur : 20.70 cm
  • Largeur : 14.10 cm
  • Poids : 0.39 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition