Un garcon d'italie

BESSON, PHILIPPE

EDITEUR : JULLIARD
DATE DE PARUTION : 01/08/03
LES NOTES :

à partir de
6,99 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

L'été finit à florence, ville des princes et des énigmes. Mon histoire, elle, commence. je m'appelle luca et j'ai disparu. deux êtres s'en vont à ma recherche anna, ma compagne, tout
en courage et en douleur, et leo, jeune homme mystérieux qu'on voit souvent rôder aux abords de la gare. que je vous dise : je suis mort. pourtant, c'est bien moi qui vous parle.
3 personnes en parlent

Un écrivain que je découvre : Philippe Besson.Et quelle écriture, quelle élégance et quelle délicatesse dans l'évocation. J'aime la simplicité du style qui va droit à l'émotion. L'écriture se dépouille de l'inutile, et atteint au plus juste. Philippe Besson aborde le thème de l'homosexualité, du couple, de la quête de l'autre. Il manque toujours quelque chose de cet autre que l'on croit connaître. Il demeure cette zone d'ombre, cette "intimité". L'autopsie d'une relation triangulaire fait trembler les édifices qui semblaient solides... Ouvrent d'autres chemins de vie... Met à jour les hypocrisies. Un trio, relativement classique, sauf que l'amant n'est pas l'amant d'Anna mais de Luca. A la suite du décès de Luca, lentement, par petites touches, la vérité remonte à la surface, comme ce corps rendu par le fleuve. La vérité... Et le classique questionnement, toute vérité est-elle bonne à dire ? Bonne à connaître ? Luca assite à tout cela. La vie l'a quitté, mais il demeure "sensible". Son corps entame son processus de décomposition, et parallèlement, l'histoire, elle, se recompose... Comme un papier photo où lentement se révèle une image multiple... Peut-être seulement le temps que tout se dénoue, que tout se délie ? Et qu'un dernier souffle de la vie emporte ailleurs le fil ténu des jours, la succession des saisons, la chaleur douce du soleil de toscane... Consultez le commentaire complet sur www.mondalire.com

un flyer
28/10/08

« L'été finit à Florence, ville des princes et des énigmes.Mon histoire, elle, commence?Je m'appelle Luca et j'ai disparu.Deux êtres s'en vont à ma recherche: Anna, ma compagne, tout en courage et en douleur, et Léo, jeune homme mystérieux qu'on voit souvent rôder aux abords de la gare.Que je vous dise: je suis mort.Pourtant, c'est bien moi qui vous parle. »Ainsi résumé par le Livre de Poche, le roman de Ph Besson met en scène trois personnages centraux dont l'un a la particularité de commenter sa situation de cadavre, avec des détails réalistes, et les autres cherchent ce qui lui est arrivé. Il n'y a guère de suspens car on se moque de savoir au fond comment il s'est retrouvé en bas d'un pont. Ce qui compte c'est le dialogue à trois entre ce mort, cette femme qui finit par savoir qu'elle était trompée et ce jeune prostitué qui œuvrait du côté de la gare, sans état d'âme particulier. Il y a quelque chose de cynique et de tendre dans cette conversation univoque où personne ne répond à personne et où les monologues se juxtaposent. Hebelin

hebelin
19/02/14
 

D’un côté, Besson donne un ton personnel à chacun des trois narrateurs, il trouve les mots justes pour parler de choses parfois complexes (les relations humaines, le mensonge, le bilan forcé par un deuil,…) ; d’un autre la justesse des propos leur donne un côté très convenu. Aussi est-ce un récit sans surprise qui s’offre au lecteur.Sur la forme, j’ai été sensible aux voix de Luca et d’Anna, typiques de Besson ; lors de (trop) brefs moments on retrouve la saveur de « L’Arrière-saison ». La voix de Leo, par contre m’a déplu. Certes, elle est adaptée au personnage mais ses accents pasolinien ne sont pas ma tasse de thé ; affaire de goûts : à chacun de juger.La troisième et dernière partie est celle qui m’a le plus touchée, peut-être parce qu’elle se démarque des deux autres par son originalité.Une lecture optionnelle.

mycupoftea
11/01/13
 

Format

  • Hauteur : 20.90 cm
  • Largeur : 13.50 cm
  • Poids : 0.29 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition