Une histoire de bleu/l'instinct de ciel

MAULPOIX, JEAN-MICHE

livre une histoire de bleu/l'instinct de ciel
EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 09/11/05
LES NOTES :

à partir de
7,20 €

SYNOPSIS :

« Une histoire de bleu date de 1992, L'instinct de ciel, de 2000. Ces oeuvres de la maturité succèdent à des volumes de poésie et d'essais ; à huit ans de distance, les deux titres se font écho dans leur questionnement du bleu, du blues, face à l'immense de la mer ou du ciel. Ce n'est pas là pur oubli de la terre, juste un lucide constat d'une marée basse de l'Histoire : "Pas de vagues, surtout pas de vagues, se répètent ceux qui les gouvernent. Il faut tenir jusqu'au printemps. Mais le printemps ne viendra plus. C'est l'hiver. On attend la neige." Ou bien : "La comédie humaine récite avec des couacs sa monotone histoire aux terrasses des cafés et sur les bancs publics de partout". "Grise est la demeure du présent". Dès lors, l'écriture va se fixer
sur la persistance fragile de vivre à travers les amours et les morts, le quotidien simple des "journaux du soir" ou du "carnet d'un éphémère".On aurait cependant tort de penser à une poésie narcissique : si le "je" est présent, il est diffracté à travers d'autres figures : tu, il, on, nous... Ce mouvement dans l'énonciation est une des structures d'Une histoire de bleu. Le poète se détache des hommes autant qu'il se confond dans leur humanité sans gloire, mais désireuse de beauté. La poésie de Maulpoix tient aussi bien à l'aveu des défaites, des bleus à l'âme, qu'à sa résistance instinctive au nihilisme. Autrement dit, c'est une oeuvre qui touche par ses tensions internes et sa capacité de sourdine. A kind of blue. » Antoine Émaz.
2 personnes en parlent

Quand je l’ai lu pour la première fois il y a quelques années, ce livre a été pour moi une véritable révélation. J’ai découvert une écriture extraordinaire, frissonnante de beauté et de vérité. Je prends plaisir à le relire régulièrement et je sens que j’aurais pu écrire (en tout cas, j’aurais aimé) certaines des phrases qu’il contient ; quoi qu’il en soit, elles trouvent un profond écho en moi. La prose de Jean-Michel Maulpoix épouse le mouvement de la vie et la tisse de bleu dans un texte fluide qui se lit d’une traite tant on est saisi par sa beauté. Ce poète possède cette capacité qu’ont certains êtres à saisir et retranscrire l’essence des sentiments humains. A chaque fois que je retrouve ce livre, je me retrouve moi, et pas forcément toujours dans les mêmes passages. C’est le genre d’écriture qui donne foi en la vie, qui lui rend toute sa légitimité perdue, qui permet de la transcender.

Artsouilleurs
22/08/10
 

Le bleu de l'encre de Jean Michel Maulpoix se déverse, plonge dans nos espaces. Dans le ciel, dans les mers, dans les larmes de nos fenêtres, le long des vitres des taxis.Il est le mouvement d'une robe, il est la note du saxophone. Il est dans le froissement des songes. Il y prend forme.Maulpoix ne rêve pas en bleu, il le perçoit si fort qu'il n'en reviendra pas. C'est la couleur de l'exode, des retours, du premier jour.La poésie de Maulpoix : Tant bleu dans nos âmes méritait bien cette histoire.A lire, relire, prendre et reprendre. citations :"L'homme qui regarde la mer est un enfant passible d'amour.""Les femmes aux yeux noirs ont le regard bleu. ""Nous rêvons d'une terre bleue, d'une terre de couleur ronde, neuve comme au premier jour, et courbe ainsi qu'un corps de femme." Astrid SHRIQUI GARAIN

atos
26/05/12
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 10.80 cm
  • Poids : 0.20 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition