Un petit homme de dos

MORGIEVE RICHAR

livre un petit homme de dos
EDITEUR : JOELLE LOSFELD
DATE DE PARUTION : 16/02/06
LES NOTES :

à partir de
10,00 €

SYNOPSIS :

« Pendant des années, chaque fois que je voyais dans la rue un petit homme de dos avec un imperméable et un parapluie, je pressais le pas et quand j'arrivais à sa hauteur, je tournais la tête, mais ce n'était jamais lui. » Février 1942 : un petit Polonais et une jeune femme romantique se rencontrent dans une ville de la province ardéchoise. Aussitôt c'est la passion, immédiate, celle qui brûle, qui enivre. Profondément excessif, d'un égoïsme et d'une avidité que seul tempère l'amour qu'il éprouve pour les siens, le petit Polonais flirte
insolemment avec les frontières du bien et du mal : trafiquant sans scrupule pendant la guerre, il deviendra à la Libération un commerçant impitoyable. Envoûtés par son charisme, par sa passion effrénée pour l'existence et son goût du danger, sa femme, ses enfants, et tous ceux qui l'entourent lui vouent une admiration et une tendresse inconditionnelles. Trente ans après le suicide de son père, son fils cadet tente de ranimer la force, les faiblesses et les passions de ce caïd brisé par la mort de la seule femme qu'il ait aimée.
2 personnes en parlent

30 ans après la mort de son père, son fils cadet se souvient. Il se rappelle de ce père beau parleur, charismatique, escroc mais si tendre avec sa femme et ses enfants. Le portrait qu'il esquisse sous nos yeux n'élude aucune des nombreuses facettes de ce père tellement chéri. Excessif, truqueur, débrouillard, Stéphane mène la grande vie mais une vie en marge de la bonne société. Bonimenteur et ambitieux, il vit confortablement grâce au marché noir durant l'occupation et, après la libération, grâce à son sens aiguë du commerce en tant que gérant d'une épicerie fine puis d'une confiserie. L'envoûtant trafiquant devient alors un commerçant sans scrupule. Et pourtant, tous continuent à lui vouer une admiration sans borne notamment ces "traîne-savates" qu'il recrutait facilement. Pourtant le destin va brutalement s'acharner sur lui. Trahi par un soit disant ami, il perd son commerce et l'opulence qui allait avec. Plus grave, Andrée meurt des suites d'un cancer. Vivre sans cette femme tant aimée lui est impossible. Stéphane va finalement se résoudre au suicide.Tout dans le récit respire l'admiration et la tendresse que l'auteur éprouve encore pour son père trop brutalement disparu. Rarement un hommage d'un fils à son père m'a autant chamboulée et laissée aussi émue. emerance (lili M)

emerance
26/05/13
 

Ce livre retrace l'histoire d'amour des parents du narrateur. Elle, provinciale sachant à peine écrire mais belle et bonne pour l'amour ; lui petit polonais ambitieux, charmeur, sachant profiter de la vie et de tous ses plaisirs. Si j'ai eu du mal à rentrer dans la première partie (la rencontre pendant la seconde guerre mondiale, le marché noir et la grande vie à la libération) j'ai vraiment été prise à la lecture des années "sombres" de la famille vue à travers le regard du jeune Mietta. L'écriture fluide passe sans transition d'un personnage à un autre, du style indirect au style direct, permettant au lecteur de vraiment s'immerger dans les sentiments des personnages. Seul le père, figure mystérieuse, reste extérieur au récit, renforçant ce sentiment de ne jamais vraiment pouvoir le cerner ni le comprendre. JK

thetys258
28/12/10
 

Format

  • Hauteur : 18.50 cm
  • Largeur : 12.50 cm
  • Poids : 0.26 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition