Une piece montee

LE CALLET-B

EDITEUR : STOCK
DATE DE PARUTION : 11/01/06
LES NOTES :

à partir de
6,49 €
nos libraires ont adoré une piece montee
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Une pièce montée a pour toile de fond un mariage à la campagne dans la bourgeoisie de province. Chaque chapitre, centré sur un des personnages de la fête, raconte une histoire qui prend place dans l'album de famille. De la demoiselle d'honneur confrontée à l'injustice au collègue dragueur invétéré, ou à la tante excentrique en quête d'amour, de la grand-mère indigne à la mariée au bord de la crise de nerfs,

les personnages hauts en couleurs défilent à travers des scènes drôles, cocasses ou attendrissantes. On passe sans cesse du rire aux larmes. Les masques tombent et les secrets de famille éclatent. Blandine Le Callet nous entraîne à travers une galerie de portraits justes et émouvants. Elle nous plonge au coeur de situations fortes en émotions aux dialogues drôles et percutants. De véritables tranches de vie.

Roman plein de fraicheur,lecture très agréable.A l'occasion d'un mariage, les langues se délient...

dorothée (maubeuge)
Roman plein de fraicheur,lecture très agréable.A l'occasion d'un mariage, les langues se délient...
Dorothée ,
Librairie
(C.Cial Vache Noire)
25 personnes en parlent

Très agréable lecture, un peu lointaine mais ce mariage, les membres de la famille, les invités sont un régal! le lecteur est à la noce! Que d'hypocrisie sous-jacente dans un monde où tout paraît si bien, vu de loin! berthe

afbf
28/09/15
 

Une pièce montée Astucieusement, Blandine Le Callet décline, de chapitre en chapitre, les différents regards. Soeurs, grand-mère, oncle... Le lecteur est ici, au sens propre, à la noce. Autour des mariés, la famille, la tante excentrique, le séducteur impénitent, la grand-mère indigne. Entre la pièce montée, symbole du panthéon conjugal, et le bal du soir, on nage d'abord dans le bucolique. On fait le tour du parc, jamais avec les mêmes. Et par d’imperceptibles touches l'hypocrisie se fait jour, les masques tombent. « Pièce montée », est à conseiller à tout le monde ; sauf, peut-être, aux futurs mariés…

Au début j'ai eu un peu peur que l'histoire ce répète à chaque fois, mais ce n'est pas le cas.J'ai beaucoup apprécié ce livre, rempli d'humour, il ce lie rapidement sans prise de tête On rentre rapidement dans le livre où chaque personnage nous racontes son histoire et ses secrets, et au fur et à mesure de l'histoire on voit que cette famille n'est pas si parfaite qu'elle veux bien le laisser croire. blogueuse et booktubeuse passionnée :)

lalectricedyslexique
30/11/14
 

J'avais lu ce roman il y a plusieurs années et j'ai décidé de le relire. Je dois avouer que je ne me souvenais plus de grand chose et c'est avec plaisir que j'ai redécouvert cette pièce montée.L'histoire est assez banale puisqu'il s'agit de la cérémonie du mariage de Vincent et Bérangère et de la réception qui s'en suit. Mais Blandine Le Callet ne raconte pas ce mariage de façon heureuse comme on pourrait s'y attendre mais dénonce l'hypocrisie et les faux semblants de toutes les personnes présentes.Pour cela, j'ai bien aimé le fait que chaque chapitre adopte le point de vue d'un personnage différent à chaque fois. De cette façon, à chaque nouveau chapitre le lecteur est confronté à un nouveau personnage et à ce qu'il pense de ce mariage. On a ainsi la vision de la demoiselle d'honneur, de la soeur de la mariée, du prêtre, des mariés chacun leur tour... Ce qui donne plus de poids au livre puisque les sentiments de chacun sont exprimés quant à ce mariage.Ce n'est pas un coup de coeur, mais une bonne lecture tout de même. Stories-of-books

storiesofbooks
30/06/14

C'est le mariage de Bérengère vu par différents invités: Pauline, la petite demoiselle d'honneur, qui verra la cruauté des adultes, Bertrand, le curé, qui a des visions démoniaques, Madeleine, la grand-mère de la mariée, qui régit sa famille d'une main de fer et qui cache un lourd secret, Hélène, la maman de Pauline, qui voit son mariage partir a vau-l'eau, Marie, la rebelle de la famille, qui va trouver l'amour au mariage et qui va montrer son homosexualité au grand jour, Jean-Philippe, l'oncle de la mariée, qui a rompu les liens avec sa famille depuis son mariage hors milieu, Damien, le dragueur de moches et de vieilles, qui ne vient aux mariages que pour améliorer son score, Vincent, le marié, qui doute de la réussite de son mariage et enfin Bérengère, la mariée, qui deviendra la dépositaire du secret de sa grand-mère.L'auteur avec ses petits textes, nous cisèle une histoire drôle, cynique et parfois cruelle. Elle nous livre son regard un peu désabusé sur la bourgeoisie.L'ensemble est plaisant a lire même si le niveau des récits n'est pas homogène. C'est un livre sympathique.Je lui mettrai une note de 6/10 http://desgoutsetdeslivres.over-blog.com/

Zembla
04/11/13
 

Roman quelque peu cynique sur le mariage, très agréable à lire avec quelques passages croustillants, notamment avec le point de vue de certains invités.

Un chapitre pour un point de vue, 9 personnages qui ont de près ou de loin un lien avec ce mariage. C’est un savoureux témoignage sur la bourgeoisie et ses secrets. Blandine Le Callet nous pousse au transfert : quel regard avons nous sur le handicap, la vieillesse, les rapports humains et familiaux.Loin de l’histoire romantique, niaise et cotonneuse à laquelle je m’attendais quand j’ai eu la première fois le livre entre les mains, voici un livre où les personnages ont une âme et des ressentis proches d’une réalité que l’on peut rencontrer lors de ce genre d’aventure qu’est le mariage. Partant d’une volonté matérialiste de perfection, nous sommes emmenés à travers les regards des personnages dans leurs ressentis de la vie telle qu’ils la perçoivent. La fin est assez surprenante mais je n’en dirais pas plus…

Metaphore
25/05/13
 

Un roman multi-voix : la petite fille, la grand-mère, l'ami de la mariée et bien d'autres donnent leur vision propre du mariage bourgeois de Bérengère et Vincent. Qui s'ennuie ? Quels sont les jeux de pouvoir ? Blandine Le Callet donne une vision truculente de la famille à travers l'événement du mariage, non sans humour. Un roman que l'on dévore !

caroline591
21/03/13
 

Un chapitre par point de vue de personnage, tel est la conception de ce roman. Tous racontent le même évènement : le mariage de Bérangère et Vincent. Tous voient la cérémonie d’une façon différente, ressentent des sentiments proches ou non. Les protagonistes ont tous des personnalités particulières, des goûts divers.Le roman commence avec la vision naïve et quelque peu émerveillée du mariage vu par une petite fille, pourtant elle se rend compte que tout n’est pas rose avec la présence d’une petite trisomique. Nous avons ensuite l’hilarant point de vue d’un curé aux inclinations particulières, plus proche du démon que de Dieu. S’enchainent la belle-sœur, le dragueur de service dans les mariages, les indésirés mais obligés d’être invités, la mariée, la grand-mère, le marié, tout ça pas dans l’ordre d’apparition. Les discours s’enchainent avec fluidité et un humour constant. On finit par avoir une vision assez complète de ce mariage bourgeois qui n’a rien d’original. On découvre également les secrets et les relations complexes de cette famille.J’ai adoré l’humour de Blandine Le Callet qui fait mouche à chaque fois. Sans jamais être méchant, il sait être très moqueur, le cynisme transparait également, mais sans jamais viré dans le négatif.Un vrai coup de cœur depuis ma première lecture. Il me reste à voir le film, un jour, à l’occasion.

Loucy
15/03/13
 

Le récit est découpé en plusieurs gros chapitres, chacun dévoilant le point de vue d’un des personnages invités au mariage de Bérangère et Vincent. La narration est interne mais toujours à la troisième personne du singulier : de fait on a une impression de subjectivité maîtrisée et regardée de loin, tout en étant au cœur des émotions et pensées des personnages.Ceux-ci se succèdent : Pauline (la petite fille qui adore les mariages), le prêtre (est-il possédé cet homme ? en tout cas il ferait presque peur…), Madeleine (la vieille grand-mère), Damien (le pervers), et d’autres encore. L’aspect roman choral m’a assez plu, mais les personnages étaient de qualité inégale, ou du moins je ne les ai pas appréciés de la même manière.Côté écriture, le style est assez agréable. Une légèreté apparente cache en réalité une réelle réflexion sur la vanité de l’existence et l’hypocrisie mondaine. Hélas, je n’ai pas vraiment accroché. Par moment, le récit est assez superficiel, malgré ces quelques éclairs de réflexions quasi-sociologiques. Je suis un peu déçue je l’avoue, j’avais beaucoup apprécié la plume et l’originalité de Blandine Le Callet avec La ballade de Lila K, un roman hors-norme et très réussi, mais celui-ci me laisse un peu sur ma faim. Dommage. Séverine

SEcriture
06/02/13
 

La narration de cette journée particulière est écrite du point de vue de neuf protagonistes : les deux mariés, le prêtre, un des enfants d’honneur, le beau-frère, un pique-assiette... Cette narration éclatée, telle celle d’un film choral, permet de voyager dans tous les moments de cette cérémonie. Le premier personnage qui prend la parole est la petite Pauline, une des enfants d’honneur, qui se prend d’amitié et de compassion pour une petite fille atteinte de trisomie, et qui réalise peu à peu que tout sera fait pour l’éloigner des photos. Cette première prise de parole donne le ton de l’ouvrage, du regard critique et ironique porté sur ce monde de conventions.Cette plongée dans un mariage aristocratique fut une vraie expérience. N’ayant pas eu l’occasion d’assister à ce type de cérémonie, il est toujours difficile de s’imaginer comment se déroule un mariage de ce type. L’impression de lecture est que Blandine Le Callet connaît relativement bien ce milieu, et décrit avec plaisir les petites et grandes méchancetés de ce monde bien propre sur soi. Hormis la grand-mère, qui, à la veille de mourir, parvient enfin à faire parler sa vraie nature et à se dévoiler, les autres personnages sont engoncés dans leur position sociale. Finalement, je n’ai pas tant envie que cela d’assister à ce genre de mariage !Au final, une plongée dans un milieu inconnu qui permet de faire naître quelques sourires, parfois jaunes. Un bon roman pour les vacances, idéal entre deux mariages pour les voir d'un autre oeil …

Yohan59
21/11/12
 

Le roman polyphonique de Blandine Le Callet, Une pièce montée , décortique "le plus beau jour de la vie " de Florence, jeune avocate éprise de perfection et qui, de prime abord, apparaît peu sympathique.Différents narrateurs vont, chacun leur tour, nous raconter un épisode de ce mariage et nous en proposer leur vision.372431Le premier témoignage, la petite fille d'honneur et ses parents qui se disputent, m'a fait baîller, tant ce récit était convenu. Le prêtre qui âcle la messe parce qu'en proie au doute est un peu plus intéressant déjà. mais c'est à partir de Marie, le "mouton noir" de cette famille bourgeoise que le jeu de massacre commence vraiment et que le récit prend son rythme.Les apparences se fendillent et l'émotion apparaît enfin.Ce thème du mariage révélateur paroxystique des relations entre les couples présents et des relations familiales en général a déjà souvent été utilisé en littérature ou au cinéma mais l'auteure a su le traiter d'une manière agréable. cathulu

cathulu
21/07/12
 

J'ai beaucoup aimé ce livre plein d'humour dans lequel deux familles se retrouvent pour le mariage de Bérengère et Vincent. Chaque chapitre raconte donc ce mariage, mais du point de vue des différents protagonistes : les mariés bien sûr, mais aussi les beaux-parents, les amis et même le curé. C'est vraiment très sympa, car on redécouvre les mêmes moments de ce mariage, mais sous des jours parfois totalement différents.

fdm77
29/06/12
 

Un roman choral qui met en scène un mariage bourgeois vu sous différents prismes...On rit jaune puis de bon coeur avec ce roman qui pointe les travers des "grands" mariages et m'incite encore une fois à ne surtout pas organiser ce genre d'évènement ! Miss Alfie, croqueuse de livres

MissAlfie
16/04/12
 

Bourgeoisie en costumes de nocesDans Une Pièce Montée, son premier roman, Blandine Le Callet nous emporte dans un mariage. Une multitude de “je” vont intervenir dans son récit : la petite Pauline qui est la nièce et une des demoiselles d’honneur de la mariée, Bérengère la mariée elle-même, son “heureux” mari Vincent, sa sœur Marie toujours célibataire, la maman de Pauline, la vaillante Madeleine qui est la grand-mère de la mariée, un oncle reclus et son épouse jamais acceptée, un brillant invité qui ne connaît personne mais compte bien en profiter pour gagner un pari odieux… http://petiteslecturesentreamis.wordpress.com/

constance93
11/04/12
 

Entre Vincent et Bérengère, on pourrait parler de coup de foudre. Premier regard, premier sourire et déjà l’on sait... Plein de leur amour, ils ont décidé de se dire « oui », pour le meilleur et pour le pire. Mais lorsqu’on vient d’une famille bourgeoise très catholique, le mariage à l’église n’est pas vraiment une option. Et dans ces conditions, autant faire les choses en grand, en très grand… Robe à 3000 euros, cadre idyllique, église exceptionnelle, centaines d’invités, repas raffiné, tout doit être parfait pour ce jour unique. Malheureusement, tout ne se passe jamais vraiment comme on l’avait prévu et c’est au travers du regard de neuf personnes que l’on découvre toutes les petites imperfections et toutes les tensions qui règnent autour de la noce…Invités, prêtre et mariés prennent tour à tour la parole et apportent un regard neuf sur la cérémonie ou sur ce qui la précède. A travers les yeux d’une petite fille désabusée, d’un prêtre tourmenté, d’une mère malheureuse, d’une sœur excentrique, d’un mari stérile, d’un fiancé en proie aux doutes, d’un invité immoral et d’une fiancée perfectionniste, on obtient une vision d’ensemble de la cérémonie, mais également de l’histoire familiale. Chaque histoire individuelle se retrouve liée à la trame principale, mais contribue à l’élargir, nous faisant sortir de la scène du mariage, pour mieux nous y ramener.L’écriture de Blandine Le Callet est pleine de délicatesse et d’intelligence. On prend plaisir à découvrir tous ces personnages tellement différents et pourtant liés entre eux de manière exceptionnelle et ponctuelle. Tous sont attachants et apportent quelque chose à l’intrigue. L’idée d’un mariage vu de l’intérieur, permet d’en avoir une image plus réaliste, plus touchante. Derrière l’apparente perfection et l’opulence se cachent des histoires de famille scandaleuses et des personnages finalement très humains avec leurs faiblesses et leurs doutes. Un roman choral très agréable à lire et qui sonne juste!

Mokona
04/10/11
 

Bérengère et Vincent vont se marier. Bérengère est une jeune fille bon chic bon genre, qui veut un grand mariage. Un mariage devant monsieur le maire et monsieur le curé, avec beaucoup d'invités une belle réception et des belles photos.Ce livre raconte ce mariage à travers le récit de neuf personnes participant à la fête. Chacun raconte sa journée et ses impressions. Il y a Pauline, 8 ans, nièce de la future mariée et demoiselle d’honneur. Elle trouve injuste que Lucie soit toujours mis derrière sur les photos. Bertrand, le prêtre, il est fatigué et en proie à des doutes quant à son rôle et sa vocation de prêtre.Madeleine la grand-mère de la mariée ne supporte pas que ses filles soit toujours derrière elle et l'infantilise. Hélène, la belle sœur, qui se pose des questions sur l'avenir de son couple.Marie, la sœur de la mariée, la rebelle de la famille, 28 ans et toujours pas mariée. Elle redoute de se retrouver à la table des célibataires.Vincent, le marié, est pris d’angoisse et de stress prénuptial.Damien, le dragueur, il fréquente de nombreux mariages et joue à séduire la plus laide de l'assemblée... Il fait un concours avec son copain Yann.Et pour terminer, Bérangère, la mariée, qui s’occupe plus de la bonne ordonnance de la journée qui doit être parfaite plutôt que de son nouveau mari.Voilà une galerie de personnages hauts en couleurs qui participent à des scènes amusantes ou attendrissantes. Le lecteur passe sans cesse du rire aux larmes. L'auteur dénonce ainsi le superficiel et l'hypocrisie du paraître. Je me suis beaucoup amusée à lire ce livre.

Aproposdelivres
23/09/11
 

Je ne suis pas spécialement attirée par les histoires de mariage mais j'avoue que j'ai beaucoup aimé ce livre et particulièrement sa construction. Chaque chapitre correspond au point de vue de l'un des participants à ce mariage et à la façon dont il va vivre cet événement. Cela va des semaines qui ont précédé la cérémonie avec la préparation du mariage pour les mariés ou leurs familles, à la cérémonie en elle-même pour le prêtre qui officie, en passant par le repas ou la soirée pour les invités.Au fil du livre on découvre tous ces moments privilégiés à travers les yeux des différents protagonistes. Une galerie de portraits avec des personnages attachants, avec les doutes, les rancoeurs, les désillusions, les bilans personnels et les souvenirs qui s'invitent tour à tour chez chacun d'eux tout au long de la journée. Tous cherchent à sauver les apparences et à se conformer à ce que l'on attend d'eux mais chacun finit par dévoiler ses blessures, sa personnalité ou s'interroger sur sa vie. Certains vont montrer leurs travers et leur mesquinerie, d'autres accepter les petites compromissions de la vie pour tenter de sauver les restes d'un bonheur passé qui s'enfuit. Chaque chapitre est différent selon la personnalité du sujet. Pauline la petite fille est touchante, Vincent le marié gentil mais un peu benêt, Bérengère la mariée est une pimbêche particulièrement agaçante, la grand-mère une femme de caractère qui supporte mal de devoir dépendre de ses enfants... Bref une famille comme on en connaît tous "bien sous tous rapports" jusqu'à ce que le vernis finisse par craquer pour faire ressortir les secrets bien cachés, les mensonges et les trahisons, la méchanceté, la complaisance, l'arrogance... J'ai particulièrement aimé le regard de Pauline qui deviendra l'alliée de Lucie cette petite fille différente et Jean-Philippe prêt à tous les pardons par amour pour sa femme. En réalité, ce ne sont pas seulement les personnages principaux qui m'ont plu mais aussi tous ces "rôles secondaires" qui viennent peu à peu compléter les histoires de chacun.Dans un style incisif, enlevé avec un soupçon d'insolence et d'humour, voire une certaine jubilation, l'auteur nous entraîne au centre de toutes ces vies, de tous ces moments, à la rencontre des personnages de cette photo de famille. C'est caustique, piquant, drôle et touchant, énervant aussi parfois... mais tout le charme de ce livre tient dans ce melting-pot d'émotions et d'histoires personnelles. J'ai vraiment passé un bon moment à ce mariage et j'ai apprécié ma petite part de pièce montée.

Ikebukuro
24/04/11
 

Un mariage sert de prétexte au récit d'un vécu familial bien ordinaire, à chaque nouveau chapitre un personnage nous livre une partie de son histoire, ses sentiments, ses impressions. Vive les mariages !!!Ce livre est surprenant au début, j'ai eu peur de m'ennuyer mais très vite j'ai été habitée par ces personnages, leurs histoires, leurs vécus.... finalement je n'ai pas lâché le bouquin avant la fin !

celix
02/03/11
 

Pour le meilleur et pour le pire! Pour son premier roman, Blandine Le Callet nous offre une galerie de portraits de différents personnages, réunis le temps d’une journée et qui ont rendez-vous avec leurs secrets, leurs états d’âme et leurs passés. Drôle et émouvant, voici un joli roman à l’efficace style narratif, meneur d’un bal où destins et pensées virevoltent autour d’un mariage magistralement orchestré.

J'ai adoré! ça fait quelques années maintenant que j'enchaine les mariages des copains, et depuis que j'ai lu ce livre, je me rends compte que vraiment, on est tous pareil, dans toutes les familles! entre les envies des uns, les attentes des autres, les sentiments, l'hypocrisie, les jalousies, les liens familaux.... j'ai vraiment passé un bon moment en lisant ce roman!

no7623
01/12/10
 

Un mariage bourgeois et une grande réunion familiale. De l'amour, de l'émotion et des bons sentiments. Certes mais surtout de l'hypocrisie, des rancoeurs, des coups bas et des secrets de famille. Avec ce roman polyphonique, Blandine Le Callet excelle dans l'art de la psychologie. Elle dresse des personnages vrais et justes, oscillant entre l'apparence et leur vraie nature. Chaque personnage relate un instantané de ce mariage, qu'il soit un enfant comprenant soudain la cruauté des adultes ou une vieillarde fatiguée désirant se libérer de fardeaux familiaux. Un premier roman réussi, agréable à lire et gentiment cruel.

Lencreuse
23/08/10
 

Très bon livre, bien écrit à lire absolument lorsque l'on a besoin de détente il y a vraiment très longtemps que je n'étais pas tombé sur un aussi bon livre.

WINGY
16/04/10

Bérengère et Vincent se marient, en grandes pompes. Tous deux issus de famille bourgeoise, ils convient leurs familles et proches dans une campagne verdoyante pour célébrer l'événement. En fait, ce livre peut se lire comme un recueil de nouvelles, partant du principe que chaque chapitre fait un coup de projecteur sur l'un ou l'autre des convives - depuis la petite fille d'honneur, la soeur de la mariée, l'oncle, le mari, la grand-mère, la vague connaissance, etc. Mais jamais leur contenu ne vire à la répétition, à chacun de vivre cette journée, avec son regard et sa propre expérience. Honnêtement, ce n'est pas fort original, mais c'est assez drôle. Son jeune auteur brosse ses personnages dans le sens contraire du poil, donnant un résultat plutôt caustique. Son aperçu de cette société bourgeoise (friquée, bien éduquée, guindée) creuse les artifices, on s'en doute ! Pour sauver les apparences, on force à se gaver d'hypocrisie - au risque d'être cruel et bête, tout court ! J'ai un peu déploré la fin du livre, un peu nunuche. Mais l'ensemble demeure correct et agréable à lire ! Avec une ovation particulière pour le prêtre ! ;)

Clarabel
23/02/09
 

Jubilatoire On suit le mariage à travers les yeux de différents participants ; une petite fille d'honneur, un oncle, le marié... Les personnages aparaissent plus complexes et contrastés au fur et à mesure que la journée se déroule. Les situations sont bien croquées. Un très bon premier roman.

Format

  • Hauteur : 21.50 cm
  • Largeur : 13.50 cm
  • Poids : 0.35 kg

Mes garanties furet.com

5% sur tous les livres, Paiement Sécurisé, Réservation gratuite, Satisfait ou remboursé, Débit carte bancaire à l'expédition