Un rayon de lumiere ; histoire de nick

STEEL, DANIELLE

EDITEUR : PRESSES DE LA CITE
DATE DE PARUTION : 12/09/99
LES NOTES :

à partir de
12,99 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Document en même temps que témoignage bouleversant, ce livre est l'histoire d'une mère et de son fils. D'une mère, Danielle Steel, qui raconte son fils Nick, son rayon de lumière, mort à l'âge de 19 ans. C'est la vie de Nick, en même temps que la sienne et celle de sa famille, que Danielle Steel nous fait connaître et partager. C'est la lutte qu'elle mène contre le mal dont souffre Nick depuis son enfance, une psychose maniaco-dépressive, pour essayer de le soigner, de le sauver. Ce sont les joies et les angoisses de son fils, ses dons et talents artistiques, ses rires. C'est l'amour immense qu'elle lui porte, son incessant combat contre la maladie, la complicité qui les unit. C'est le message d'espoir et de vie qu'une mère adresse à tous ceux qui souffrent. Dès sa naissance, Nick fait le bonheur
de sa mère. C'est un magnifique bébé, puis un adorable petit garçon, en avance pour son âge, rieur et charmeur. Seul point noir : il ne dort pratiquement pas. Mais, tout comme à ses brutales sautes d'humeur, Danielle - au début -n'y attache quasiment pas d'importance. C'est un peu plus tard qu'elle remarque que Nick est différent de ses autres enfants. Quelque chose d'infime, une légère fêlure. Mais les psychiatres qu'elle consulte la rassurent : Nick va bien. Pourtant, dès l'âge de 11 ans, la fêlure devient brèche. Nick est brillant, montre des talents artistiques exceptionnels - des extraits de son journal, des poèmes et des textes de chansons nous le prouvent de façon magistrale -, mais son comportement devient de plus en plus difficile. Sa mère fait tout pour qu'il soit soigné et soulagé.
1 personne en parle

Il ne faut jamais dire Danielle, je ne boirai pas de ton eau ! Même si, pour être honnête, ce sera certainement le premier et dernier livre de Danielle Steel que je lirai. Feuilletant cet ouvrage à la recherche d'une photo de l'auteur au naturel je tombe sur un portrait de Danielle en blouson de cuir accompagnée d'un punk. Son fils, Nick, jeune musicien talentueux, mais définitivement bipolaire, qui mettra fin à ses jours à 19 ans, à l'aube d'une carrière pourtant prometteuse. Au fil du récit j'ai découvert que Danielle Steel kiffe Jean-Paul Belmondo, que le français est sa langue maternelle, et qu'elle a eu moult enfants. L'intérêt de ce témoignage est l'éclairage particulier qu'elle donne sur les troubles maniaco-dépressifs, et les dépendances qui vont avec, celui d'une mère désemparée.Elle fait retour sur l'enfance de Nick, les signes avant-coureurs comme sa volubilité, sa précocité et son énergie débordante, qui ne supporte aucune contrainte. Elle accompagne son propre texte d'extraits de carnets, journaux intimes et paroles de chansons de son fils, qui viennent donner voix à celui qui s'est privé de futur. Une lecture enrichissante même si je n'adhère pas au style sirupeux et aux trop fréquentes références religieuses.

sovane
27/10/15
 

Format

  • Hauteur : 22.50 cm
  • Largeur : 14.20 cm
  • Poids : 0.46 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition