Une histoire sans nom / une page d'histoire /le cachet d'onyx /lea

BARBEY D'AUREVILLY,

EDITEUR : GALLIMARD
DATE DE PARUTION : 07/09/72
LES NOTES :

à partir de
4,99 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Il prit sur la table à écrire la cire argent et azur et un cachet. Jamais bourreau ne s'était servi d'instruments plus mignons. le cachet, où était artistement gravée une mystérieuse devise d'amour, était un superbe onyx que lui, dorsay, avait donné à hortense dans un temps où la devise ne mentait pas. il présenta à la flamme de la bougie la cire odorante, qui se fondit toute
bouillonnante, et dont il fit tomber les gouttes étincelantes là où l'amour avait épuisé tout ce qu'il avait de nectar et de parfums. La victime poussa un cri d'agonie et se souleva pour retomber. dorsay, intrépide et la main assurée, imprima sur la cire bleue et pailletée qui s'enfonçait dans les chairs brûlées le charmant cachet à la devise d'amour ! (le cachet d'onyx)
1 personne en parle

Roman aussi oppressant et sombre que le décor dans lequel il prend place, Une histoire sans nom met en scène de manière aussi poignante que tragique l'innocence martyrisée face à la folie meurtrière d'une mère à la fois juge et bourreau, soutenue dans son hystérie par une foi dévorante. Si la figure du moine, seul mâle de cette histoire, fait peser sur tout le roman sa présence maléfique (la servante veut même faire venir un prêtre exorciste pour réparer le mal qu'elle pressent qu'il a fait), c'est bien le couple mère/fille qui est le point central de ce roman terrible. Mme de Ferjol est une femme avant tout épouse qui ne s'est jamais remise de la mort de son mari, pour lequel elle s'est littéralement enterrée (dans les Cévennes d'abord puis sous les voiles de son veuvage, porté beaucoup plus longtemps que nécessaire) et qui fait peser sur sa fille la toute-puissance de cet amour qui exclut toute bienveillance maternelle. Femme toute entière tournée vers un Dieu sans miséricorde (elle applique strictement les principes jansénistes), elle mène à sa pauvre fille une guerre sans merci, sans donner un seul instant à cette angélique figure l'occasion même de tenter de comprendre ce qu'il s'est réellement passé dans cette lugubre demeure. Et la révélation finale, si elle satisfait le lecteur attendri par le sort pitoyable de Lasthénie, n'en rend les actions de Mme de Ferjol que plus terribles. Un excellent roman, comme toujours avec Barbey.

fashiongeronimo
10/07/12
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 10.80 cm
  • Poids : 0.17 kg