Une gourmandise

BARBERY, MURIEL

EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 14/11/08
LES NOTES :

à partir de
6,49 €
nos libraires ont adoré une gourmandise
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

C'est le plus grand critique culinaire du monde, le Pape de la gastronomie, le Messie des agapes somptueuses. Demain, il va mourir. Il le sait et il n'en a cure: aux portes de la mort, il est en quête d'une saveur qui lui trotte dans le coeur, une saveur d'enfance ou d'adolescence, un mets original et merveilleux dont il pressent qu'il vaut bien plus que tous ses festins de gourmet accompli.

Alors il se souvient. Silencieusement, parfois frénétique-ment, il vogue au gré des méandres de sa mémoire gustative, il plonge dans les cocottes de son enfance, il en arpente les plages et les potagers, entre campagne et parfums, odeurs et saveurs, fragrances, fumets, gibiers, viandes, poissons et premiers alcools... Il se souvient - et il ne trouve pas. Pas encore.

Que vous soyez fins lettrés ou fins gourmets, précipitez-vous sur ce premier roman de l'incontournable auteur de "L'élégance du hérisson". Un régal pour les papilles, qui ravira les plus gourmets et fera saliver les palais. Une plume exceptionnelle, un bouquet de saveurs, un festin littéraire ... Un véritable coup de cœur !!! Marie-Sophie (Lille)
12 personnes en parlent

Le plus grand critique gastronomique du monde, celui qui a fait et défait à lui tout seul des réputations, s'éteint. Quelle confusion dans les personnages. Chacun y va de son opinion, concept intéressant, mais on ne sait plus qui est qui. La narration est alors un peu confuse. Malgré ces quelques points négatifs, cette première oeuvre peut s'avérer prometteuse pour la suite et les 4 étoiles sont signe d'encouragement !

Lilyptitbout
13/03/11
 

Premier roman de Muriel Barbery, célèbre désormais pour "L'élégance du hérisson".On suit pas à pas les derniers instants d'un critique culinaire, et on se prend à goûter chacun des souvenirs qui lui viennent à l'esprit, à ses côtés dans cette quête d'une saveur qui s'échappe.Les états d'âme, les humeurs, les traits de caractère du personnage se succèdent en même temps que "défilent" devant lui ses proches.Un petit livre littéralement à savourer, hymne au goût, à la cuisine, aux saveurs, à l'écriture subtile, qui coule en bouche comme un vin délicat. Maltese

Maltese
29/06/09
 

Petit livre qui se lit rapidement et ne laisse pas grande impression : on passe d'un personnage à un autre et on s'y perd facilement et le style n'est vraiment pas flamboyant... bref hormis quelques descriptions culinaires, pas grand intérêt!

dvan
08/02/14
 

Ici, le Maître de la critique culinaire s'éteint mais il cherche LE goût ultime, celui qui l'a fait fondre immédiatement, celui qu'il n'a jamais oublié mais seulement rangé dans le coin de son esprit;Pendant ce temps, ces proches (ce, compris son chat et la statue posée sur son bureau!) défilent et se souviennent...Ce livre est une vraie gourmandise. J'ai réellement aimé la façon précise et enflammée de "raconter" la "boustifaille" Muriel Barbery a une plume très inspirée pour nous mettre l'eau à la bouche avec des aliments aussi simple que le pain ou les huîtres. Et qui n'a pas craqué sur LA gourmandise me jette la première pierre?

viwa
16/01/14
 

Impossible pour moi d'aller au bout de ce premier roman d'un auteur dont j'ai pourtant a-do-ré "L'élégance du hérisson", qui est le roman que j'ai le plus relu et dont je chéris chaque mot. J'ai tenté - plusieurs fois - la lecture en poche, et ai même laborieusement lancé le livre audio pendant de multiples séances de repassage : non, la vie de ce critique culinaire ne parvient ni à m'intéresser, ni même - et c'est un comble - à me donner faim. Une approche trop intellectualisée pour fonctionner chez moi. Sylvie Sagnes

SagnesSy
10/07/12
 

Quel livre !! Une merveille que cette "Gourmandise", par l'auteur de "L'élégance du Hérisson" mais tellement loin devant à mon humble avis... Dans une chambre, rue de Grenelle, le plus grand critique culinaire du monde est à l'agonie. Une Comète

Unecomete
19/05/12
 

J'ai écouté Muriel Barbéry "à l'envers". J'ai commencé par "l'élégance du hérisson" avant de me plonger dans "la gourmandise". La gourmandise m'a par conséquent un peu laissée "sur ma faim" !Ceci dit, je l'ai beaucoup aimé. Le style est un vrai plaisir à lui tout seul et le personnage principal est dévoilé dans toutes ses facettes. On finit par ne plus savoir s'il faut le détester, compatir ou l'aimer. Bref, c'est un homme avec ses qualités et ses défauts.La version d"écoutez lire" est excellente comme à l'accoutumée. Chaque personnage est joué par un comédien différent, ce qui lui donne toute sa place. Enfin, cette gourmandise n'étant ni trop sucrée, ni trop salée, ni trop grasse, on peut la consommer sans modération ! Médiathèques du Mélantois

On connaissait les madeleines de Proust, on connaitra de Muriel Barbery outre son piquant sa gourmandise. Que reste-t-il sur la langue d’un critique gastronomique en fin de vie ? Une amertume, une douceur de roman sucrée ? Les deux peut-être pour une recette inédite, davantage aussi sans doute … Des souvenirs de bonne chères, ceux d’une vie presque banales. Sans jamais sombrer dans la nostalgie, on réinterprète ainsi la vie par les sens le goût, l’odorat, la vue. Tout compte dans la cuisine. Plus néanmoins qu’un ouvrage louant les « petits plaisirs », d’une plume délicate, Une gourmandise est un moment de paix, un roman où la vie suit son cours sans grand rebondissement. Mais vous quelle est votre gourmandise, ce plat dont la saveur reste en mémoire ? Virgule,...

Meandnothim
16/09/11
 

Petite perle que ce roman. Si L’Élégance du hérisson a rendu Barbery célèbre, ce premier roman me parait après coup, beaucoup plus intéressant, sans ficelles visibles, très délicat. laurence

laurence
30/07/11
 

Il ne faut pas se fier à la première phrase de la description de ce roman. A priori il pourrait s'agir d'une histoire triste ; il n'en est rien. Moi qui aime la cuisine , j'ai été ravie des descriptions apportées à des plats tantôt simples, tantôt sophistiqués. Nous avons tous des souvenirs gustatifs dans notre mémoire, le goût au même titre que l'odorat étant difficile à décrire. Pour ma part il s'agit des gauffres incomparables de mon arrière grand-mère et quand j'y pense c'est avec joie et tristesse. Le style de l'auteur est envôutant et tellement actuel. Une littérature accessible et interessante. J'ai trouvé très original de penser à quitter "la tête" du personnage principal pour rentrer dans celles des personnes(voire des animaux) qui entourent ce misanthrope et passionné de cuisine

milca
08/03/10
 

Délicat Petite perle que ce roman. Si L'Elegance du hérisson a rendu Barbery célèbre, ce premier roman me parait après coup, beaucoup plus intéressant, sans ficelles visibles, très délicat.http://muriel.barbery.net/?cat=2

Eau à la bouche Quelle belle surprise que ce premier roman de Muriel Barbery, devenue très célèbre depuis avec son 'Elégance du hérisson'! Cet homme qui va mourir et qui recherche avec acharnement une saveur oubliée, cet homme peu aimé de son entourage, se souvient de sa vie. La parole est prise alternativement par les membres de sa famille (et même le chien...) et par lui-même. Ce va-et-vient permet de cerner sa personnalité peu attachante mais la chute le rend très humain: l'enfance est la référence ultime, la période la plus importante de la vie. Que valent caviar et langoustes par rapport aux saveurs délicieuses de l'enfance? Livre très agréable à lire, plein de surprises. Délicieux à déguster sans modération.

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 10.80 cm
  • Poids : 0.20 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition

Dans la même catégorie