Une aventure rocambolesque de t.2 ; vincent van gogh, la ligne de front

LARCENET, MANU

EDITEUR : DARGAUD
DATE DE PARUTION : 04/04/04
LES NOTES :

à partir de
11,99 €

SYNOPSIS :

Après Sigmund Freud, puis Robin des Bois, Manu Larcenet s'attaque à la biographie non officielle de Vincent Van Gogh et à son passage méconnu dans l'armée française lors de la guerre de 14-18. Sublime bouquin constamment ballotté entre le rire et l'horreur, la ligne de front est une hallucinante plongée dans la barbarie guerrière où l'on manque cruellement de tournesol et d'harmonie chromatique. Pour la deuxième fois, Larcenet revisite donc la bio d'un personnage célèbre à sa sauce toute personnelle. Ici, on découvre un Vincent Van Gogh usé après une carrière militaire difficile. Sa dernière mission a d'ailleurs été un échec et sa hiérarchie a du
inventer cette histoire stupide d'oreille coupée pour le faire disparaître. A présent, il est envoyé sur le front pendant la grande boucherie de 14-18 afin de ramener des peintures du front. Car l'Etat Major est perplexe et ne comprend pas pourquoi certains soldats désertent, refusant la gloire de mourir pour la patrie : Qu'est ce qui peut les effrayer à ce point ? La guerre tout simplement, et Larcenet rejoint un Tardi pour décrire l'horreur des tranchées. Son trait est au sommet, son propos, parfois hilarant, bascule aussi dans le noir le plus sanglant, dans un témoignage magnifique pour donner un livre qui donne à réfléchir, même une fois refermé.
2 personnes en parlent

une aventure rocambolesque de Vincent Van Gogh Envoyé Vincent Van Gogh au front pour qu'il dépeigne la première guerre mondiale au gouvernement français?! Quelle drôle d'idée! C'est pourtant ce qui va se passer. Manu Larcenet avec son humour corrosif nous invite à parcourir le front en compagnie de Van Gogh, de ses angoisses, des horreurs de la guerre, et d'un général froussard...

Van Gogh n'est pas mort en 1890, et il a pour mission de dépeindre la guerre de 14-18. Il est envoyé sur le front et fait en sorte de peindre les scènes auxquelles il assiste. De l'ironie, beaucoup d'ironie sur l'absurdité de la guerre, les critiques de l'oeuvre de Van Gogh, et aussi de la poésie bizarrement, dans une bd où on rit souvent jaune (intérieurement).Très intéressant en tous cas.

Alexandraaa
02/01/11
 

Format

  • Hauteur : 29.90 cm
  • Largeur : 22.60 cm
  • Poids : 0.43 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition