Un paradoxe francais ; antiracistes dans la collaboration, antisemites dans la resistance

EPSTEIN, SIMON

EDITEUR : ALBIN MICHEL
DATE DE PARUTION : 02/04/08
LES NOTES : Donnez votre avis
STOCK : En stock, livré sous 5 à 7 jours - Quantité limitée
à partir de
19,99 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Simon Epstein ouvre des dossiers patiemment constitués au fil des ans qui se fondent sur un socle informatif considérable portant sur deux catégories de Français, ceux qui protestèrent contre le racisme et l'antisémitisme dans les années 1920 et 1930, puis, dans les années 1940-1944, s'engagèrent dans la Collaboration ; et ceux qui exprimèrent, d'une manière ou d'une autre, à un moment ou à un autre, une hostilité ou un préjugé à l'égard des Juifs, puis qui se retrouvèrent, l'heure venue, dans la Résistance. Ce livre n'est ni l'histoire du philosémitisme ni celle de l'antisémitisme, il est l'histoire du passage de l'un à l'autre, et, si l'on veut, de l'autre à l'un. La principale
source de Simon Epstein est la presse antiraciste qui ne se contente d'ailleurs pas de polémiquer vertement avec les antisémites et de saluer les détracteurs de l'antisémitisme. Elle observe avec vigilance, tout au long des années 1930, ceux qui changent de camp et qui glissent - les uns en douceur, les autres avec fracas, les uns en ligne droite, les autres en zigzag - du philosémitisme à l'antisémitisme. En 1944 et dans les premières années de l'après-guerre, elle fournira un autre révélateur des dérives en publiant d'impressionnantes listes de "traîtres", anciens compagnons de route, anciens adhérents, anciens dirigeants de la LICA qui seront collaborateurs pendant la guerre.
0 personne en parle

Format

  • Poids : 0.80 kg