Un long long chemin

BARRY, SEBASTIAN

livre un long long chemin
EDITEUR : JOELLE LOSFELD
DATE DE PARUTION : 13/04/06
LES NOTES :

à partir de
20,30 €

SYNOPSIS :

Willie Dunne est le fils d'un policier dublinois. Un garçon sensible, doté d'une voix d'exception. Pas assez grand pour marcher sur les traces de son père comme policier, il s'engage comme volontaire pour combattre dansles tranchées, malgré l'amour infini qui
le lie à une jeune fille avec laquelle il désire plus que tout se marier. De la bataille de la Somme jusqu'à la fin de la guerre, ou presque, il assiste à d'horribles combats. La guerre, dès lors, le façonne. Mais elle lui réserve également une surprise.
1 personne en parle

Difficile de ne pas penser au magnifique poème du lieutenant-colonel John McCrae, In Flanders fileds, en lisant ce roman. Nous sommes dans les tranchées, les yeux rivés sur ces morts qui n'en finissent pas de tomber et il est difficile de rester de marbre, d'autant que l'écriture de Sebastian Barry, que je lisais pour la première fois, est belle. Ce qui fait que je ne suis pas plus enthousiaste malgré les qualités indéniables de ce roman, c'est le thème. Il faut être Lemaître visiblement pour m'intéresser aux tranchées, c'est un thème qui glisse un peu sur moi et je finis par m'ennuyer. Et pourtant, ce roman met l'accent sur un point particulier de cette guerre, l'engagement volontaire des irlandais auxquels on avait promis qu'ils seraient récompensés par le "Home Rule", c'est à un dire un gouvernement irlandais indépendant. Sebastian Barry montre bien comment les soldats irlandais étaient souvent considérés comme des moins que rien par les britanniques. Je ne suis pas toujours restée de marbre néanmoins et les lettres entre le père et le fils, tout comme la solidarité entre les soldats, notamment dans une scène de chants partagés, m'ont émue. Et je ne parle pas de celle où le père lave son fils quand il rentre pour la première fois infesté de poux. On découvre la réaction des soldats quand ils furent pour la première fois attaqués par des gaz, ce qu'il jugeait totalement contraire au principe d'héroïsme de la guerre. http://vallit.canalblog.com/archives/2012/07/25/24675519.html#comments

cocalight
07/12/14
 

Format

  • Hauteur : 22.00 cm
  • Largeur : 15.10 cm
  • Poids : 0.37 kg
  • Langage original : ANGLAIS (IRLANDE)
  • Traducteur : FLORENCE LEVY-PAOLONI