Une epouse presque parfaite !

COLWIN-L

livre une epouse presque parfaite !
EDITEUR : LGF
DATE DE PARUTION : 31/01/07
LES NOTES :

à partir de
6,60 €
nos libraires ont adoré une epouse presque parfaite !

SYNOPSIS :

«Polly se demanda si les autres femmes connaissaient aussi bien le dos de leurs maris. Quand elle pensait à Henry, elle se le représentait assis derrière son bureau, tard le soir, penché sur un gros tas de papiers. Elle voyait qu'il prenait des notes, et il ne se retourna pas pour l'embrasser. Au lieu de cela, elle mit son bras autour de son épaule et lui embrassa le cou. Il la caressa distraitement. - Je me sens si seule, dit-elle. - Moi aussi, dit Henry.
Viens, on va faire la vinaigrette.» L.C. On ne peut pas faire plaisir à tout le monde. Quand on aime sa famille, son mari, ses enfants et son amant, il y a parfois des conflits intérieurs qui empêchent de dormir. Si en plus, comme Polly Solo-Miller, on descend d'une famille ultra-conservatrice de la côte Est des États-Unis, l'apparition d'un amant devient un événement tout aussi dramatique que la conquête de l'Ouest ou la Révolution française !
Polly est une new-yorkaise jolie, riche, cultivée et bien élevée, une mère irréprochable et une épouse...presque parfaite ???
Presque, car cette épouse modèle entretient une liaison secrète avec un peintre solitaire et sensible...
Bien au delà d'une banale histoire d'adultère, Laurie Colwin nous offre une peinture juste et savoureuse de la haute bourgeoisie new-yorkaise et surtout un portrait de femme attachant et complexe, à mi-chemin entre rires et larmes...
L occasion de découvrir ou re-découvrir une grande dame de la littérature américaine.

isabelle (lille)
Polly est une new-yorkaise jolie, riche, cultivée et bien élevée, une mère irréprochable et une épouse...presque parfaite ???
Presque, car cette épouse modèle entretient une liaison secrète avec un peintre solitaire et sensible...
Bien au delà d'une banale histoire d'adultère, Laurie Colwin nous offre une peinture juste et savoureuse de la haute bourgeoisie new-yorkaise et surtout un portrait de femme attachant et complexe, à mi-chemin entre rires et larmes...
L occasion de découvrir ou re-découvrir une grande dame de la littérature américaine.
Stéphanie ,
Librairie
(Lille)
4 personnes en parlent

Ce roman raconte une histoire bien banale: celle d'un adultère. Polly, la femme infidèle mise en scène par Laurie Colwin est la fille des Solo-Miller, une vielle et très riche famille juive new-yorkaise.Polly a tout ce qu'une femme peut désirer: un mari qu'elle aime, des enfants faciles, un emploi passionnant, un amant qui l'aime et une famille très présente.Le rôle de Polly dans la tribu est clairement de perpétuer les traditions familiales selon les règles qui lui ont été inculquées. Ces règles sont simples et se résument en un seul mot: l'excellence, Polly se doit d'être parfaite en toutes circonstances, se montrer accommodante, serviable, compréhensive, toujours de bonne humeur et jamais fatiguée.Elle trouve dans sa relation extra conjugale un équilibre que ne peut pas lui offrir son mari trop occupé par ses obligations professionnelles. Mais alors pourquoi son euphorie tourne-t-elle soudain à la culpabilité, la tristesse et au désespoir ? C'est la frustration engendrée par sa liaison qui la force à découvrir quelques vérités sur sa famille, sa vie, et elle-même. Elle va comprendre que pour les siens elle a fini par devenir transparente. A trop se préoccuper du bonheur familial, plus personne ne se préoccupe d'elle. Polly réalise que sa valeur personnelle s'étend au-delà de ce que sa famille attend d'elle.L'auteur décortique longuement les états d'âmes de la jeune femme coincée entre son rôle d'épouse parfaite, celui auquel elle est destinée depuis son plus jeune âge, et son désir d'affirmer son indépendance Le bonheur familial n'est pas un roman à l'eau de rose, ici pas de baisers passionnés, de scènes d'amour torrides. L'amateur de romances risque d'être déçu. Pas beaucoup d'action non plus mis à part les repas qui tiennent une grande importance car ils réunissent la famille. Tout ce qui fait le sel de ce récit est la découverte des moeurs du clan Solo-Miller convaincu de sa supériorité: une mère snob, un père hautain, des frères excentriques. La richesse de ces caractères , la rigueur de leurs valeurs rappellent les romans britanniques du 19e siècle. Une lecture agréable. Holly

un flyer
26/04/15

Laurie Colwin s'attaque encore une fois au mariage, et à la bonne société de la côte est, ses traditions, ses habitudes, son standing... On y retrouve Polly qui ne le sait pas encore mais n'en peut plus de ces conventions qui étouffent les liens vrais. Elle aime son mari, mais elle a besoin d'attention. Cette gentille histoire d'adultère est plus profonde que cela. C'est une plongée profonde dans cette Amérique et ses codes, dans la fine psychologie de ces personnages, et le titre original "Family happiness" correspond mieux au roman. laurence

laurence
31/12/13
 

Je ressors de cette lecture assez perplexe. Je ne sais pas trop quoi en penser. Le livre a été agréable a lire et je ne m'y suis pas ennuyée une seule fois mais je ne pense pas que ce soit une lecture dont je ressortirai transcendée.J'ai été déçue sur un certain nombre de points. Quand on commence le livre on se rend compte que Polly est mariée et déjà avec Lincoln alors que je m'attendais à vivre cette rencontre au fur & à mesure dans le livre.Autre point : il y a vraiment peu d'action dans le livre. Pendant quasiment toute l'histoire on suit Polly et ses pérégrinations, ses pensées, sa réflexion sur sa vie, sa famille et ses choix.De plus, aucun risque de spoiler car il ne se passe rien de plus et rien de moins que ce qui est détaillé dans le résumé ; ceci illustre bien le manque d'action du livre.Mais il y a aussi des choses que j'ai beaucoup apprécié comme par exemple les personnages que j'ai trouvé bien développés et intéressants. Wendy et Beate ont un caractère tout à fait détestable mais ont rendu le livre intéressant et réaliste.Les dialogues étaient souvent sarcastiques et assez drôles.Enfin, j'ai adoré Polly qui est très attachante, malgré le fait que je ne partage pas sa vision des choses. http://leslecturesdalisonk.blogspot.fr/

alison29
11/11/12
 

Polly est mariée à un avocat, mère deux enfants et mène une vie aisée. Sa famille les Solo-Miller a toujours attendu d'elle qu'elle soit parfaite. Désormais confinée dans un rôle d'épouse-mère modèle, elle a une liaison avec un peintre. Voilà de quoi créer un tsunami dans sa vie.Polly a été élevée selon certains principes d'une famille conservatrice respectée de tous. Un père ancien avocat, deux frères dont l'un devenu avocat, une mère ayant passé sa vie à l'éducation de ses enfants et aux oeuvres de charité. Son but était d'être bonne et généreuse, comme sa mère le lui avait souvent rappelé. Et Polly mène une existence dédiée aux autres membres de sa famille : prévoir et anticiper pour que son foyer soit agréable à son mari, élever ses enfants, un travail à mi-temps dont tout monde s'en fiche et être disponible pour sa mère qui en profite. Car le clan des Solo-Miller se voit une fois par semaine minimum. Elle est heureuse, aime son mari Henry même si elle semble être transparente aux yeux des autres. Polly ne pensait jamais avoir une liaison, l'acte d'adultère étant réservée à d'autres femmes mais pas à elle. Sa liaison passionnelle lui donne le sentiments d'exister, d'être quelqu'un d'autre. Tiraillée entre son foyer stable et son amant, Polly se remet en question.Laurie Colwin use d'un humour à froid pour épingler toute une classe sociale et ses sacro-saints principes. Si les questionnements de Polly, ses états d'âme sont très bien rendus et analysés avec finesse, j'ai trouvé que les redondances étaient nombreuses et que le récit s'empêtrait. Et malheur, je suis restée sur ma faim. Une écriture agréable mais au final ce livre sera très vite oublié... http://fibromaman.blogspot.com/

clarac
03/11/12
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 11.00 cm
  • Poids : 0.18 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition