Un revolutionnaire professionnel, auguste blanqui

PAZ-M

livre un revolutionnaire professionnel, auguste blanqui
EDITEUR : FAYARD
DATE DE PARUTION : 08/11/84
LES NOTES : Donnez votre avis
à partir de
18,00 €

SYNOPSIS :

Dans l'imagerie partout imposée jusqu'à présent, le révolutionnaire blanqui, qui a passé trente-cinq ans de sa vie en prison, luttant sous charles x comme sous la iiie république, sous louis-philippe comme sous napoléon iii, est le type même du " héros positif ". abnégation, courage, lui sont associés; prisonnier d'opinion, pensent beaucoup. Procédant à une lecture exhaustive des documents publiés et des manuscrits de blanqui et à propos de blanqui, l'auteur détruit ici cette légende. il montre tout ce qui dans les axiomes simplistes du blanquisme éclaire le phénomène moderne du révolutionnaire professionnel. intransigeant, extrémiste, totalement coupé de la masse, blanqui a foi en la toute-puissance d'une petite élite; il rejette la démocratie, le suffrage universel; il nie toute capacité révolutionnaire à la masse ouvrière qui lui paraît inerte, inculte, voire contre-révolutionnaire, ainsi qu'il l'écrit à propos de l'" association internationale des travailleurs ", peut-être le premier mouvement d'auto-émancipation ouvrière de l'histoire. a partir d'une telle appréhension
du monde, blanqui ne peut penser son groupe révolutionnaire que comme organisation militaire: violence, coups de main, prises d'armes, actions clandestines, tels sont les modes d'action " politiques " qui le mènent dans tant de prisons. Derrière cette vie dramatique, amère, gâchée, la question qui est posée est celle de toute la lignée des révolutionnaires professionnels qui par catastrophisme, fanatisme, ont lancé et lancent, loin des aspirations de ceux qu'ils prétendent " éveiller ", des actions violentes, meurtrières. le sort de blanqui fait réfléchir sur l'intelligentsia russe qui, de tchernychevski en passant par bakounine, netchaïev, tkatchev, aboutit à lénine; mais aussi sur ses successeurs qui sont, entre autres, la bande à baader et les brigades rouges. quelques dizaines d'hommes se donnent le droit de se servir des autres comme d'un instrument aveugle; ces autres, il est permis de les tromper, de les compromettre et même, de les perdre. ainsi pensaient les premiers révolutionnaires professionnels, ainsi agissent aujourd'hui leurs descendants. Jeannine verdès-leroux
0 personne en parle

Format

  • Poids : 0.32 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition

Dans la même catégorie