Un cri d'amour au centre du monde

KATAYAMA-K

livre un cri d'amour au centre du monde
EDITEUR : LGF
DATE DE PARUTION : 17/09/08
LES NOTES :

à partir de
6,10 €

SYNOPSIS :

Qu'advient-il de l'amour quand l'être aimé disparaît ? Sakutaro et Aki se rencontrent au collège dans une ville de province du Japon. Leur relation évolue de l'amitié à l'amour lorsqu'ils se retrouvent ensemble au lycée. En classe de première, Aki tombe malade. Atteinte de leucémie, elle sera emportée en quelques semaines. Sakutaro se souvient de leur premier baiser,
de leurs rendez-vous amoureux, du pèlerinage en Australie entrepris en sa mémoire. Quel sens donner à sa souffrance ? Comment pourrait-il aimer à nouveau ? Puissant et pudique à la fois, le roman de Kyoichi Katayama est devenu au Japon un véritable phénomène de société, le plus grand best-seller de tous les temps, adapté au cinéma, et sous forme de manga.
8 personnes en parlent

En Australie, à la recherche de l'endroit où Aki voulait que l'on répande ses cendres, Sakutaro se souvient...de leur rencontre en classe de 4è, de leur amitié qui peu à peu s'est transformée en amour, de leurs promenades, leurs conversations, leurs projets, de la maladie d'Aki et finalement de sa mort. Seul avec sa peine, le garçon ne pouvait que partager son chagrin avec son grand-père, capable de le comprendre, ayant perdu lui aussi un être cher.Un roman magnifique et touchant qui, même s'il est d'une immense tristesse, reste sobre, délicat et pudique. On se laisse emporter par la douceur de ce récit qui conte un amour naissant qui n'aura pas eu le temps de s'épanouir, le chagrin de celui qui reste et ses interrogations sur l'amour. Car malgré la mort, c'est bien d'amour qu'il s'agit : comment il s'installe dans un coeur sans que l'on s'en rende compte, comment il s'alimente de petits gestes, de petites attentions, de moments partagés, et ce qu'il devient une fois que l'être aimé n'est plus là pour le recevoir. Que faire de ce sentiment si intense? Que reste-t-il de celui qui est parti? Le temps peut-il effacer le chagrin?Un grand moment d'émotion et une belle réflexion sur l'amour et la mort. un petit bijou de sensibilité et de poésie, à lire absolument.

un flyer
29/09/13

2 jeunes amoureux confrontés à la maladie et à la mort.Dit comme ça, on pense à un "Love story" sauce nipponne et on se dit qu'on va pleurer tout au long du roman. Mais justement non ! C'est un magnifique roman d'initiation à l'amour, à la vie, à la mort, jamais mièvre, toujours pudique. Un roman lu il y a quelques années mais qui fait partie de ces livres qui vous marquent et que je conseille aux grands ados et à leurs parents. Iana

Iana
26/04/12
 

Si j'ai lu ce livre, c'est vraiment parce qu'il faisait parti d'un de mes challenges. Son titre et sa couverture ne me tentait pas et j'ai vraiment tendance à me méfier de la littérature japonaise, certe très jolie mais surtout très mielleuse. Après lecture c'est une bonne découverte, mais ça ne changera pas le court de ma vie. Pour tout dire, je ne pense pas que dans quelques semaines, je me souviendrais encore de l'histoire...Bien sûr, je ne suis pas restée de marbre face au destin d'Aki. La mort est toujours un drame mais le fait que ce soit le cas d'une adolescente qui n'a encore rien vu de la vie ne rend les choses que plus douloureuses encore. J'ai beaucoup apprécié la façon dont Sakutaro parlait de son amie : avec beaucoup d'amour et de respect ainsi qu'une certaine pudeur. C'est joli, c'est bien écrit, et si j'avais accroché à l'écriture de l'auteur, je crois bien que j'en serais moi aussi allée de ma petite larme...Par contre, le format de l'histoire m'a assez dérangée : on passe sans cesse d'une période à une autre et j'ai trouvé ça assez désagréable puisqu'on fait référence à des évènements que l'on ne connait pas encore puisque cette partie du passé nous est racontée 30 pages plus loin.Comme je le disais plus haut, j'ai également eu du mal avec la narration de cette histoire : bien que les tournures de phrases soient très jolies et limite poétiques, j'ai trouvé Un cri d'amour au centre du monde un peu trop romancé voir théâtralisé. Je pense que pour le coup, le format de l'histoire y est également pour beaucoup, mais je n'ai vraiment pas trouvé cette façon de raconter naturelle et ça m'a bloquée.Un cri d'amour au centre du monde est un joli roman qui ne m'aura pas convaincue.

MademoiselleLuna
26/08/13
 

Sakutaro et Aki se rencontrent au collège, tous deux représentants des élèves, ils apprennent à se connaître et deviennent de plus en plus proche. Très vite, Sakutaro tombe amoureux de la jeune fille. Lorsqu'ils se retrouvent au lycée, ils échangent un premier baiser et se promettent un amour éternel. Mais Aki tombe soudainement malade , elle est atteinte de leucémie et son état se dégrade très rapidement. Quelques semaines plus tard, Sakutaro doit faire ses adieux à la jeune fille qu'il aime. C'est le début d'un grand nombre de questionnements pour Sakutaro, que reste t-il après la mort? Est-ce que Dieu existe? Est-ce que l'âme persiste? S'autorisera t-il à rencontrer quelqu'un d'autre? En a t-il le droit? Un cri d'amour au centre du monde n'est pas seulement un roman d'amour, il interroge, avec beaucoup de sensibilité, des sujets universels dont l'un des plus grands tabous de nos sociétés, la mort. Un beau roman à découvrir également en film ou en manga.

liliwenn
21/05/12

En ouvrant ce roman, je m’attendais à être très fortement émue, je m’attendais à un livre coup de cœur. Il faut dire que la quatrième de couverture insiste sur le succès de ce roman de Kyoichi Katayama, devenu un véritable phénomène de société au Japon. Et ce titre, magnifique, ne pouvait qu’attirer mon attention ! Le constat est pourtant là : même si je n’ai pas trouvé ce roman désagréable, on est très loin du coup de cœur attendu et, forcément, je suis déçue. Au début du roman, nous rencontrons trois personnages : M. Hirose, Mme Hirose et Sakutaro. Ce dernier pourrait être leur fils, mais il n’en est rien. Pourtant, ils s’apprêtent à prendre ensemble l’avion pour l’Australie... Quelques années plus tôt, Sakutaro et Aki, la fille de M. et Mme Hirose, se sont retrouvés dans la même classe de 4ème. Ils ont appris à s’apprécier, sont devenus amis, avant de tomber amoureux, à leur entrée au lycée. Malheureusement, Aki apprend qu’elle est atteinte d’une leucémie. Les adolescents ont à peine le temps de se dire leur amour et de le vivre que déjà, la maladie emporte la jeune fille. Sakutaro se raccroche alors à ses souvenirs. Bon, pour commencer (et c’est un point positif) ce roman est tout sauf mièvre, il n’est pas débordant de sensiblerie et il est clair qu’on ne peut qu’être attendri devant le destin tragique de ces Roméo et Juliette modernes (la comparaison n’est pas fortuite puisque les deux adolescents se verront attribués les rôles de ces personnages mythiques dans une pièce de théâtre jouée au collège). Les personnages sont sympathiques, la construction du roman intéressante. Mais, puisqu’il y a un mais, il m’a vraiment manqué quelque chose et j’ai un peu de mal à dire précisément quoi. En général, c’est le genre de romans où je m’attends à relever de jolies phrases, qui me parlent, m’émeuvent… il y en a quelques-unes, mais je n’ai pas été subjuguée par l’écriture. Et c’est le gros problème, si j’ai apprécié les anecdotes racontées et si j’ai été sensible à la détresse de Sakutaro, je n’ai pas été émue outre mesure. J’ai trouvé que l’écriture-même du roman manquait de sensibilité, et je me suis demandé tout au long de ma lecture, si ce n’était pas dû à la traduction… Bref, je suis déçue ! C’est mon impression générale qui est plutôt négative, alors même que cette lecture n’a pas été trop déplaisante.

Calypso85
15/01/12

À trop être employé certains mots deviennent banals camouflant les éloges les plus sincères mais qu' utiliser d'autre lorsque magie, tendresse, magnifique, grand, amour, petit bijou ...etc sont les seuls qui semblent convenir. Tant pis si les formules sont éculés, mais ce court récit est l'un des plus beau roman d'amour et de tendresse que j'ai pu lire de toute ma vie de lectrice. Sur un rythme lent l'histoire avance, l'atmosphère est inoubliable, les mots tissent les sentiments et meublent les souvenirs. Tout y est douceur du sentiment amoureux aux douleurs et à la perte. C'est d' ailleurs cette atmosphères si proche de la poésie qui rend supportable le trop plein d'émotion. On s'approprie à un point tel le livre et l'histoire que les larmes sont bien souvent sur le point de couler.Traité avec pudeur, jamais mièvre ou trop fleur bleue, évitant les clichés malgré le sujet si abordé en littérature qu' il en deviendrai presque banal. Le ton est toujours juste, simple, le style magnifique.C'est un roman qui au delà des mots a su dessiner un flot d'émotion et une grâce qui ont ravie ma lecture, je garderai ce livre précieusement.

Lacazavent
02/08/11
 

Je m’attendais à un livre larmoyant mais finalement Kyoichi Katayama nous livre un roman sensible à la poésie exacerbée, toujours très pudique et sans jamais tomber dans le pathos. Il n’y a rien de mièvre dans son récit pourtant si simple, juste une réflexion subtile sur l’amour et la mort. C’est un roman plein d’humanité, très touchant, qui nous amène à réfléchir sur la notion de bonheur et de séparation. A découvrir !

MarieFleur
21/06/11
 

Voici l'histoire de deux très jeunes amoureux face à la maladie et la mort. Leur amour est sincère est très fort, beaucoup de tendresse transparaît aussi dans ce livre. Ils sont vraiment attachants. Le garçon vit aussi une relation particulière avec son grand-père, et celui-ci va l'aider à réfléchir sur les liens qui nous lient encore à la personne décédée, c'est le souvenir de cette personne qui la garde vivante dans le coeur de ceux qui restent. L'auteur alterne les passages avant et après le décès de la jeune fille, dès le départ on sait qu'elle est morte, et cela atténue un peu (pour moi) l'émotion de la lecture du passage de son décès. C'est une belle histoire, émouvante et j'en ai beaucoup aimé les personnages. Sandrine(SD49)

SD49
13/09/10
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 11.00 cm
  • Poids : 0.14 kg
  • Langage original : JAPONAIS

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition