EDITEUR : LGF
DATE DE PARUTION : 01/07/79
LES NOTES :

à partir de
2,49 €
EXISTE EN
Ebook

SYNOPSIS :

Maupassant Une vie Jeanne, fille unique très choyée du baron et de la baronne Le Perthuis des Vauds, avait tout pour être heureuse. Son mariage avec Julien de Lamare, rustre et avare, se révélera une catastrophe. Sa vie sera une suite d'épreuves et de désillusions. Ce
roman, le premier de Guy de Maupassant, est une peinture remarquable des moeurs provinciales de la Normandie du xixe siècle : hobereaux, domestiques, paysans y sont décrits avec beaucoup de réalisme. Préface de Henri Mitterand, Commentaires et notes d'Alain Buisine.
3 personnes en parlent

Jeanne sort du couvent, et s’apprête à découvrir la « vraie vie ». Elle a des rêves pleins la tête, s’imagine l’amour d’une manière bien précise, à la manière d’un conte de fée. Mais lorsqu’elle le trouve en Julien, elle va vite déchanter et réaliser que tout ne se passe pas comme on le désire, comme on l’avait prévu. La vie de Jeanne sera mouvementée et pleine de surprises et surtout de problèmes, chose qu’elle était loin d’imaginer. J’aime Maupassant. Que dis-je ? J’adore Maupassant ! C’est un de mes auteurs classiques préféré. Il a cette manière d’écrire qui fait toute la différence. Aucun de ses romans (ni aucune de ses nouvelles) ne m’a ennuyée à un moment où à un autre. Le style est descriptif mais agréable. On n’a aucun mal à imaginer le décor dans lequel évoluent les personnages. Bref, j’aime le style de Maupassant. Le personnage de Jeanne m’a beaucoup plu. Elle a ce côté rêveur, ce côté petite fille inoffensive qui sort du couvent et qui croit aux contes de fées. Pourtant, la demoiselle va vite déchanter, et devra affronter des situations difficiles. Jeanne va se révéler de plus en plus forte, capable de tout gérer. Mais elle a également le cœur sur la main et le lecteur ne peut que l’aimer, la plaindre, souffrir avec elle. Les parents de Jeanne sont tout aussi sympathiques et attachant. Julien, quant à lui, c’est une autre histoire. Il est détestable au possible. J’ai beaucoup aimé les diverses péripéties (si j’ose dire), tout du moins les diverses situations que Jeanne et ses proches devront surmonter. Comme quoi, une vie est bien chargée d’aventures et surtout de soucis. Il n’empêche que je suis encore triste pour la pauvre Jeanne et tout ce qu’elle a du subir. Anyway ! J’ai bien aimé le fond, que j’ai interprété de la sorte : Peu importe la vie que l’on rêve, celle qui compte est celle que l’on mène, et peut importe les évènements qui remplissent celle-ci, on peut toujours en tirer de bonnes choses.En somme : Un roman que j’ai adoré ! Beau et émouvant à la fois. Askmetoread

askmetoread
24/11/12
 

"Une vie" est un roman sur la désillusion et sur l'apprentissage de Jeanne devenant femme dans une société bourgeoise où la femme ne doit pas revendiquer sa liberté d'action et son bonheur dans le couple au détriment de la tranquillité du foyer. Le mariage étant une institution, le bonheur semble ici être "la cerise sur le gâteau". Jeanne va le comprendre très vite. Elle ne trouvera aucun réconfort auprès de sa famille ou de l'Eglise (surtout celle là!) Elle va goûter aux fruits amers de la vie. Abandonnant ses r^ves d'amour et ses contes de princes charmants, elle connaitra la souffrance, l'infidélité et la trahison. L'histoire de Jeanne est aussi la dénonciation de l'hypocrisie sociale qui laisse délibérément les jeunes filles dans l'ignorance des choses du mariage (la nuit de noces est pour Jeanne un traumatisme dont elle ne sortira pas indemme) et du statut de la femme mariée. C'est une dénonciation selon moi de la violence des hommes et de la permissivité de leurs actions (permissions données y compris par les parents de la mariée) à l'encontre des femmes. C'est pourquoi, je trouve que Maupassant est résolument moderne. Victoire

tran
25/05/12
 

Est-il encore nécessaire de dire que Maupassant est un conteur hors-pair.Ce roman, le premier de l'auteur, le prouve une fois encore avec ce portrait très touchant et délicat d'une femme qui aurait dû être heureuse mais qui par un mariage malheureux va connaître une piètre existence.Maupassant peint à merveille ses personnages à commencer par Jeanne et Julien mais aussi cette Normandie du XIXème siècle dont il a si souvent inscrit l'atmosphère et les paysages sur le papier.On s'aperçoit bien de la difficile condition féminine à cette époque, l'homme n'apparaissant guère ici sous un bon jour.Un récit sans fioritures aucune, qui présente de manière simple une vie souvent douloureuse, et qui souligne bien tout le pessimisme de l'auteur. Maltese

Maltese
25/11/09
 

Format

  • Hauteur : 17.80 cm
  • Largeur : 11.00 cm
  • Poids : 0.14 kg