Un homme accidentel

BESSON, PHILIPPE

EDITEUR : 10/18
DATE DE PARUTION : 08/01/09
LES NOTES :

à partir de
6,99 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Deux êtres que tout sépare se trouvent brutalement réunis par la mort d'un inconnu. Aussitôt, entre ces deux-lâ, surgit, sans qu'ils s'y attendent et sans qu'ils puissent s'y opposer, un sentiment violent. Un sentiment qui va les arracher à la solitude et au mensonge. À Los Angeles, ville mythique et dangereuse, une intrigue criminelle
peut quelquefois devenir une intrigue amoureuse. « C'est du meilleur Besson, agile, léger, cursif (...) Un homme accidentel : le titre dit bien cette volonté de ne pas insister. Une simple chronique de quelques « jours fragiles », selon une formule chère au romancier. » Dominique Fernandez, Le Nouvel Observateur
6 personnes en parlent

Au fond de l'inconnu pour trouver du nouveau... Le motif secret de nos actes, et j’entends des plus décisifs, nous échappe… Cette phrase d’André Gide, placée en exergue du roman, éclaire douloureusement tout le récit du narrateur, jeune policier à Los Angeles.La découverte du cadavre d’un jeune prostitué dirige l'enquête vers Beverly Hills, le quartier des villas de stars et des modes de vie tapageurs et médiatisés.Les ingrédients de la tragédie classique sont alors en place : la passion, la violence, l’intensité et la brièveté des événements, mais surtout le Destin, impossible à contrer, qui se joue des convenances, et broie au passage la vie de tous les personnages. L’écriture, très sobre, menée au « je» du narrateur, souligne sans pathos ce récit de la solitude et des repères perdus.

beraud@archimed.fr
29/11/15
 

Troisième essai pour une lecture simple mais qui je pense ne me laissera pas de grand souvenir. Une histoire plutôt fade sans grand relief manquant de vie pour me plaire.

Lacazavent
26/04/14
 

J'ai trouvé ce livre vraiment mauvais. L'écriture est d'une platitude absolue, les personnages sans profondeur et l'intrigue est cousue de fil blanc. Sevedebouleau

Sevedebouleau
17/06/12
 

Un jeune prostitué, homo et dealer, est retrouvé mort sur une pelouse de Beverly Hills.L'inspecteur Mc Gill mène l'enquête qui l'entraîne chez la nouvelle coqueluche d'Hollywood, le jeune premier Jack Bell, principal suspect.Ils vont alors lancer un défi à la morale et à la loi, en vivant une liaison passionnée et clandestine que rien ne pourra entacher. Réseau des médiathèques du mélantois

Fort, puissant. Ce sont les deux mots qui me viennent à l’esprit quand je pense à ce livre. Je l’ai commencé hier soir et c’est seulement la fatigue qui m’a fait fermer le livre. Mais j’y ai pensé toute la nuit et en me réveillant à l’aube, n’arrivant pas à me rendormir, mon premier réflexe a été de le finir. Je voulais savoir! Le narrateur (dont on ne connaît pas le nom) est marié, sa femme est enceinte et il a un boulot de flic assez tranquille. Il est amoureux, bref tout va bien dans sa vie. Et un jour, suite à une affaire, il rencontre Jack Bell. L’amour ne naît pas d’un regard mais on sent tout de suite une tension entre eux deux sans vraiment pouvoir la définir. Puis, tout s’éclaire parce que tout est si simple entre eux. Le narrateur dit qu’ils n’auraient pas du se rencontrer si ce crime n’avait pas été commis mais de mon côté, je préfère penser qu’au contraire, ce crime a eu lieu pour qu’ils se rencontrent. Tout semble tellement évident entre eux. C’est un amour tellement fort, tellement puissant et même parfois violent. Je l’ai ressenti comme ça. Tellement fort qu’être avec l’autre ne suffit pas toujours, il faut le sentir en soi, l’incorporer comme s’ils n’étaient plus qu’un. Il existe entre eux une attirance inouïe et tellement belle.Le narrateur se rend compte qu’il fout sa vie en l’air mais avec Jack, il se découvre lui-même. Il ne découvre pas un homme, une homosexualité, il découvre tout simplement l’amour. Tout au long du livre, j’ai eu l’impression que Jack était tout simplement son âme sœur, qu’ils étaient faits pour ne plus se quitter. Qu’il soit un homme ou une femme, cela n’a pas d’importance. Ce sont deux âmes qui se rencontrent.J’ai du mal à trouver mes mots, je ne veux pas que l’on croit qu’il s’agit d’une histoire niaise. Au contraire, c’est une histoire très forte. Le genre d’histoires qui me bouleverse, qui me retourne. Le genre d’histoires qui me fait ressentir les mêmes émotions physiques que la vie. La peur, la manque, le doute. Philippe Besson a un don énorme pour nous faire ressentir toutes ces choses, comme si cela était exacerbé.Un amour qui donne à rêver.

un flyer
06/10/10

Au fond de l'inconnu pour trouver du nouveau... Le motif secret de nos actes, et j’entends des plus décisifs, nous échappe… Cette phrase d’André Gide, placée en exergue du roman, éclaire douloureusement tout le récit du narrateur, jeune policier à Los Angeles.La découverte du cadavre d’un jeune prostitué dirige l'enquête vers Beverly Hills, le quartier des villas de stars et des modes de vie tapageurs et médiatisés.Les ingrédients de la tragédie classique sont alors en place : la passion, la violence, l’intensité et la brièveté des événements, mais surtout le Destin, impossible à contrer, qui se joue des convenances, et broie au passage la vie de tous les personnages. L’écriture, très sobre, menée au « je» du narrateur, souligne sans pathos ce récit de la solitude et des repères perdus.

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 11.00 cm
  • Poids : 0.14 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition