Un parfum de cedre

MCDONALD, ANN-MARIE

livre un parfum de cedre
EDITEUR : FLAMMARION
DATE DE PARUTION : 10/10/00
LES NOTES :

à partir de
21,70 €

SYNOPSIS :

Du Cap-Breton début de siècle jusqu'au New York des années Jazz, Un parfum de cèdre nous fait partager le destin mouvementé de James Piper et de ses quatre filles. Kathleen, l'aînée, développe en grandissant une voix exceptionnelle. Son père lui voue une adoration sans bornes et veut faire d'elle une cantatrice célèbre. Mais le destin de la famille semble marqué par le drame. Et l'admiration de
devenir obsession... Les nuances du langage et la subtilité d'Ann-Marie MacDonald dépeignent parfaitement l'époque et les moeurs rigides qui entourent le plus lourd et le plus terrible des secrets de famille. Best-seller littéraire, Un parfum de cèdre a séduit dix-sept pays et a valu à son auteur de nombreuses récompénses prestigieuses parmi lesquelles le Prix du Commonwealth du premier roman.
3 personnes en parlent

Mon résumé : Le Cap Breton, une île au large du Canada dans les années 1900. C'est l'histoire d'une famille que l'on suit sur plusieurs générations avec leurs chagrins, leurs joies, leurs choix et ceux qu'ils ont à subir, leurs doutes et surtout le regard des autres.En effet, ce regard extérieur, ce jugement d'autrui est partie prenante de ce roman puisqu'il va déterminer certains choix de nos personnages.James, jeune accordeur de piano, fait la rencontre d'une jeune fille Libanaise, Materia. Ils vont tous deux s'enfuir au nom de leur amour, un amour interdit. Ils auront ensemble des enfants : Kathleen, l'artiste, adorée, adulée par son père, qui voudra devenir chanteuse mais... ; Mercedes, la "sainte" de la famille ; Frances, la "rebelle" et enfin Lily, l'infirme... Quelle va être leur histoire ? Leur destin va-t-il les mener où ils le souhaiteraient ?Mon avis : Nous sommes au début des années 1900, dans une petite ville quelque peu reculée du monde. Autant dire que les moeurs de l'époque sont encore très contrôlées : Kathleen en fera d'ailleurs l'amère constatation en découvrant New-York. On est à l'époque de la première guerre mondiale, lointaine et en même temps si présente, de la prohibition, puis de la seconde guerre mondiale.C'est dans ce contexte que la famille Piper va devoir cohabiter. Ce mariage mixte va lui-même à l'encontre des moeurs d'autrefois.Ce roman évoque de nombreux problèmes de société : cette mixité désavouée, la prostitution, l'homosexualité, l'alcool et la contrebande... Tous ces thèmes sont traité de manière résolument moderne sans pour autant dénoter avec le style du livre.Il y a énormément d'amour dans ce livre mais jamais de pathos. C'est d'ailleurs cet amour si intense qui poussera chacun des personnages à faire des choix, parfois de mauvais choix...La mort est également très présente, mais ne provoque jamais vraiment de malaise, parfois de la tristesse, de celle que l'on ressent quand on regrette de ne pas avoir connu une personne.Ce livre m'a en quelque sorte rappelé "Les quatre filles du Dr March" que j'avais lu enfant. Mais attention : on est bien ici dans un livre pour adultes. Le texte est totalement abouti. Malgré la quantité de personnages dans l'histoire, l'auteur a su mener et garder le fil conducteur jusqu'au bout de son raisonnement.Le style est très sobre. Au vu des sujets sensibles, on ne tombe jamais dans la vulgarité gratuite. Tout est dit avec beaucoup de sensibilité et de subtilité. Les émotions passent sans que l'on s'en aperçoive, cela ayant pour effet de ne rendre aucun personnage détestable.Une très belle lecture.

anna44
01/12/11
 

James s'éprend un jour de Matéria, jeune Canadienne originaire du Liban. Ensemble ils auront 4 enfants, et l'aînée Katheen aura elle aussi 2 enfants. C'est leur histoire à tous qui se déroule cahin-caha devant nos yeux, histoire de plusieurs résiliences mêlée de folie, de refoulement, de religion, de chant, d'amour. Car l'amour est le maître-mot de toute l'histoire, souvent néfaste et dévastateur.L'écriture est originale, des fins de chapîtres reprenant des éléments anciens, le non-dit plane et beaucoup de choses sont suggérées, sous-tendues...Mais je ne me suis pas régalée. Le tout est dérangeant. Je me suis souvent sentie heurtée par les évènements, sans pourtant réussir vraiment à m'attacher aux personnages.Quelques points cependant sortent vraiment du lot, le nom donné aux poupées par exemple ( ! ), ou la fin, de toute beauté. Sylvie Sagnes

SagnesSy
26/07/12
 

Dans cette famille troublée, la vie s'écoule dans le silence d'évènements passés. Il y a le père, James Piper, détesté de tout le village, La mère Matéria et son air absent, Kathleen la fille adorée et talentueuse, Mercedes qui s'occupe de tout le monde, Frances, provocante, désinvolte et enfin Lily l'innocente. C'est un roman troublant avec des personnages mystérieux et attachants. On sent la menace pesée sur cette famille. Beaucoup de choses sont sous-entendues mais quelque fois une révélation tombe abruptement. Le lieu, Cap Breton, l'entourage de la famille, il émane de l'ensemble une ambiance qui ajoute au mystère. Ladybug

Ladybug
12/10/11
 

Format

  • Hauteur : 24.00 cm
  • Largeur : 15.30 cm
  • Poids : 0.71 kg
  • Langage original : ANGLAIS